Illusions (gérer les)

Type(s) : Glossaire AD&D2
Source(s) Générique : Manuel Complet du Magicien


La décision ultime pour savoir si un PNJ est capable de ne pas croire à l'illusion d'un PJ magicien, ou si un PJ peut ne pas croire à l'illusion d'un PNJ, revient au MD. Ce dernier doit autoriser un jet de sauvegarde contre une illusion si le sujet a une raison quelconque de douter de l'existence de ce qu'il est en train de vivre.

En savoir plus pour gérer les illusions

 

add2-manuel-magicienExtrait du Manuel Complet du Magicien de AD&D2logoadd2

Pour justifier le degré de réalisme d'une illusion donnée, ainsi que toute information disponible pour le sujet sur l'illusion perçue, le MD doit ajuster les jets de sauvegarde du sujet avec des bonus et des pénalités appropriées.

Comment le MD prend il ces décisions ? Il y a un certain nombre de facteurs qu'on peut prendre en considération pour aider à déterminer les bonus et les pénalités aux jets de sauvegarde. II n'est pas réaliste d'attendre du MD qu'il évalue méticuleusement chaque aspect d'une illusion avant de se décider sur les ajustements, mais on peut utiliser ce qui suit comme des lignes directrices.

Complexité - Objets non vivants

L'élément le plus important pour déterminer la crédibilité d'une illusion est sa complexité. Plus l'illusion est complexe, plus il est difficile au jeteur de bien obtenir tous les détails, et plus un sujet aura de chances de remarquer une erreur. Il y a plus de détails pour un dragon qui crache du feu que pour un rocher immobile, il n'est donc pas surprenant qu'un sujet soit plus incrédule face au dragon illusoire que face au rocher illusoire.

Une illusion peut être une nouvelle création d'un objet non-vivant (inanimé) ou vivant (animé). Il faut traiter ces points de différentes manières.

En général, la complexité des objets non-vivants dépend de la taille (un caillou contre un rocher), du nombre (un seul rocher contre douze éparpillés sur toute une surface) et de l'apparence (un rocher lisse et gris contre une gemme scintillante et multicolore). Des forces externes qui affectent l'objet en affectent aussi la complexité (du vent poussant des cailloux sur le sol, ou une avalanche de rochers qui dégringolent le long d'une colline).

Si l'illusion a un nombre excessif d'éléments sensoriels, le jet de sauvegarde de la victime peut recevoir un ajustement positif. Qu'est-ce qui constitue un nombre excessif d'éléments ? Une seule couleur ou texture (par exemple un rocher lisse et gris) n'est pas excessif. On peut considérer comme excessif de multiples couleurs et textures (un tas de diverses sortes de gemmes ou de minéraux) ou plusieurs éléments sensoriels différents (un champ de diverses fleurs colorées aux multiples parfums), comme l'illusion de mouvement, telle des rochers qui dégringolent le long d'une colline.

Ces facteurs ne sont pas nécessairement cumulatifs ; en fait, une illusion, d'objets non-vivants ne donnera un ajustement au jet de sauvegarde supérieur à+2 que dans les cas les plus exceptionnels.

Exemples

  • L'illusion d'un seul diamant bleu. Ajustement au jet de sauvegarde : 0. Rien au sujet de cette illusion n'est particulièrement difficile puisqu'il s'agit; d'un seul objet immobile.
  • L'illusion de dix mille diamants bleus scintillants qui dégringolent en avalanche le long d'une colline. Ajustement au jet de sauvegarde : +2. Il y a un grand nombre d'objets, ils sont scintillants et ils sont en mouvement. Le bonus relativement élevé au jet de sauvegarde est également justifié par l'effet extrêmement inhabituel, un personnage pourrait accepter une avalanche de rochers, mais une avalanche de diamants a des chances d'éveiller des soupçons.

