Elu divin

Classe
Classe de base
DD3.5
Source : Codex divin

Classe de base du Codex profane page 11

elu-divin-transparence

Une forme de prêtrise permettant de lancer plus de sorts par jour, dans une liste de sort limitée combiné avec des protections et des compétences martiales meilleures. 

L'élu divin suit en quelque sorte la même voie que le prêtre, mais se montre capable de canaliser l'énergie divine avec une aisance déconcertante. Il peut exécuter les mêmes tâches que les autres jeteurs de sorts divins, mais le fait pratiquement sans le moindre apprentissage. Cela lui vient naturellement. Les érudits se demandent si les élus divins n'auraient pas des traces de sang d'Extérieurs héritées d'unions, saintes ou impies, vielles de plusieurs siècles et générations. D'autres avancent qu'une formation divine appropriée éveille cette aptitude ou que les élus divins reçoivent simplement leurs talents de leur dieu au moment d'emprunter la voie du prêtre. Quoi qu'il en soit, les élus divins lancent leurs sorts naturellement, autant par leur force de caractère que par le biais de la préparation. Si cela leur confère des aptitudes divines extraordinaire qu'une personne normale ne peut espérer égaler, ils considèrent leur don comme un appel à l'action et peuvent en certains domaines se laisser distancer par leurs collègues plus studieux.

Caractéristiques

Le Charisme détermine le nombre de sorts que l'élu divin peut lancer quotidiennement. La Sagesse sert à dfinir la difficulté qu'ont ses cibles à résister à ses sorts. L'élu divin a également intérêt à avoir des valeurs correctes en Dextérité, Force et Constitution.


Alignement : au choix

Dé de vie : D8

Compétences de classe :

Points de compétence au niveau 1 :(2 + modificateur d'Int) x 4

Points de compétence à chaque niveau additionnel : 2 + modificateur d'Intelligence

Aventure

Les élus divins sont souvent solitaires, sillonnant la lande au service de leur divinité. Ils sont bienvenus au sein de leur église, mais restent considérés comme des êtres insolites et sont parfois mal compris. Ils sont des émissaires de leur dieu et évoluent en dehors de la hiérarchie de l'Eglise, des religieux respectés qui peuvent se passer du soutien pourtant vital à la réussite des prêtres. C'est pourquoi ils sont parfois admirés et parfois jalousés par leur prêtres. Si les élus sont quelquefois dénigrés pour leur manque apparent de discipline, les fidèles les plus dévoués reconnaissent en eux un puissant message, voire un manifestation vivante de leur divinité.

Profil

Les élus divins lancent leurs sorts par le biais d'un lien inné plutôt qu'à l'issue d'une formation laborieuse et de prières. Leur relation divine est plus naturelle qu'acquise. Ces lanceurs de sorts divins connaissent moins de sorts et acquièrent les plus puissants moins rapidement que les prêtres, mais ils peuvent les jeter plus souvent et n'ont besoin ni de les choisir ni de les préparer à l'avance.

Alignement

La magie divine reste quelque chose d'intuitif pour l'élu divin, qui n'a pas besoin de recourir à quelque prière studieuse. Cette nature amène à une interprétation plus libre de la foi et des doctrines, c'est pourquoi les élus divins penchent davantage du côté du Chaos que de la Loi. Souvent, l'élu divin présente le même alignement que son dieu, même si certains s'écartent d'un "cran". Ainsi, un élu divin neutre bon peut tout à fait servir une divinité d'alignement loyale bonne. Un élu divin ne peut être d'alignement neutre que si son dieu l'est également.

Religion

L'élu divin peut-être de n'importe quelle religion. La divinité la plus couramment vénérée par les élus divins humains restent Pélor, dieu du soleil. Parmi les races non humaines, les élus divins ont tendance à révérer la divinité principale de leur panthéon racial. A l'inverse des prêtres, les élus divins n'ont pas la possibilité de se vouer à une cause ou une source de puissance divine sans passer par un dieu.

Antécédents

Les élus divins prennent conscience très jeunes de leur lien avec le divin. Au bout d'un certain temps, le jeune élu divin prend toute la mesure de la puissance qui l'habite à son insu. Les élus divins, en tant qu'intermédiaires divins naturels, sont également des solitaires-nés. Contrairement aux prêtres des temples, ils ne tirent pas grand bénéfice à partager leur savoir et n'éprouvent pas de désirs particuliers à travailler ensemble.

Races

Le talent inné qui consiste à pouvoir canaliser spontanément l'énergie divine est bien imprévisible et peut se déclarer dans n'importe laquelle des races courantes. Les lanceurs de sorts divins des terres sauvages et des tribus d'humanoïdes plus bestiaux (comme les orques et les demi-orques) sont plus souvent élus divins que prêtres.

