Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, deuxième édition

Sanglier sauvage



CLIMAT/TERRAIN : Tout terrain sanglier
FRÉQUENCE : Commun
ORGANISATION : Famille
CYCLE D'ACTIVITÉ : Jour
RÉGIME ALIMENTAIRE : Omnivore
INTELLIGENCE : Semi (2-4)
TRÉSOR : Néant
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1-12
CLASSE D'ARMURE : 7
DÉPLACEMENT : 15
DÉS DE VIE : 3+3
TAC0 : 17
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : 3-12
ATTAQUES SPÉCIALES : Néant
DÉFENSES SPÉCIALES : Néant
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Néant
TAILLE : P (1m épaule)
MORAL : Moyen (8-10)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 175


Le sanglier est l'ancêtre du porc domestique. De nature beaucoup plus agressive que son cousin de basse-cour, une rencontre avec une famille de sangliers peut être fatale. Le sanglier ressemble beaucoup au porc, mais son groin est légèrement plus court, son poil plus foncé et dur et sa queue plus droite. Certaines espèces possèdent de courtes défenses près de son groin.

Combat :

Le sanglier devient un dangereux adversaire lorsqu'enragé. Sa morsure est vicieuse et les défenses (ceux qui en possèdent) peuvent déchirer efficacement une peau mal protégée.

Le sanglier combattra pendant 2 à 5 rounds (1 d4-1 ) de combat de plus après avoir atteint de 0 à 6 points de vie, mais il meure immédiatement à -7 ou moins de points de vie.


Habitat/Société :

Les sangliers vivent généralement en famille. Si plus d'un sanglier est rencontré, les autres seront des laies (3 Dés de Vie, 2- 8 points de dégât par attaque) ou des jeunes dans une proportion de 1 pour 4 (1 laie : 4 jeunes). Donc, si on rencontre 12 sangliers, il y aura 1 sanglier, 3 laies et 8 jeunes.


Écologie :

Les sangliers sont de vrais omnivores qui mangeront presque n'importe quoi. Bien que manger une grande variété de nourriture est généralement considéré comme une bonne habitude pour la santé, ceci peut mener à certains problèmes surtout dans le cas du sanglier. Un petit ver, le "trichinella spiralis", est un parasite qui peut infester le sanglier. Le problème est d'autant plus grand lorsq'un humain mange un sanglier infesté sans bien le cuire: la "trichinose", maladie causée par le parasite, se transmet facilement aux humains. Lorsqu'affecté par le parasite, l'hôte humain souffre de fièvre, sudations et de muscles endoloris jusqu'à ce qu'un sort de guérison des maladies soit invoqué.

Domestiqué ou non, le sanglier demeure une source de produits utiles à l'homme. Les trois espèces indiquées ci-dessus sont comestibles. Le lard du sanglier peut-être utilisé interchangeablement avec le lard de cochon. Le cuir de sa peau peut être utilisé pour faire des gants et de confortables armures de cuir. Le poil dur peut servir pour fabriquer des brosses.