Outils d'escalade

Type(s) : Point de règle AD&D2
Source(s) Générique : Manuel des joueurs


Les outils font partie intégrante de l'équipement de tout alpiniste ; ils peuvent être utiles pour escalader n'importe quel type de surface. On entend par outils d'escalade des cordes, des pitons et des pics à glace. Mais il ne faudrait pas croire que leur but premier est de faciliter l'escalade : ils servent surtout à empêcher une chute et ses conséquences désastreuses. Les grimpeurs doivent compter sur leurs propres capacités et compétences, et non pas sur les cordes et les pitons. Les accidents se produisent généralement lorsque quelqu'un oublie cette règle de base et porte tout son poids sur sa corde et ses pitons...

C'est pourquoi, les cordes mises à part, les outils d'escalade n'augmentent pas les chances de réussite d'un personnage en matière d'escalade. Par contre, dans le cas d'une chute, ils peuvent réduire la distance de cette dernière. Lorsqu'un personnage tombe, il ne peut redescendre que de la longueur qui le sépare de la personne la plus proche de lui s'il est encordé, ou de deux fois la longueur de la corde jusqu'au dernier piton posé (si tant est que celui-ci tienne : un piton lâche dans 15% des cas lorsqu'il est soumis à un choc brusque). La longueur de la chute dépend de la distance qui sépare les pitons les uns des autres. Un personnage redescend de deux fois la distance qui le sépare du dernier piton qui tient.

Supposons que Rath soit à 5 mètres au-dessus de son dernier piton. Soudain, il glisse. Il dégringole de 5 mètres jusqu'à son dernier piton, puis de 5 autres mètres dans la mesure où il y a 5 mètres de corde entre lui et le piton, soit une chute totale de 10 mètres et 3d6 points de dégâts.

Le fait de s'encorder augmente la sécurité individuelle des grimpeurs, mais aussi les risques que plus d'une personne tombe à la fois en cas de chute, lorsqu'un personnage encordé tombe, les deux personnes qui l'encadrent dans.la cordée (devant et derrière) doivent effectuer un jet d'escalade (avec une pénalité de -10 pour chaque personnage qui tombe au-delà du premier). Si tous les jets sont réussis, la chute est stoppée et personne ne subit de dégâts. Si un personnage rate son jet, il tombe lui aussi et il faut reprendre la procédure au début. On fait des jets d'escalade jusqu'à ce que la chute soit stoppée (c'est-à-dire jusqu'à ce que les deux personnes qui encadrent celle qui tombe réussissent leur jet d'escalade, ou jusqu'à ce que le dernier grimpeur qui ne tombe pas réussisse son jet) ou jusqu'à ce que tous les personnages encordés tombent.

Un groupe de cinq personnages encordés escalade une falaise. Soudain, Johann tombe. Megarran, qui se trouve immédiatement au-dessus de lui, et Drelb, qui se trouve au- dessous, doivent effectuer un jet d'escalade. Megarran réussit mais Drelb échoue et est arraché à la paroi. Maintenant, Megarran doit effectuer un nouveau jet d'escalade (avec une pénalité de-10 puisqu'il y a deux personnages en train de tomber) ; et Targash, qui était derrière Drelbt doit également effectuer un jet avec la même pénalité. Ils réussissent tous deux et stoppent la chute de leurs camarades.