Complexité - Objets vivants

Généralement, plus les Dés de Vie ou le niveau de la créature illusoire est élevé, plus il est compliqué de la créer convaincante et plus un sujet a de chances de ne pas y croire. L'illusion d'une fourmi est plus facile à créer que celle d'un dragon. Ceci s'applique aussi aux PNJ illusoires, un combattant du 15ème niveau est plus difficile à créer qu'un paysan avec 3 points de vie. De même, plus on inclut de créatures dans l'illusion, plus elle est dure à créer; l'illusion de 20 paysans serait plus difficile que celle d'un seul paysan.

Les illusions de créatures actives sont plus difficiles à créer que celles de créatures relativement inactives. Si la créature illusoire est en train d'exécuter une action simple, comme se tenir tranquille, polir son épée ou brouter de l'herbe, on peut ne pas exiger d'ajustement spécial au jet de sauvegarde du sujet. Cependant, si la créature illusoire est en train d'exécuter une série compliquée d'actions, comme chanter une chanson tout en dansant et en jonglant, ou attaquer avec deux armes en hurlant un cri de guerre, un ajustement peut être justifié.

Si la créature illusoire est un monstre ou un PNJ générique, c'est-à-dire un orque ou un PNJ combattant "typique", il n'y a pas besoin d'ajustement spécial au jet de sauvegarde du sujet. Toutefois, si la créature illusoire est un monstre ou un PNJ précis, unique en son genre, avec lequel le sujet est familiarisé, comme un de ses amis, ou son propre chien, le sujet doit recevoir un ajustement spécial.

Comme pour les ajustements pour les objets inanimés, ces facteurs ne sont pas forcément cumulatifs. Une illusion ne donnerait un ajustement supérieur à +3 au jet de sauvegarde que dans des cas exceptionnels.

Exemples

  • L'illusion d'un orque calme, qui polit on épée. Ajustement au jet de sauvegarde : 0. Rien n'est particulièrement difficile dans le fait de créer l'illusion d'une seule créature avec peu de PV et engagée dans une action relativement simple.
  • Une illusion du Roi Sluz, le fameux souverain orque, brandissant son trident à cinq pointes, hurlant un cri de guerre et menant une escouade de six soldats orques en train de grogner. Ajustement au jet de sauvegarde: +3. L'ajustement suppose que le sujet est familiarisé avec le Roi Sluz. Lancer l'illusion d'un PNJ célèbre est toujours extrêmement difficile, surtout quand il exécute une action compliquée et se trouve accompagné d'autres créatures.

Effets magiques et attaques spéciales

La magie est commune dans la plupart des mondes de campagne d'AD&D© les adversaires ne se méfient donc pas nécessairement des effets extraordinaires qui se manifestent pour défier les lois naturelles. Pourtant, dans certains cas, les illusions qui incorporent des effets magiques ou des attaques spéciales exigeront des ajustement aux jets de sauvegarde. En général, un magicien ne peut pas créer des effets magiques excessivement bizarres dans son illusion sans éveiller les soupçons du sujet, ce qui ajoute un ajustement au jet de sauvegarde aussi important que +2.

Exemples

  • L'illusion d'un tas de brindilles qui s'enflamme brusquement. Ajustement au jet de sauvegarde: 0. Ce n'est pas un effet magique inhabituel.
  • L'illusion d'un tas de brindilles qui prend feu avec des flammes vertes; les flammes se changent alors en la réplique miniature d'un château pourpre avec des cuisses de grenouille; le château fait des claquettes, et se transforme finalement en une citrouille avec le visage du sujet avant de disparaître dans une bouffée de fumée rose, et les brindilles ne sont pas brûlées. Ajustement au jet de sauvegarde : +2. C'est carrément bizarre, ce qui justifie l'ajustement plus élevé.

Défauts

Les illusions sont rarement parfaites, et un sujet circonspect sera toujours sensibilisé à la nature illusoire d'une image par ses imperfections. Si un magicien utilise par exemple un sort comme force fantasmatique pour créer une créature illusoire, il pourrait manquer à la créature un ou deux éléments sensoriels plus ou moins évidents, comme le son, l'arôme ou la température du corps, ce qui peut révéler à coup sûr que la créature n'est qu'une illusion. Dans des cas extrêmes, on peut ajuster le jet de sauvegarde du sujet jusqu'à +4. Si le magicien utilise un meilleur sort, comme force fantasmatique majeure, tous les éléments sensoriels qu'il manque à l'illusion ne seront pas aussi évidents, et le jet de sauvegarde du sujet sera rarement ajusté par plus que +2.

