Tableau 5 – Intelligence – Compétences pour magiciens et illusionnistes

Type(s) : Point de règle
Table AD&D1
Source(s) Générique : Manuel Complet du joueur


Tableau 5 – Intelligence – Compétences pour magiciens et illusionnistes

 

Score

Chance de comprendre un sort

Nombre de sorts minimum par niveau

Nombre de sorts maximum par niveau

9

35%

4

6

10-12

45%

5

7

13-14

55%

6

9

15-16

65%

7

11

17

75%

8

14

18

85%

9

18

19

95%

10

Tous

20

96%

11

Tous

21

97%

12

Tous

22

98%

14

Tous

23

99%

15

Tous

24

100%

16

Tous

25

100%

17

Tous

 

Notes à propos du tableau ci-dessus :

Chaque personnage magicien (ou illusionniste) doit utiliser cette table pour déterminer les sorts qu’il peut comprendre. Seuls les sorts du niveau 1 sont déterminés à la création du personnage. Les sorts des niveaux suivants seront vérifiés quand le personnage atteindra le niveau suffisant pour les utiliser. Ceci ne concerne pas les tours mineurs, dont les règles d’acquisition figurent dans la section consacrée au MD de l’Unearthed Arcana.

La chance de comprendre un sort donne, en fonction de l’intelligence d’un personnage, le pourcentage de chance de comprendre un sort d’un niveau donné. Le personnage peut effectuer le tirage de connaissance dans l’ordre qu’il désire. La compréhension d’un sort donné ne peut être vérifiée qu’une seule fois. Les dés de pourcentage sont jetés et si le tirage obtenu est inférieur ou égal au pourcentage donne dans la table, alors le personnage comprend et pourra utiliser le sort, lorsqu’il le rencontrera. Par exemple, un personnage avec une intelligence de 12 désire utiliser le sort de charme-personnesqu’il a trouvé dans un livre ou sur un parchemin : le pourcentage lance donne un score de 52. Par conséquent, ce sort non compris ne peut pas être utilisé par le personnage (voir, tout de même, le paragraphe ci-dessous concernant le minimum de sorts par niveau). La vérification des sorts d’un niveau s’arrête dès que le nombre de sorts minimum pour ce niveau est atteint.

Le nombre de sorts minimum par niveau est le plus petit nombre de sorts d’un niveau qu’un magicien (ou un illusionniste) puisse comprendre. Si, après vérification d’un niveau, le nombre de sorts compris est inférieur à ce minimum, le personnage peut alors recommencer à tirer parmi les sorts qu’il n’avait pas pu comprendre à la première tentative. Ce procède se répète tant que le nombre minimum n’est pas atteint. On distinguera alors deux catégories de sorts : ceux qui peuvent être appris et utilisés et ceux qui ne seront jamais compris. Le tirage du pourcentage détermine la catégorie dont fait partie un sort. Exemple : le magicien mentionne précédemment, incapable d’utiliser le sort de charme-personnesne parvient pas non plus a atteindre le nombre de sorts minimum qu’il peut comprendre. Il recommence donc avec la liste des sorts incompris, choisit de voir s’il peut comprendre charme-personnes, obtient un tirage de 04 et acquiert donc la compréhension ce sort. Quand le personnage trouvera ce sort, il sera capable de l’utiliser (depuis son livre ou depuis un parchemin).

Le nombre de sorts maximum par niveau est un peu l’inverse du minimum. En fonction de l’intelligence du personnage, ce maximum de sorts par niveau qu’il peut comprendre (et avoir dans ses livres de sorts) varie de 6 à un nombre illimité. Dès que ce maximum est atteint, le personnage ne peut plus comprendre d’autres sorts de ce niveau.

Acquisition de sorts jusqu’alors inconnus : bien que le magicien (ou l’illusionniste) doive immédiatement cesser de tester sa compréhension des sorts une fois que le nombre minimum est atteint, il lui est possible d’acquérir la connaissance de sorts supplémentaires jusqu’alors inconnus tant que cela ne viole pas la règle du maximum de sorts par niveau pouvant être appris. De nouveaux sorts peuvent être obtenus grâce à des livres de sorts obtenus d’une façon ou d’autre ou bien à partir de parchemins de sorts. Dans ce dernier cas, le parchemin est détruit au cours de l’étude et de l’apprentissage du nouveau ou des nouveaux sorts (ce sujet est plus détaillé dans la section expliquant la classe de personnage du magicien).

Changement d’intelligence : si l’intelligence évolue, vers le haut ou vers le bas, pour une raison ou une autre, et que ce changement est relativement permanent (âge, souhaits, etc.) le magicien (ou l’illusionniste) doit tester à nouveau tous les sorts.


add1 logo transp
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

  DRS AD&D1 (lien vers la table des matières)

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

Chapitre 3 : Classes de Personnage AD&D1

Le DRS AD&D1 (chapitres)

Caractéristiques du personnage (18/0) 
Les races des personnages (25/4) 
Les classes de personnage (26/0) 
Alignement (10/0) 
Points de vie (0/0) 
Etablir le personnage (langages, argent) (2/0) 
Equiper le personnage (16/3) 
Les sorts du personnage (3/0) 
L'aventure (15/4) 
Monstres de AD&D1 (0/0) 
Combat (21/1) 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§