Magie des forces (la)

Ecole de magie

AD&D2.5

C'est dans l'AIDE AU JOUEUR : Magie & sortilèges, un des trois manuels formant ce qu'on appelle aujourd'hui AD&D2.5, qu'est apparu (en 1999) le Mage des forces, un nouveau spécialiste et une nouvelle école venue compléter optionnellement les huit de bases du Manuel des joueurs, en compagnie de plusieurs autres, parfois déja apparues dans le Recueil de magie (1993) ou dans l'AIDE AU JOUEUR : Talents & pouvoirs (1997).

La force, cette énergie cohérente qu'il est possible de moduler pour obtenir des champs d'énergie, voire des murs ou des épées, alimente certains des sorts les plus puissants qui soient. La force est une énergie qui simule la matière. Rien ne peut la traverser et il est possible de s'en servir pour exercer une pression physique sur les créatures ou les objets. Le mage des forces se spécialise dans la convocation et la manipulation de cette énergie.

Mais ces sorts sont difficiles à apprendre et épuisants à jeter, c'est pourquoi le personnage doit avoir un minimum de 12 en Intelligence et de 15 en Constitution (Intelligence/Érudition et Constitution/Résistance).

Comme l'on pouvait s'y attendre, cette école inclut les sorts tels que mur de force et les diverses mains de Bigby, mais d'autres incantations comme projectile magique ou épée de Mordenkainen en font également partie. Les mages de force ne peuvent avoir accès aux sorts d'Altération ou de Divination, lesquels n'ont rien à voir avec la Convocation ou la manipulation d'énergie magique.

Le mage des forces a tous les avantages et inconvénients d'un spécialiste normal (notre interface des sorts de AD&D2 peut vous donner la liste des sorts auxquels il a accès). Au 8e niveau, il gagne un bonus supplémentaire de 1 au jet de sauvegarde contre les sorts de son école (pour un total de 2 en comptant son bonus de spécialiste). À partir du 11eniveau, il a droit à un jet de sauvegarde contre tous les sorts de force, même ceux qui n'en autorisent pas. S'il le réussit, les dégâts qu'il subit sont réduits de moitié. Par exemple, un mage des forces de niveau 11 a droit à un jet de sauvegarde pour demi-dégâts quand on l'attaque à l'aide d'un projectile magique, sort contre lequel il n'existe normalement aucune défense. Au 14niveau, ses jets de sauvegarde passent à 3 contre les sorts de ce type (bonus de spécialiste inclus).

Il est extrêmement efficace au combat, car la plupart de ses sorts sont conçus pour bloquer, mettre hors de combat ou détruire l'ennemi. Par contre, son répertoire n'est pas très étendu et il doit se passer de deux des écoles les plus utiles qui soient, celles d'Altération et de Divination.