Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée page 321

Boasilic (serpent)



CLIMAT/TERRAIN : Tous Le serpent du Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée
FRÉQUENCE : Rare
ORGANISATION : Solitaire
CYCLE D'ACTIVITÉ : Diurne
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Animale (1)
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1-3
CLASSE D'ARMURE : 5
DÉPLACEMENT : 12
DÉS DE VIE : 5+1
TAC0 : 17
NOMBRE D'ATTAQUES : 2
DÉGATS PAR ATTAQUE : 1-3/2-7
ATTAQUES SPÉCIALES : Regard et constriction
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : G (7,50 mde long)
MORAL : Stable (11)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 650
2.000
1.400


Les serpents sont des reptiles de forme très allongée que l’on peut trouver sous toutes les latitudes.

Il existe deux grandes familles de serpents, qui sont ensuite divisées en fonction de la taille des diverses variétés. Les venimeux compensent leur taille inférieure par un poison mortel et les constricteurs sont capables d'étouffer leurs proies. Tous dorment pendant plusieurs jours après avoir mangé et changent de peau à de multiples reprises au cours de l'année.

Tous ceux qui sont décrits ci-dessous ont en commun les caractéristiques suivantes :

ORGANISATION :                  Solitaire
CYCLE D'ACTIVITÉ :             Diurne
RÉGIME ALIMENTAIRE :      Carnivore
TRÉSOR :                                 Aucun
ALIGNEMENT:                        Neutre
RÉSISTANCE À LA MAGIE : Aucune

Tous craignent le feu et se replient à sa vue (ils subissent un malus de -6 à leur jet de moral lorsqu'ils se retrouvent en présence de flammes).

Boasilic

Le boasilic est un serpent constricteur vivant dans les régions tropicales et capables d'attaquer à l'aide de son regard. Toute créature croisant son regard et ratant un jet de sauvegarde contre le poison contracte aussitôt la même maladie que propagent les momies. Un personnage détournant les yeux voit sa CA pénalisée de 4 points. Les créatures surprises croisent automatiquement le regard du monstre et n'ont pas droit à un jet de sauvegarde. Le boasilic peut se servir de cette attaque spéciale tous les rounds, en même temps qu'il mord et resserre ses anneaux sur une autre proie.

 

Jaculi (serpent des arbres)

La plupart des serpents terrestres décrits ci-dessus peuvent vivre dans les arbres. Ces sous-espèces, que l'on nomme jaculis, sont des serpents normaux qui se sont adaptés à la vie à quelques mètres au-dessus du sol. Ils se camouflent à la manière des caméléons et peuvent se laisser tomber sur leur proie depuis une hauteur maximale de 15 m. Leur adversaire subit un malus de -4 à son jet de surprise.

Certains serpents des arbres ont une tête large et plate, hérissée de piquants osseux qui rendent leur impact initial d'autant plus violent (doublez les dégâts de la morsure). Par la suite, ils doivent combattre comme des serpents normaux ou remonter dans leur arbre pour se laisser tomber de nouveau.

La famille des jaculis comprend, entre autres, le boomslang (serpent venimeux d'Afrique du Sud) et le boa émeraude. La plupart des jaculis n'hésitent pas à s'attaquer aux autres serpents.

Ancestral

On prétend que les serpents deviennent de plus en plus sages au fur et à mesure qu'ils vieillissent, tant et si bien que l'Intelligence des ancestraux est, soit partielle, soit faible (2-7). Ils gagnent 1 dé de vie supplémentaire et sont capables de parler (mais avec un sérieux cheveu sur la langue). Leur venin est plus virulent que celui de leurs jeunes congénères (il provoque la mort en 1-4 rounds maximum, et le jet de sauvegarde s'effectue à -4). Enfin, leur moral n'est pas affecté lorsqu'ils se retrouvent en présence de flammes. Ils sont rusés et apprécient les objets brillants. Ils possèdent un trésor de type W.

Les ancestraux sont capables d'hypnotiser leurs proies comme certains constricteurs (voir ci-dessus). Pour ce qui est des boasilics ancestraux, leur regard fonctionne en quelque sorte à deux reprises simultanément et la victime doit effectuer 2 jets de sauvegarde distincts contre le même effet. Tous les ancestraux peuvent paralyser les humains et les demi-humains (ils ne sont pas limités aux animaux).

Le plus grand de tous à pour nom Grand Maître des Serpents, et l'on prétend qu'il est immortel. Sa peau (dont il continue de changer de temps en temps) posséderait des vertus curatives, et ceux qui la mangeraient verraient leur Sagesse augmenter. Mais comme personne n'a encore jamais aperçu le Grand Maître des Serpents, il paraît difficile d'accorder la moindre crédibilité à ces rumeurs.