Exemples

  • Une illusion d'une abeille. Ajustement au jet de sauvegarde : +1 (force fantasmatique), 0 (force fantasmatique majeure). L'abeille illusoire ne bourdonnera pas avec l'illusion de niveau moindre, mais elle le fera avec le sort de niveau supérieur.
  • L'illusion d'un lézard de feu en train de siffler et couvert de saletés. Ajustement au jet de sauvegarde : +4 (force fantasmatique), +1 (force fantasmatique majeure). L'illusion de moindre niveau ne sera pas capable de reproduire le sifflement du lézard, la chaleur de son corps ou l'odeur des saletés. Le sort de niveau supérieur fera un meilleur travail, mais l'ajustement suppose qu'au moins un de ces éléments manque ou est imparfait.

Illusions révélées

Comme on l'explique en page 89 du Manuel des joueurs, si un sujet réussit à ne pas croire à une illusion et en informe un autre sujet, le second reçoit un ajustement à son jet de sauvegarde. Le total de cet ajustement dépend de la fiabilité de l'informateur et de l'ampleur de l'illusion. Si l'informateur n'est pas fiable et l'illusion terrifiante (par exemple, l'illusion d'un monstre mortel), le sujet pourrait ignorer complètement l'informateur; on n'applique dans ce cas aucun ajustement spécial au jet de sauvegarde. Si l'informateur est fiable (le commandant ou un ami du sujet) et l'illusion relativement mineure (comme l'image d'un petit feu), on peut ajuster le jet de sauvegarde du sujet jusqu'à +4.

L'intelligence

Il est logique qu'un magicien hautement intelligent soit plus capable de créer des illusions plus efficaces. Il est également logique qu'un magicien avec une faible Intelligence ait moins de chance de ne pas croire à une illusion. Donc, si l'Intelligence du jeteur est exceptionnellement élevée (18 ou plus), on pourrait ajuster le jet de sauvegarde du sujet à -1. Si l'Intelligence du sujet est exceptionnellement basse (7 ou moins), on pourrait modifier son jet de sauvegarde à -1. Un ajustement à -2 est possible si l'Intelligence du jeteur est élevée et si celle du sujet est faible.

Rappelez-Vous aussi que les personnages avec une Intelligence exceptionnellement élevée sont automatiquement immunisés aux illusions de bas niveau. Ces immunités sont résumées dans le Tableau 4 du Manuel des joueurs.

Le sujet jeteur d'illusions

Les personnages et les créatures qui peuvent eux-mêmes lancer des illusions sont beaucoup plus difficiles à duper. Si le sujet est un PNJ illusionniste ou une créature avec des facultés d'illusionniste, il reçoit un bonus de +1 à son jet de sauvegarde.

Résumé des ajustements

Pour une référence rapide, le Tableau 14 résume toutes les situations décrites ci-dessus et donne un éventail d'ajustements possibles au jet de sauvegarde du sujet. Une fois encore, ce ne sont que des suggestions, pas des règles absolues, et le MD est libre de les bricoler comme il l'entend. Ces ajustements ne sont pas nécessairement cumulatifs; en fait, il est inhabituel de modifier tout jet de sauvegarde à +4 pour ne pas croire à une illusion, et le modifier à +6 (ou plus) ne doit survenir que dans les circonstances les plus exceptionnelles.

Tableau 14 : Résumé des ajustements possibles pour des jets de sauvegarde contre les illusions
  Échelle des ajustements pour le sujet
Facteurs de l'illusion
Complexité (utilisez l'un des suivants)
Non-vivant 0 à +2
Vivant 0 à +3
Effets magiques 0 à +2
Défauts (utilisez l'un des suivants)  
Force fantasmatique ou sort similaire 0 à +2
Force fantasmatique majeure ou sort similaire 0 à +4
Intelligence du jeteur et du sujet -2 à 0
Sujet jeteur d'illusions +1 à 0