Maîtres de la folie (les)

maitres dl folie

Manuel de DD3.5

Royaumes Oubliés
Lords of Madness

Des mains tremblotantes ont couché sur le papier les récits terrifiants de rencontres avec des aboleths, flagelleurs mentaux, tyranoeils et autres aberrations. Les victimes de ces créatures étranges sont le plus souvent terrassées par une terreur qui leur engourdit l'esprit, leur seul réconfort étant l'espoir d'une mort rapide.

Après avoir découvert les plaisirs de la non vie dans le Libris Mortis, un nouvel opus consacré à la folie et aux Aberrations s’ouvre à vous, Les maîtres de la folie : le livre des Aberrations.

Ce nouveau supplément se propose de vous faire découvrir une véritable nouvelle manière de jouer à D&D. Désormais, vos aventuriers ressentiront les affres des investigateurs de Lovecraft : il ne s’agira plus de combattre dragons et démons, mais de vaincre ses propres peurs, de flirter avec la folie, de parvenir à distinguer le réel et le phantasme. Les créatures décrites en détail dans ce supplément sont parmi les plus intelligentes et les plus malfaisantes qui soient. Leurs noms sont Aboleth, flagelleurs mentaux, Tyrannœil, Néogi, Grell ou encore Tsichars. Pour chacune d’entre elles, vous pourrez vous plonger avec délice dans les miasmes de leurs origines, et découvrir la manière dont elles vivent, dont elles manipulent et dont elles détruisent l’univers qui les a miséricordieusement, ou plutôt accidentellement, mises au monde.
Ici, point de salut dans la fuite, leur champ de bataille est votre esprit, vos pensées sont leurs jouets. Vous découvrirez ainsi tout ce qu’elles peuvent faire à ceux qui s’opposent à elles ainsi qu’aux organisations qu’elles dirigent.
Mais tout espoir n’est pas perdu. Ce supplément vous dévoilera aussi les secrets des quelques rares individus qui traquent ces abominations. Vos personnages oseront-ils s’aventurer sur les voies de ces classes de prestige qui n’ont de prestigieuses que le nom tant elles semblent mener vers la plus inéluctable et la plus atroce des morts ?
Ce supplément n’est assurément pas à mettre entre toutes les mains, tant il aborde le côté le plus malsain de l’univers de D&D. En bref, un supplément indispensable pour les meneurs de jeu expérimentés.