Chapitres interdits (les)

chapitres interdits

Manuel de DD3.5

Génériques
Book of Vile Darkness|CI

Par delà le bien et le mal

Au-delà des petites mesquineries, des trahisons minables, des pillages sans grande envergure, et des massacres médiocres, il existe une force tragiquement active et diablement efficace, celle du Mal, dans toute sa splendeur et sa démesure. Démons, mages déments, diables, archi-diables, suppôts des plus viles divinités, créatures tapies dans les ténèbres à la recherche de proies et de cerveaux à suçoter; le monde regorge d’entités entièrement dévouées à la cause du Mal et à la propagation de la douleur et de la peine.

Ce supplément de 192 pages, tout en couleurs, s’inscrit dans la catégorie des livres de règles D&D, et propose une plongée effarante dans les entrailles du mal et de ceux qui le font.
Mais attention, cette fois, on devient adulte. Ce n’est plus le mal à la papa, la cruauté d’opérette de créatures vraiment très méchantes qui font des choses vraiment pas gentilles (faire peur aux halfelins, comploter contre les gentils elfes en collants verts, voler les trésors chèrement acquis par les humains ou les nains), cette fois, on plonge à corps perdu dans les tourbillons d’un Mal insidieux, pervers, s’attaquant aux fondement de l’âme humaine. Ici, on va parler torture, maladie, sacrifices humains, esclavage !

Bref c’est tout un pan de l’histoire de D&D, à la mode TSR/Elmore que ce supplément se propose de piétinier avec bonheur. La version américaine, va même jusqu’à recevoir un sticker « for mature readers » dont on ne sait pas très bien s’il est destiné à attirer le chaland à coup de sensationnalisme ou à repousser les hordes de grenouilles de bénitier sectaires qui écument les USA. Pour notre part, nous avons passé le sticker à la trappe. Le public français en a vu d’autre, et il est assez mûr pour découvrir ce que contient cet ouvrage.

Le livre de la sombre vilenie

Ce gros supplément propose donc une approche un peu plus « adulte » du Mal et de ses suppôts. On y trouvera des informations et des règles dédiées qui permettront aux MJ sadiques de composer des situations qui retourneront vraiment l’estomac de leurs joueurs. Tant mieux, ceci leur permettra de trouver un surcroît de motivation pour lutter contre l’adversité, s’ils en avaient encore besoin.

À vous, donc, les règles sur la torture (pour faire parler les prisonniers, mais aussi pour les trucider aussi lentement que douloureusement); sur les sacrifices (y compris humains) permettant aux mages d’augmenter leur pouvoir et de déclencher des rituels aux effets incroyables; les nouveaux poisons et maladies avec des effets qui feraient soupirer d’aise Saddam Hussein.

On s’intéressera aussi aux racines du mal, à sa manière de progresser dans les esprits et de pervertir même les êtres les plus purs. On découvrira des exemples de serviteur de la cause maléfique, qui feront de parfaits ennemis pour les personnages. Pour les accompagner, de nouvelles classes de prestige, de nouveaux sorts et domaines, de nouveaux objets magiques, et quelques-uns de leurs serviteurs monstrueux seront présentés avec détail et permettront au MJ d’introduire des éléments aussi inédits qu’inattendus dans sa campagne.

Bref, un ouvrage indispensable qui offrira la possibilité aux MJ de surprendre les joueurs et de leur proposer un challenge difficile mais ô combien motivant.