Véhicules

Type(s) : Point de règle AD&D2
Source(s) Générique : Guide du maître (GdM)


Bien que les montures soient utiles pour voyager en extérieur, elles ne peuvent transporter qu'une quantité d'équipement limitée. Les paysans et les marchands utilisent souvent des carrioles ou charrettes pour se déplacer dans les régions civilisées. Les riches et les années recourent souvent aux chariots, mais ces derniers ne sont généralement pas employés pour de longs voyages. Dans les régions enneigées, on peut trouver des luges et des traîneaux. Les personnages-joueurs peuvent avoir l'utilité de ces véhicules au cours de leurs aventures...

Les carrioles sont de petits véhicules à deux roues pouvant être tirés par une ou deux bêtes maximum. Les charrettes ont quatre roues et peuvent être tirées par deux à douze animaux (voire plus). La vitesse de déplacement normale d'un cheval ou de tout autre animal est automatiquement réduite de moitié lorsque celui-ci est attelé à une carriole ou une charrette. Plusieurs animaux attelés ensemble ne se déplacent pas plus vite pour autant, mais peuvent transporter trois fois plus de poids (sans prendre en compte celui du véhicule) : chaque animal supplémentaire ajoute le triple de sa capacité de transport au poids total transporté. Ainsi, une charrette tirée par huit chevaux de traits pourrait transporter un peu plus de trois tonnes de chargement (130 x 3 x 8). Bien entendu, ses déplacements seraient assez lents : seulement 18 kilomètres par jour sur une route plate.

Les chars sont plus rapides, plus confortables et plus utiles en temps de guerre, mais n'ont pas été conçus pour avoir une grande capacité de transport On ne peut y atteler que de un à quatre chevaux maximum. Un cheval attelé à un char peut déplacer sa capacité d'encombrement normale (sans compter le poids du char lui-même) aux 2/3 de sa vitesse de déplacement normale. Chaque cheval attelé supplémentaire augmente la capacité de transport totale de sa capacité d'encombrement normale, ou augmente la vitesse de déplacement de 1. Un char ne peut pas avoir davantage de points de déplacement que les créatures qui le tirent n'en possèdent normalement Un char tiré par quatre chevaux de guerre moyens peut se déplacer à une vitesse de 15 ou transporter 440 kilos de chargement (soit environ 4 hommes en armure). Il est possible de combiner les deux : vitesse de déplacement de 13 et chargement de 330 kilos, dans l'exemple ci-dessus.

Terrain et véhicules

La plus grande limitation que subissent ces véhicules est celle du type de terrain sur lequel ils peuvent se déplacer. Les carrioles, charrettes et chars ne peuvent se déplacer qu'en terrain dégagé ou plat ou sur une route ou une piste de bonne qualité. Bien qu'une carriole puisse traverser une chaîne de montagnes par les vallées et les passes, elle ne peut pas avancer dans la forêt ; ce qui restreint généralement son utilisation aux voyages entre agglomérations (souvent reliées entre elles par des routes convenables).

Les luges et les traîneaux ne peuvent être utilisés que dans les régions au sol enneigé ou couvert de glace. Les luges (tirées par un ou deux chevaux ou autres animaux de même type) constituent à peu près l'équivalent des carrioles. Elles ne peuvent se déplacer que sur de la neige tassée ou de la glace ; auquel cas elles ignorent les pénalités normalement inhérentes à ce type de terrain. Dans de la poudreuse, les chevaux et les patins de la luge s'enfoncent - la luge ne bénéficie donc d'aucun avantage particulier sur ce type de terrain.

Les traîneaux sont généralement tirés par 7 à 11 chiens. Un chien attelé voit sa vitesse de déplacement réduite de moitié. Toutefois, chaque chien supplémentaire ajoute 1 à la vitesse de déplacement du traîneau ; et ce, jusqu'à ce que la vitesse de déplacement normale d'un chien soit atteinte. Ainsi, un traîneau tiré par 7 chiens a une vitesse de déplacement de 13,5. Chaque chien peut tirer 40 kilos, sans compter le poids du traîneau. Grâce à leur légèreté et à leur ligne, les traîneaux à chiens peuvent se déplacer sur tous les types de neige ou de glace sans pénalité.