Constitution

Type(s) : Caractéristique
Table AD&D2
Source(s) Générique : Manuel des joueurs


La Constitution (Con) d'un personnage représente sa forme physique, son état de santé et sa résistance à des conditions de vie éprouvantes, aux blessures ou à la maladie. Cette caractéristique affecte ses points de vie et ses chances de survivre à des chocs considérables (être magiquement remodelé, ressuscité, etc.) ; elle est donc très importante pour lui quelle que soit sa classe. Certaines classes ne sont accessibles qu'à des personnages dotés d'une Constitution minimale.

La Constitution minimale du personnage constitue la limite absolue du nombre de fois où celui-ci pourra être relevé ou ressuscité. Chaque retour à la vie réduit le score de Constitution du personnage de 1. Il est possible de restaurer magiquement un score de Constitution jusqu'à son montant originel, voire de l'augmenter au-delà ; mais cela n'a aucun effet sur le nombre de fois où le personnage peut être ressuscité! Une fois qu'il est revenu à la vie un nombre de fois égal à son score de Constitution de départ, seule une intervention divine pourrait le ramener - et ce genre de chose est généralement réservé aux plus braves et aux plus loyaux des héros.

Par exemple, la Constitution de Rath au début de sa carrière d'aventurier est de 12. Il peut être relevé ou ressuscité jusqu'à 12 fois. S'il meurt une 13 e fois, ce sera fini pour lui.

Ajustement aux points de vie : S'ajoute ou se soustrait à chaque dé de vie que lance le personnage. Mais quelle que soit sa valeur, aucun dé de vie ne peut rapporter moins de 1 point de vie supplémentaire à son propriétaire. Si un ajustement amène le résultat à 0 ou au-dessous, considérez que le résultat final est de 1. Utilisez systématiquement la Constitution actuelle du personnage pour déterminer ses bonus ou malus de points de vie.

Seuls les combattants ont droit à un bonus de Constitution de +3 ou +4. Les personnages non combattant possédant un score de Constitution de 17 ou 18 ne reçoivent qu'un bonus de +2 par dé.

Le bonus de Constitution cesse de s'appliquer lorsque le personnage atteint le 10e niveau (9e pour les combattants et les prêtres) , car à partir de là, ce dernier ne reçoit plus de dé de vie supplémentaire chaque fois qu'il passe de niveau (voir les descriptions de classe au Chapitre 3).

Si la Constitution d'un personnage est modifiée en cours de jeu, il se peut qu'il faille augmenter ou réduire ses points de vie pour refléter ce changement. La différence éventuelle entre l'ancien et le nouvel ajustement aux points de vie du personnage est multipliée par le niveau de ce dernier (jusqu'à un maximum de 10) et ajoutée ou soustraite à son total de points de vie. Par exemple, si la Constitution de Delsenora passe de 16 à 17, elle gagne 1 point de vie pour chaque niveau possédé jusqu'au 10e.

Choc métabolique : Indique le pourcentage de chances de survie d'un personnage à des effets magiques qui remodèlent son corps ou le font vieillir : pétrification (et dé-pétrification), métamorphose, vieillissement magique, etc. il peut également servir à déterminer si un personnage parvient à rester conscient dans une situation particulièrement pénible. Par exemple, un magicien maléfique métamorphose un de ses mercenaires en corbeau. Ce dernier, qui possède une Constitution de 13, a 85% de chances de survivre à la transformation. S'il y parvient, il doit réussir un autre jet de choc métabolique lorsqu'il retrouve sa forme originelle - sans quoi, il en meurt.

Survie à la résurrection : Indique le pourcentage de chances qu'un personnage puisse être magiquement ressuscité ou relevé avec succès. Le joueur doit lancer un dé de pourcentage et obtenir un résultat inférieur ou égal au nombre indiqué ; si tel est le cas, son personnage revient à la vie. Dans le cas contraire, son personnage est définitivement mort, quel que soit le nombre de fois où il a déjà été ressuscité ; seule une intervention divine pourra éventuellement le ramener à la vie.

Résistance au poison : Modifie le jet de sauvegarde contre le poison des humains, des elfes, des gnomes et des demi-elfes. Les nains et les petites-gens n'y ont pas droit, étant donné qu'ils bénéficient déjà d'une résistance spéciale au poison. Le MD possède toutes les informations relatives aux jets de sauvegarde.

Régénération : La régénération permet aux personnages dotés d'une Constitution exceptionnelle (grâce à un souhait ou un objet magique, par exemple) d'accélérer leur guérison en régénérant les points de dégâts subis. Le personnage récupère un point de vie au terme du nombre de tours indiqué dans la table. Toutefois, il est impossible de régénérer de cette manière les dégâts (toujours beaucoup plus profonds) causés par le feu et l'acide ; les blessures de ce type doivent être soignées magiquement, sans quoi elles guériront au rythme normal.

                          

Table 3

Constitution

 

 Score de caractéristique 

 Ajustement aux points de vie 

Choc métabolique 

Survie à la résurrection 

Résistance au poison 

 Régénération 

1

-3

25%

30%

-2

Non

2

-2

30%

35%

-1

Non

3

-2

35%

40%

0

Non

4

-1

40%

45%

0

Non

5

-1

45%

50%

0

Non

6

-1

50%

55%

0

Non

7

0

55%

60%

0

Non

8

0

60%

65%

0

Non

9

0

65%

70%

0

Non

10

0

70%

75%

0

Non

11

0

75%

80%

0

Non

12

0

80%

85%

0

Non

13

0

85%

90%

0

Non

14

0

88%

92%

0

Non

15

+1

90%

94%

0

Non

16

+2

95%

96%

0

Non

17

+2 (+3)  *

97%

98%

0

Non

18

+2 (+4)*

99%

100%

0

Non

19

+2 (+5)*

99%

100%

+1

Non

20

+2 (+5)  **

99%

100%

+1

1/6 tours

21

+2 (+6)  ***

99%

100%

+2

1/5 tours

22

+2 (+6)***

99%

100%

+2

1/4 tours

23

+2 (+6)  ****

99%

100%

+3

1/3 tours

24

+2 (+7)****

99%

100%

+3

1/2 tours

25

+2 (+7)****

100%

100%

+4

1/tour

  * Les bonus entre parenthèses s'appliquent aux combattants uniquement.
Toutes les autres classes reçoivent un bonus maximal de +2 par dé.
  ** Tous les 1 obtenus aux dés de vie sont considérés comme des 2.
  ***Tous les 1 et les 2 obtenus aux dés de vie sont considérés comme des 3.
  **** Tous les 1. 2 et 3 obtenus aux dés de vie sont considérés comme des 4.