Lancer des sorts

Type(s) : Point de règle AD&D1
Source(s) Générique : Manuel Complet du joueur


Chaque personnage lanceur de sort ne peut apprendre, pour un niveau donné, qu’un certain nombre de sorts (des moyens magiques peuvent faire augmenter ce nombre). Une fois lancé, un sort est totalement rayé de la mémoire, oublié ; mais il est possible que le personnage se rappelle encore d’autres sorts de même type : le personnage peut avoir mémorisé plusieurs fois le même sort, dans la limite du nombre de sorts autorisé par niveau...

Il est possible de lancer la plupart des sorts en un seul round bien que certains sorts – en particulier ceux de hauts niveaux – demandent plus de temps. Le fait de lancer des sorts demande certaines actions bien précises et si ces actions sont interrompues, il n’est pas possible de lancer le sort mais celui-ci est quand même effacé de la mémoire du personnage. Exemple : un magicien, au moment de lancer une boule de feu, est frappé d’une flèche alors qu’il n’en est qu’à la moitié du temps d’incantation du sort. Un silence magique ou le fait de bâillonner un personnage l’empêche de prononcer les composantes verbales (V). Une immobilisation magique empêche de lancer des sorts. Le fait de maitriser un personnage l’empêche de lancer des sorts à composantes somatiques (S), car les gestes du lanceur de sort doivent être effectués avec précision. Mis a part ces restrictions, il est certain que les sorts sont des moyens d’attaque et de défense tout à fait valables, à condition que le personnage n’hésite pas : il doit savoir au début du round quel sort il va lancer.

A mesure qu’il lance ses sorts, le personnage les raye de la liste de ceux qu’il a mémorisés. Il en va de même pour les composantes matérielles utilisées.