Demi-orques (les)

Race DD3.5

Sur les terres frontalières qui bordent les régions sauvages, tribus de barbares orques et humains trouvent un équilibre précaire qui les pousse à commercer en temps de paix et à se battre en temps de guerre. Les demi-orques vivent indifféremment chez leur parent orque ou humain, mais sont néanmoins en contact avec les deux cultures. Certains quittent leur région natale pour se rendre dans les secteurs plus civilisés, emmenant leur ténacité, leur courage et l'art du combat qu'ils ont développé dans les contrées sauvages ...

MdJ3-5 image-demi-orquesPersonnalité. Les demi-orques sont prompts à la colère ce d'un naturel renfrogné. Ils préfèren agir et combattre que réfléchir er discuter. Ceux qui réussissent le mieux sont toutefois ceux qui parviennent à tempérer leurs instincts.

Ils aiment festoyer, manger, boire, se vanter, chanter, disputer des match de lutte, faire des percussions et danser frénétiquement. Les passe-temps plus raffinés tels que la poésie, la philosophie et les danses courtoises ne sont pas pour eux. Ils peuvent être un atout dans une fête débridée, mais sont indubitablement un handicap au bal annuel de la duchesse.

Description. Les demi-orques font entre 1,80 et 2,10 mètres de haut et pèsent entre 90 et 125 kg. Ils sont aisément reconnaissables, en raison de leur peau grisâtre. de leur angle facial prononcé, de leur mâchoire prognathe, de leurs dents proéminentes et de leur grande pilosité.

Les orques adorent les cicatrices Celles qu'ils gagnent sont une source d'or et celles qu'ils se font de manière rituelle sont considérées comme du plus bel effet. Le demi-orque ayant vécu suffisamment longtemps au contact des orques est forcément couvert d'estafilades, qu'il s'agisse de marques honteuses indiquant un statut de serviteur et identifiant le propriétaire, ou au contraire de symboles glorieux acquis au combat. Chez les humains, ils cachent leurs cicatrices ou les arborent fièrement, selon le tempérament de chacun. Les demi-orques vieillissent plus rapidement que. les humains. Ils atteignent l'âge adulte à 14 ans et rares sont ceux qui dépassent les 75 ans.

Relations avec les autres races. Les orques sont les ennemis jurés des nains et des elfes, ce qui signifie que les demi-orques ont du mal à se faire accepter par ces deux races. Mais il est vrai que les orques ne sont pas non plus en bons termes avec les humains, les gnomes ou les halfelins. Chaque demi-orque doit trouver seul le moyen de se faire accepter par ceux qui haïssent ou craignent ses cousins orques. Certains parviennent en se montrant discrets et réservés, quelques-uns uns en étalant piété et leur bonté (ce qui ne signifie d'ailleurs pas que ces sentiments sont réels). Ceux qui restent affichent un air si redoutable que les autres races n'ont pas d'autre choix que de les accepter.

Alignement. Les demi-orques adoptent fréquemment les ten­dances chaotiques de leurs ancêtres orques, mais leurs gènes humajns ne les prédisposent pas en faveur du Bien ou du Mal. Ceux qui sont élevés chez les orques et qui se conforment à leur mode de vie sont généralement malfaisants.

Territoires. Les demi-orques n'ont pas de territoire à proprement parler Ils vivent le plus souvent chez les orques. Parmi les autres races, les humains sont ceux qui les acceptent le plus facilement, aussi les dcmi-orques s'installent ils fréquemment dans les régions dominées par les humains.

Religion. Comme leurs cousins, les demi-orques vénèrent majoritairement Gruumsh, dieu principal des orques er ennemi juré de Corellon Larethian, dieu des elfes. Même si Gruumsh est intrinsèquement maléfique, guerriers et barbares demi-orques peuvent l'honorer en tant que dieu de la Guerre, sans pour autant etre eux-mêmes portes vers le Mal. Les adorateurs de Gruumsh qui ne souhaitent pas avoir à se justifier (ou qui ne veulent pas donner aux humains l'occasion de se méfier d'eux) gardent leurs croyance secrètes. À l'inverse, les demi-orques qui cherchent à se rapprocher de leurs ancêtres humains vénèrent des dieux humains, faisant parfois preuve d'une piété particulièrement ostensible. ____

Langue. La langue orque n'a pas d'alphabet Dans les rares cas où il leur faut écrire, orques et demi-orques ont recours à l'alphabet nain (et encore leurs inscriptions sont-elles rarement plus que des graffiti).

Noms. Les demi-orques choisissent généralement un nom correspondant à l'impression qu'ils veulent donner : il aura des sonorités humaines pour ceux qui cherchent à s'intégrer à la société des hommes, ou des consonances orques, plt:s gumirales, pour qui souhaite intimider ses ennemis. Un demi- orque élevé chez les humains depuis son plus jeune âge aura vraisemblablement un nom humain, mais il n'est pas impossible qu'il en change dès qu'il quittera sa ville natale. Certains sont toutefois trop stupides pour changer de nom lorsqu'ils passent d'une société à l'autre.

Noms masculins : Dench. Feng, Gell, Henk, Holg, Imsh, Keth, Krusk, Ront, Shump ou Thokk.

Noms féminins : Baggi, Emen, Engong, Myev, Meega, Ovak, Ownka, Shautha, Vola ou Volen.

Aventuriers. Les demi-orques vivant au contact des humains sont presque invariablement attirés par les carrières violentes, qui leur permettent de faire bon usage de leur force. Fréquemment rejetés par les classes sociales supérieures, ils peuvent espérer gagner l'amitié d'aventuriers qui sont bien souvent, eux aussi. Des parias ou des individus vivant en marge de la société. 

 

PARTICULARITÉS RACIALES DES DEMI-ORQUES

• +2 en Force, -2 en Intelligence, -2 en Charisme. Les demi-orques sont particulièrement musclés, mais leurs gènes orques nuisent à leurs facultés intellectuelles et à leurs relations sociales.

Taille moyenne. En tant que créatures de taille M, les demi orques n'ont aucun bonus ou malus en rapport avec leur taille.

• Leur vitesse de déplacement au sol de base est de 9 mètres.

Vision dans le noir. Orques et demi-orques voient à 18 mètres de distance dans le noir le plus complet. Ils perdent alors tout sens des couleurs (et voient juste en noir et blanc) mais leurs perceptions n'en souffrent pas pour autant. Ils peuvent agir normalement sans la moindre lumière.

Sang orque. Les demi-orques sont considérés comme des orques à part entière pour tous les effets lies à la race. Les demi-orques sont aussi vulnérables aux attaques qui ciblent les orques que leurs ancêtres et ils peuvent utiliser les objets magiques réservés aux orques. (Voir le Manuel des Monstres pour avoir plus d'informations sur les orques et le Guide du Maître pour plus d'informations sur les objets magiques.)

Langues. D'office : commun er orque. Supplementaires : abyssal, draco­nien, géant, gnoll et gobelin. Quelques demi-orques intelligents apprennent le langage de leurs alliés ou de leurs ennemis, mais ils sont une infime minorité.

Classe de prédilection. Barbare. La classe de barbare d'un demi-orque multiclassé n'est pas prise en compte quand on détermine s'il subit ou non un malus de points d'expérience (voir PX et personnages multiclassés).