Prix et description des transports

Type(s) : Point de règle
Table AD&D2
Source(s) Générique : Manuel des joueurs


Prix de la nourriture. Extrait de la grande Table 44 - Equipement

Barge 500 po
Boyer 5.000 po
Caraque 10.000 po
Caravelle 10.000 po
Chaise à porteurs 100 po
Chariots
    normal 200 po
    de guerre 500 po
Coches
    normal 150 po
    carrosse 7.000 po
Curragh 500 po
Drakkar 25.000 po
Dromon 15.000 po
Galère 30.000 po
Galion 50.000 po
Knarr 3.000 po
Pirogues
    petite 30 po
    de guerre 50 po
Radeau ou petite barque 100 po
Rames
    normale 2 po
    de galère 10 po
Roue de charrette ou de chariot 5 po
Vaisseau de guerre 10.000 po
Voile 20 po

(*) : Les vitesses de déplacement correspondantes sont indiquées dans le Guide du Maître.

Description des transports

Boyer : C'est un petit bateau à voile marchand qui navigue le long des côtes. Il possède deux mâts et des voiles triangulaires, et mesure de 18 à 21 mètres de long sur 6 mètres de large. Son gouvernail est placé sur un de ses flancs. Son équipage se compose de 20 à 30 hommes, et sa cale peut contenir jusqu'à 100 tonnes de fret. Normalement, il ne possède qu'un petit château arrière. Il est lent et pas particulièrement manœuvrable, mais peut transporter de grandes quantités de fret avec un équipage plus réduit que celui d'une galère.

Caraque : Ce bateau à voile est une version agrandie et améliorée du Boyer, capable de s'aventurer loin des côtes. Comme le Boyer, il possède un ou deux mâts ; mais contrairement à lui, il utilise des voiles carrées. La caraque mesure entre 23 et 27 mètres de long sur 6 mètres de large. Son équipage se compose de 18 à 20 hommes seulement. Elle comporte un pont et un château avant et arrière. La capacité de sa cale est très variable, mais peut aller de 100 à 200 tonnes de fret.

Caravelle : Ce bateau était utilisé vers la fin du Moyen-âge et le début de la Renaissance, et c'est à son bord que Christophe Colomb a découvert le Nouveau Monde. Ne l’employez que dans un décor de campagne correspondant à peu près à la fin du Moyen-âge. Une caravelle est dotée de deux ou trois mâts et de voiles carrées, et ne recourt pas au système de rames pour se propulser. Elle mesure environ 21 mètres de long sur 6 mètres de large, et son équipage se compose de 30 à 40 hommes. Sa cale peut contenir de 150 à 200 tonnes de fret

Curragh : C'est un vaisseau assez ancien et primitif, fait d'épaisses peaux tendues sur une armature de bois et d'osier. H ne comporte qu'un mât supportant une petite voile carrée, mais se propulse généralement à l'aide de rames. L'équipage se compose de 6 à 8 hommes. Le curragh ne peut embarquer que 5 tonnes de fret maximum.

Drakkar : C'est le plus grand des vaisseaux vikings, également connu sous le nom de vaisseau dragon. Conçu pour la guerre, il mesure près de 30 mètres de long. Bien qu'il soit possible d'y lever un mât, ce sont les rames qui constituent son principal moyen de propulsion. L'équipage se compose de 60 à 80 hommes, un par rame. Il est possible de transporter jusqu'à 160 hommes de plus (pour l'abordage et les pillages). À cause de sa grande taille, le drakkar n'est pas extrêmement fiable en haute mer. Si on ajoute à ceci le fait qu'il n'y a pas de place à bord pour beaucoup de nourriture et de couchettes, on comprend qu'il soit contraint de naviguer près de la côte afin de pouvoir mouiller près du rivage la nuit. Étant donné son coût et son usage limité, le drakkar est généralement l'apanage des rois et des dirigeants, et n'effectue jamais de tâche aussi commune que le transport de fret.

