Voyages équestres

Type(s) : Point de règle AD&D2
Source(s) Générique : Guide du maître (GdM)


Les voyages équestres peuvent être affectés par un grand nombre de facteurs, dont les deux principaux sont la vitesse de déplacement de la monture et le type de terrain traversé. Dans des conditions normales, toutes les montures sont capables de parcourir chaque jour un nombre de kilomètres égal à 1,5 fois leur vitesse de déplacement Mais la nature du terrain peut altérer cette vitesse...

Avantages des voyages équestres

Lorsque vous déterminez une vitesse de déplacement de voyage, rappelez-vous que la plupart des cavaliers passent autant de temps à mener leur monture par la bride qu'à la chevaucher. Le véritable avantage des montures est qu'elles peuvent transporter tout l'équipement supplémentaire dont les person­nages ne peuvent pas s'encombrer, mais qui s'avère souvent très utile en cours de combat

Ainsi, bien qu'un homme non encombré puisse avancer sensiblement à la même vitesse qu'un cheval de guerre lourd en terrain dégagé (36 km/jour au lieu de 45 km/jour), il doit le faire sans aucun équipement. S'il porte plusieurs armes, une cotte de mailles et ses affaires personnelles, il ne peut absolument pas se déplacer à la même allure qu'un homme pareillement équipé mais disposant d'une monture.

Accélérer les voyages

Il est possible de pousser une monture pour lui faire doubler sa vitesse de déplacement, mais cela risque de l'épuiser totalement. Toute créature qui voyage au double de sa vitesse normale doit effectuer un jet de sauvegarde contre la mort Si elle le réussit, elle n'est pas affectée. Si elle le rate, elle est épuisée et ne peut plus faire un pas de plus pour le restant de la journée ; après quoi, elle ne peut se déplacer qu'à sa vitesse normale jusqu'à ce qu'elle se soit reposée pendant une journée entière. Elle subit une pénalité de -1 sur son jet de sauvegarde par journée passée à se déplacer au double de sa vitesse normale.

La vitesse de déplacement de voyage peut être augmentée jusqu'au triple de la normale, bien que les risques pour la monture soient encore plus grands : cette dernière doit effectuer un jet de sauvegarde contre la mort avec une pénalité de -3. Si elle le rate, elle tombe d'épuisement et meurt Si elle le réussit, elle est simplement épuisée et doit se reposer pendant ld3 jours.

Lorsqu'une créature est épuisée, les personnages n'ont aucun moyen de savoir à quel moment elle va s'écrouler. C'est au MD de déterminer quand et où elle le fait : à un endroit choisi au hasard ou particulièrement approprié à l'aventure.