Limites de la vision

Type(s) : Point de règle AD&D2
Source(s) Générique : Manuel des joueurs


La première limite de la vision est la distance à laquelle on ne peut pas encore distinguer clairement un objet. La taille de ce dernier et les conditions météorologiques ont beaucoup d'impact sur cette limite. On peut voir une montagne à 150 kilomètres de distance, bien qu'on ne puisse y distinguer aucun détail. Au niveau du sol, l'horizon se situe entre 8 et 18 kilomètres de distance ; mais aucun personnage ne peut en principe distinguer quelque chose se trouvant aussi loin. La limite à laquelle on peut voir et identifier des choses de taille humaine est encore beaucoup plus réduite...

Dans des conditions optimales, on peut distinguer une chose de taille humaine à environ 1,5 kilomètre si elle se déplace (dans le cas contraire, on ne peut rien voir). Et même si elle se déplace, tout ce qu'on peut distinguer, c'est un objet en mouvement : on ne peut déterminer ni sa nature, ni celle de ses éventuelles actions.

À un kilomètre de distance, on peut distinguer une chose de taille humaine immobile ; on peut déterminer sa forme et sa silhouette approximative, mais pas l'identifier exactement ni même déterminer sa race (à moins qu'elle ne possède des signes distinctifs très particuliers).

À partir de 500 mètres, on peut effectuer une identification générale : taille, forme, couleur et race ; mais pas une identification individuelle, à moins qu'une chose ou une personne ne présente un signe distinctif ou ne soit séparée du reste de son groupe (le cas échéant). On peut distinguer les blasons, bannières, armoiries ou symboles héraldiques s'ils sont suffisamment grands et voyants, ainsi que la nature générale des actions effectuées.

À moins de 100 mètres, on peut identifier les individus (à moins bien sûr qu'ils ne dissimulent leurs traits). Les armoiries sont distinctes, ainsi que la plupart des actions effectuées (même si les petits gestes ou manipulations restent flous).

À partir de 10 mètres, tous les détails (les plus minuscules mis à part) deviennent visibles ; les émotions se lisent sur les visages et les actions sont très nettes, y compris celles aussi furtives que le vol à la tire (si celui-ci est détectable).

Bien entendu, il est rare que les conditions de vision soient parfaites. Il existe nombre de facteurs susceptibles de réduire la visibilité et d'altérer les distances à partir desquelles on peut repérer et identifier les choses et les gens. Vous trouverez leur liste dans la table 62. Toutes les distances sont données en mètres.

"Mouvement" indique la distance maximale à partir de laquelle on peut distinguer une silhouette en mouvement ; "Immobile", la distance à partir de laquelle on peut distinguer une silhouette immobile ; 'Type'' la distance à partir de laquelle on peut distinguer des détails généraux (espèce ou race, armes, etc.) ; "Identité" la distance à partir de laquelle on peut effectuer une identification correcte ; "Détail" la distance à partir de laquelle on distingue toutes les petites actions.

Les conditions météorologiques mises à part, il existe beaucoup d'autres facteurs qui peuvent affecter la visibilité. La taille est l'un des plus importants. Lorsqu'on observe une créature de Petite taille (P), toutes les catégories se décalent d'un rang vers la droite (à l'exception de "Détail", qui reste inchangée). Par conséquent, sous un ciel clair, les distances permettant de voir une créature de Petite taille sont les suivantes : "Mouvement" : 1.000 mètres, "Immobile" : 500 mètres, 'Type" : 100 mètres, "Identité" et "Détail" : 10 mètres.

À l'inverse, lorsqu'on observe des créatures de Grande taille (G), les distances "Mouvement", "Immobile" et 'Type" sont doublées. Des créatures d'une taille exceptionnellement élevée peuvent être repérées depuis des distances encore supérieures, ainsi que de grands groupes de créatures en mouvement : il est facile de repérer de loin un troupeau de buffles ou une armée en marche.

Les distances données dans la table 62 ne tiennent pas compte du type de terrain ; toutes correspondent à un terrain plat et ouvert, de type plaine. Les collines, les montagnes, les herbes hautes et les bois réduisent considérablement les chances de repérer une créature. Le type de terrain n'altère pas la vision, mais seulement la probabilité de voir une créature. Ainsi, même sous un ciel clair, des arbres peuvent dissimuler un ours jusqu'à ce que celui-ci ne soit plus qu'à 30 mètres ; pourtant, en termes de visibilité, la journée reste claire. Une fois repéré, l'ours peut être facilement identifié comme étant ce qu'il est. Votre MD possède des informations plus détaillées sur les effets sur la vision de types de terrain spécifiques.

Enfin, les distances indiquées dans la table 62 se basent sur des conditions de type terrestre. Les conditions de vision dans les Plans Inférieurs Ou sur un autre monde peuvent être complètement différentes. Si votre MD se sent obligé d'en tenir compte, il devra effectuer des recherches sur ce sujet ou inventer ses propres règles.