Dromon : Ce bateau est la plus grande des galères byzantines. Bien qu'il arbore un ou deux mâts et des voiles triangulaires, ce sont ses rames qui constituent la principale source de propulsion : une centaine, soit 50 de chaque côté, divisées en rangée supérieure et rangée inférieure. Chaque rame de la rangée inférieure est manipulée par un homme ; chaque rame de la rangée supérieure, par trois hommes. Ainsi, l'équipage se monte à environ 200 hommes. Le dromon est un bateau très effilé : il mesure entre 39 et 53 mètres de long sur 5 mètres de large seulement. La capacité de sa cale est de 70 à 100 tonnes de fret.

Le dromon peut être utilisé pour le commerce aussi bien que pour la guerre. Dans le dernier cas, il est pourvu d'un rostre à la proue, juste au-dessus du niveau de l'eau, et de trois châteaux (un à l'avant, un à l'arrière et un au milieu) qui servent de plates-formes de tir. La cale est occupée par les marins. Il est très dangereux d'attaquer un dromon, à cause du grand nombre d'hommes que transporte celui-ci. Par contre, ce n'est pas un bateau très fiable en haute mer. Il navigue généralement en vue du rivage où il accoste la nuit comme toutes les galères, car ses capacités de stockage de nourriture et la place pour les couchettes y sont très limitées.

Galion : C'est le plus gros et le plus technologiquement avancé de tous les navires disponibles dans AD&D. Il ne doit apparaître que dans les campagnes basées sur une période de type Renaissance. C'est un bateau à voiles pourvu de trois ou quatre mâts, qui comporte trois ponts courant sur sa longueur, ainsi que deux châteaux (avant et arrière) de deux ponts chacun. Il mesure environ 39 mètres de long sur 9 mètres de large. Son équipage se compose d'environ 130 hommes. Bien qu'il puisse transporter jusqu'à 500 tonnes de fret, il est essentiellement utilisé comme navire de guerre (dans notre monde réel, les galions étaient équipés de canons, armes encore inconnues dans les règles de AD&D). Il peut facilement transporter l'équivalent de son tonnage en hommes, ce qui le rend pratiquement imprenable par des pirates quelconques.

Grande galère : Conçue durant la fin du Moyen-âge, la grande galère est une version améliorée du dromon. Elle est légèrement plus petite que ce dernier, avec ses 39 mètres de long sur 6 mètres de large. Ses 140 rameurs constituent sa principale source de propulsion, mais elle possède également trois mâts ; cette combinaison lui confère une plus grande vitesse et une meilleure manœuvrabilité. Elle peut transporter jusqu'à 150 tonnes de fret. Lorsqu'elle fait office de navire de guerre, sa proue s'orne d'un rostre, et elle transporte des marins en guise de cargaison. Comme toutes les galères, c'est un vaisseau côtier, qui ne s'aventure que rarement en haute mer. Elle n'est pas très fiable dans les tempêtes, et préfère attendre au port que ces dernières aient fini de sévir.

Knarr : Ce petit vaisseau était un navire de marchandises très répandu dans la région Scandinave. Il mesure de 15 à 21 mètres de long sur 5 à 6 mètres de large, et possède un unique mât orné d'une voile carrée. En cas de vent faible, quelques rames placées à la poupe et à la proue viennent compléter sa puissance de propulsion. Son équipage peut comprendre de 8 à 14 hommes. Sa capacité de fret est assez limitée ; de 10 à 50 tonnes. Par contre, il est très fiable en haute mer et peut servir à effectuer de longs voyages (même s'il n'est pas vraiment confortable). Son fond plat facilite la remontée des fleuves et des estuaires, et il peut être facilement tiré au sec.

Snakkar : C'est le navire viking standard, plus épais que le knarr mais moins massif que le drakkar. Il mesure environ 23 mètres de long et possède de 20 à 25 rames par flanc, chacune étant actionnée par un homme - ce qui porte l'équipage à 40 ou 50 personnes. Il est également équipé d'un mât et d'une voile carrée. En plus de son équipage, le snakkar peut transporter de 120 à 150 passagers supplémentaires. Il peut être utilisé pour transporter de la marchandise, mais dans la limite de 50 tonnes seulement. Par contre, il est assez fiable en haute mer et peut s'y aventurer en cas de besoin.