Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Annis (sorcière)



CLIMAT/TERRAIN : Terre ferme La sorciere du Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Cercle
CYCLE D'ACTIVITÉ : Nocturne
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Haute (11-12)
TRÉSOR : (D)
ALIGNEMENT : Chaotique mauvais

NOMBRE APPARAISSANT : 1-3
CLASSE D'ARMURE :
DÉPLACEMENT : 15
DÉS DE VIE : 7+7
TAC0 : 13
NOMBRE D'ATTAQUES : 3
DÉGATS PAR ATTAQUE : 9-16/9-16/3-9
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : 20%
TAILLE : G (2,10 m à 2,40 m de haut)
MORAL : Champion (15)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 4.000


La sorciere du Bestiaire monstrueux de AD&D2, deuxième édition

Les sorcières sont des créatures qui aiment semer la zizanie et la destruction en faisant appel à leur magie. Elles massacrent généralement tous les êtres qu'elles rencontrent.

Elles ressemblent à des vieillardes aux traits creusés et aux longs cheveux filandreux. Leur peau tachetée est parsemée de verrues et autres pustules, leurs dents sont noires et leur haleine est particulièrement atroce. Bien qu'elles n'aient plus que la peau sur les os, elles sont dotées d'une force surnaturelle et peuvent aisément broyer une créature assez faible (comme un gobelin) d'une seule main. De la même manière, bien qu'elles semblent totalement décrépites, elles courent très vite et n'éprouvent pas la moindre difficulté à bondir par­dessus les rochers et troncs d'arbres qui pourraient se dresser en travers de leur chemin. Leurs longs doigts noueux s'achèvent par des ongles durs comme le fer, qui ressemblent davantage à des griffes acérées. Elles les utilisent (conju­guées à leur force stupéfiante) pour déchiqueter leurs adversaires au corps à corps. Elles s'habillent comme des paysannes, si ce n'est que leurs vêtements sont toujours sales et en haillons.

Combat :

Les diverses espèces de sorcières combattent différemment les unes des autres (voir ci-dessous pour de plus amples détails), mais toutes ont au moins 18/00 en Force, une résistance à la magie plus ou moins élevée et la faculté de transformer leurs traits à volonté (comme avec le sort changement d'apparence). Elles se servent de ce pouvoir pour attirer leurs victimes, le plus souvent en se faisant passer pour des jeunes femmes (humaines ou demi-humaines), des vieillardes sans défense ou encore des orques ou des hobgobelins. Une sorcière ainsi déguisée ne révèle sa véritable apparence que lorsqu'une proie facile s'est imprudemment approchée d'elle. Contre des groupes plus puissants, elle poursuit sa mascarade dans l'espoir de séparer ses adversaires ou de les mettre dans une situation désavantageuse. Elle peut procéder de multiples manières, soit en se montrant persuasive, soit en les attirant dans un piège, etc.

La grande arrogance des sorcières reste leur talon d'Achille. Elles méprisent souverainement humains et demi-humains, qu'elles considèrent comme peu intelligents, et, bien qu'elles soient passées maîtres dans l'art du déguisement, il est possible de parvenir à comprendre ce qu'elles sont en les écoutant parler avec attention.


Habitat/Société :

Les sorcières vivent seules ou en "cercles" constitués de trois d'entre elles. Elles s'installent toujours dans des régions désertes ou désolées, mais il leur arrive parfois de cohabiter avec des ogres ou des géants maléfiques. Les premiers sont considérés comme des serviteurs, tandis que les seconds sont traités avec davantage de respect (pour des raisons évidentes) et coopèrent avec elles pour se livrer à des actes extrêmement malfaisants à rencontre des autres races.

Bien qu'elles soient déjà très puissantes individuellement, les sorcières sont encore plus dangereuses lorsqu'elles forment un cercle. Un tel groupe est constitué de trois sorcières de n'importe quelle espèce (deux annis peuvent ainsi être associées à une sorcière verte, etc.). Les cercles possèdent des pouvoirs spécifiques qui dépassent ceux des sorcières individuelles. Il s'agit des sorts suivants : animation des morts, cage de force, contrôle du climat, imprécation, métamorphose, néant spirituel, rêve, vision et voile. Chacun de ces pouvoirs peut être utilisé 1 fois par jour et prend effet comme s'il était jeté par un personnage de niveau 9. Pour y faire appel, les trois membres du cercle doivent se trouver à moins de 3 m les uns des autres et le fait de jeter le sort leur interdit toute autre action au cours du même round.

Les cercles n'utilisent jamais ces pouvoirs au combat. Les sorcières s'en servent pour comploter contre les communautés humaines et demi-humaines proches. Par exemple, les cercles aiment bien forcer une victime innocente à commettre un acte abominable. Souvent, ce crime prend la forme de compagnons de la victime offerts aux sorcières ; certains seront dévorés tandis que les autres serviront à leur tour les visées maléfiques de ces effrayantes créatures. Tout être ayant la chance (ou la malchance) de parvenir à résister aux sorts d'influence d'un cercle est instantanément dévoré.

Un cercle de sorcières a 80 % de chances d'être protégé par 1-8 ogres et 1-4 géants maléfiques. Un ou deux de ces ogres font souvent offices d'espions et sont envoyés dans le monde extérieur après avoir été transformés en humains ou autres créatures non menaçantes.