Autres classes

Les élus divins ont davantage de points communs avec les membres d'autres classes autodidactes, en particulier les ensorceleurs, mais également les druides et les roublards. Ils se retrouvent parfois en désaccord avec les membres de classes plus disciplinées, surtout les prêtres, qu'ils considèrent quelquefois comme trop engoncés dans les dogmes et la rigidité d'attitudes préconçues.

Rôle

L'élu divin fait office de guérisseur de secours du groupe et d'expert en matière de magie défensive. Il peut aussi assurer sa part au combat, en particulier s'il se concentre sur les pouvoirs qui fournissent une aide au corps à corps.

Armes

L'élu divin est formé au maniement de toutes les armes courantes ainsi que des boucliers (à l'exception des pavois). Il est formé au port des armures légères et intermédiaires. L'élu divin est également formé au maniement de l'arme de prédilection de son dieu. Bien qu'il ne soit pas formé au maniement des armures lourdes, en revêtir une ne gêne en rien sa capacité à lancer des sorts.

 

table-elu-divin

Sorts

L'élu divin lance des sorts divins, du même type que ceux des prêtres et tirés de la même liste. Il peut lancer tout sort du répertoire qu'il connait sans avoir à le préparer à l'avance, contrairement aux prêtres.

Pour lancer un sort, un élu divin doit avoir une valeur de Charisme au moins égale à 10 + le niveau du sort (soit Cha 10 pour les sorts de niveau 0, CHA 11 pour ceux du 1er niveau et ainsi de suite). Le DD des jets de sauvegarde contre ses sorts est égal à 10 + le niveau de sort + le modificateur de Sagesse de l'élu divin. Comme les autres lanceurs de sorts, l'élu divin ne peut lancer qu'un nombre de sort donné de chaque niveau chaque jour. Son quotat de sort divin est indiqué dans la table de progression des sorts. De plus il reçoit des sorts en bonus si sa valeur de Charisme est suffisamment élevée.

Contrairement au prêtre, le répertoire de sorts connus par l'élu divin est limité. Il commence sa carrière en connaissant quatre sorts de niveau zéro et trois sorts de premier niveau, tous au choix du joueurs. Lors de chaque passage de niveau, un élu divin apprend un ou plusieurs sorts supplémentaires, comme indiqué par la table des sorts connus par l'élu divin. (contrairement au quota de sorts quotidiens, le nombre de sorts connus par un élu divin n'est pas modifié par son éventuel bonus de Charisme. Les chiffres de cette table sont fixes

 

table-elu-divin-sorts

 

 

Lorsqu'il atteint le niveau 4, et tous les 2 niveaux d'élu divin après cela (niveaux 6, 8, etc.), un élu divin peut choisir d'apprendre un nouveau sort à la place de l'un de ceux qu'il connaît déjà. L'élu divin « oublie » alors un sort au profit d'un autre. Le niveau du nouveau sort doit être identique à celui du sort oublié, et ce niveau doit être inférieur de 2 niveaux au plus haut niveau de sorts accessibles au personnage. Un élu divin ne peut échanger qu'un seul sort à chaque fois, et doit choisir s'il procède à un échange en même temps qu'il apprend de nouveaux sorts lors du passage de niveau.

Contrairement à un prêtre, un élu divin n'a pas besoin de préparer ses sorts à l'avance. Il peut lancer n'importe lequel des sons de son répertoire à n'importe quel moment, à condition de ne pas avoir épuisé son quota de sons de ce niveau pour la journée.

Arme de prédilection de la divinité

Au niveau 3, l'élu divin acquiert le don Arme de prédilection associé à l'arme de son dieu. Si le personnage dispose déjà de ce don, il peut en choisir un autre.

Résistance aux énergies destructives (Ext)

Au niveau S, l'élu divin choisit un type d'énergie contre laquelle il acquiert une résistance de 10 points. Au niveau 10, cette résistance de 10 points s'applique contre un nouveau type d'énergie de son choix, puis contre un troisième type au niveau 15.

Spécialisation martiale de la divinité

Au niveau 12, l'élu divin acquiert le don Spécialisation martiale associé à l'arme de son dieu. S'il dispose déjà de ce don, il peut en choisir un autre.

Ailes (Ext)

Au niveau 17, des ailes poussent dans le dos de l'élu divin, lui permettant de voler à la vitesse de déplacement de base de 18 mètres (bonne manceuvrabilité). Les ailes d'un élu divin d'alignement bon sont faites de plumes, tandis que celles d'un élu divin mauvais rappellent des ailes de chauve-souris. S'il n'est ni bon ni mauvais, l'élu divin peut choisir entre ces deux formes d'ailes.

Réduction des dégâts (Sur)

Au niveau 20, l'élu divin bénéficie d'une réduction des dégâts. Si le personnage est d'alignement loyal, la réduction prend la forme de 10/argent. Si le personnage est chaotique, elle est de 10/fer froid. Un élu divin qui n'est ni loyal ni chaotique peut choisir entre ces deux formes de réduction des dégâts lorsqu'il acquiert ce pouvoir.