Ces serviteurs sont dans la plupart des cas (60 % de chances) dotés d'un objet ayant pour nom oeil de sorcière. Il est constitué à partir du globe oculaire de l'une des victimes du cercle. Quiconque l'aperçoit a l'impression de voir une pierre précieuse sans grande valeur (20 po maximum), mais il suffit de l'observer à l'aide d'une gemme de vision pour découvrir l'œil inséré dans le joyau. Cet objet est directement lié au cercle qui l'a créé, et les trois sorcières peuvent en permanence voir ce que l'œil observe. Les yeux de sorcière sont le plus souvent placés sur une broche ou un médaillon porté par l'un des serviteurs transformés de ces créatures. De temps en temps, les sorcières les offrent en cadeau aux individus dont elles veulent épier les faits et gestes. La destruction d'un œil de sorcière inflige ldl0 points de dégâts à chacun des trois membres du cercle et l'une des sorcières devient aveugle pendant 24 heures.

Les sorcières résident le plus souvent dans des marécages parsemés d'ossements et cachés au fin fond de forêts denses. Il y a 80 % de chances que l'une de ces créatures ait des prisonniers dans une cage de force ou au fond d'une fosse toute proche. Ces captifs sont là dans un but que seule la sorcière connaît, mais nul doute que si elle les a épargnés, ce n'est pas par gentillesse mais pour semer un peu plus encore le chaos dans le monde extérieur. Les prisonniers qui se trouvent dans une fosse sont gardés par un géant maléfique ou un ou deux ogres. Ceux qui sont enfermés dans une cage de force ne sont pas gardés.


Écologie :

Les sorcières sont perpétuellement affamées et capables de dévorer une créature de taille humaine en 10 rounds. Elles préfèrent la chair humaine, mais peuvent manger de l'orque ou de l'humanoïde lorsque les temps sont durs. La manie qu'elles ont de tout détruire sans songer aux conséquences leur a attiré de nombreux ennemis. Sans même parler des humains, les géants et dragons d'alignement bon les chassent et les éliminent chaque fois qu'ils en ont l'occasion. Elles sont toutefois capables de se reproduire rapidement en utilisant leur faculté de changement d'apparence pour prendre l'aspect de ravissantes jeunes femmes lorsqu'elles rencontrent des hommes isolés. Elles ont toujours des filles. S'il faut en croire les légendes, elles seraient même capables d'intervertir leur embryon avec celui d'une humaine enceinte, qui serait à terme tuée par la jeune sorcière qu'elle porte dans son ventre. Fort heureusement, aucune preuve n'est jamais venue étayer cette atroce histoire.

Les sorcières possèdent souvent d'importantes richesses. Elles se servent de leurs pièces et de leurs bijoux pour décorer les ossements de leurs victimes, tandis que les plus belles pierres précieuses (d'une valeur minimale de 500 po) leur permettent de créer des yeux de sorcière.

Annis

Les annis sont les plus grandes et les plus puissantes des sorcières. Elles font de 2,10 m à 2,40 m de haut. Leur peau est bleu foncé tandis que leurs cheveux, leurs dents et leurs ongles sont d'un noir brillant. Leurs yeux sont jaunes ou vert terne. Leur infravision est normale (20 m de portée), mais elles sont dotées d'une ouïe et d'un odorat exceptionnels. Elles ne sont surprises que sur un résultat de 1 au dl0.

Une annis attaque à l'aide de ses griffes et de ses dents, qui délivrent des dégâts effroyables. Quand elle le peut, elle tente de se saisir de son adversaire, et y parvient si ses trois attaques le touchent au cours du même round. À partir du round suivant, toutes les attaques de l'annis portent automatiquement, à moins qu'elle ne se fasse tuer ou que sa victime ne parvienne à lui échapper (soit grâce à un moyen magique, soit en étant plus forte qu'elle). Elle continue de broyer son adversaire jusqu'à la mort de ce dernier.

En plus de leurs attaques normales, les annis ont la faculté de jeter nuage de brouillard 3 fois par jour. Ce pouvoir leur permet de semer la confusion chez leurs ennemis ou de retarder l'arrivée d'un adversaire trop puissant pour elles. Tout comme les autres sorcières, elles sont également capables de faire appel à leur faculté de changement d'apparence et peuvent prendre l'aspect d'un humain de grande taille, d'un ogre ou même d'un géant. Les sorts de l'annis sont jetés au niveau 8 pour ce qui est de déterminer leur durée, leur portée, etc.

La peau de l'annis est si dure que les armes tranchantes ne lui infligent que 1 seul point de dégâts par coup. Par contre, les armes contondantes (morgensterns inclus) lui délivrent 1 point de dégâts supplémentaire chaque fois qu'elles la touchent.

Ces créatures parlent une langue qui leur est propre, mais elles sont également capables de s'exprimer en ogre, en géant (maléfique) et, plus ou moins bien, en commun. Certaines annis parmi les plus intelligentes maîtrisent parfaitement le commun et certaines langues de races demi-humaines. Ces créatures auraient une espérance de vie de 500 ans.