Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée page 300

Arbre du pendu (Plante intelligente)



CLIMAT/TERRAIN : Forêt tempérée ou subtropicale L'arbre aux pendus du Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Solitaire
CYCLE D'ACTIVITÉ : Diurne
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Faible (5-7)
TRÉSOR : Accidentel
ALIGNEMENT : Neutre (mauvais)

NOMBRE APPARAISSANT : 1
CLASSE D'ARMURE : 3/7
DÉPLACEMENT : 0 (voir ci-dessous)
DÉS DE VIE : 6 (+1 pv par an)
TAC0 : 7
NOMBRE D'ATTAQUES : 3
DÉGATS PAR ATTAQUE : 1-3
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : De E à T (6 met plus de haut)
MORAL : Champion (15)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 1.400


Tout comme les plantes dangereuses, les plantes intelligentes sont loin d'être sans défense. Certaines ont été créées par magie, tandis que d'autres découlent du processus d'évolution naturelle.

Cet arbre tire son nom de ses lianes, qui s'achèvent par un nœud naturel. Il ressemble à un chêne épais mais dont la frondaison est, pour le moins, clairsemée. Ses organes sensoriels sont le plus souvent situés assez haut sur le tronc et prennent la forme de gros nœuds visibles sous l'écorœ. C'est à l'endroit où les branches principales de l'arbre se rattachent au tronc que s'ouvre un orifice menant à "l'estomac", rempli d'acide, de ce monstre. Une autre ouverture, mais en forme de fente celle-là, est située à la base du tronc et sert à expulser les matériaux que l'arbre est incapable de digérer. Un jeune arbre du pendu peut se mouvoir de près de 2 m en 1 heure. Lorsqu'il est plus vieux, sa vitesse de déplacement tombe à une soixantaine de centimètres à l'heure.

Ce végétal a des racines peu profondes et presque pas de feuilles, ce qui fait qu'il doit s'alimenter par ingestion directe de protéines. Il traque donc les créatures vivantes, sauf au cœur de l'hiver où il hiberne après avoir plongé l'une de ses racines plus profondément dans le sol.

L'arbre du pendu peut, à volonté, libérer un parfum hallucinatoire, et il le fait automatiquement lorsque des proies potentielles s'approchent de 10 à 25 m de lui. Quiconque inhale cette senteur est persuadé que le monstre est en fait un chêne tout ce qu'il y a de plus normal (voire un sylvanien, suivant l'humeur de l'arbre du pendu). À partir d'un certain âge, les arbres du pendu sont capables de s'exprimer en commun, mais avec de grandes difficultés.

L'arbre attaque en resserrant ses lianes autour de ses proies. Il possède 6-9 appendices de ce type (ld4+5) mais ne peut en contrôler que 3 en même temps. Chaque liane a 9-20 points de vie (ld8+12), qui viennent se rajouter à ceux de l'arbre proprement dit. Elles sont CA 5, tandis que le tronc est, lui, CA 3. Lorsqu'une des lianes réussit à toucher, elle inflige ld3 points de dégâts par round en se resserrant autour de sa proie et en tentant de l'amener jusqu'à la gueule qui s'ouvre au beau milieu du tronc, ce qui lui prend 4 rounds (elle est incapable de soulever une créature pesant plus de 500 kg). Un prisonnier peut se libérer en réussissant un jet de barreaux et herses, mais il n'a droit qu'à un seul essai. Il est lâché dans l'estomac du monstre 5 rounds après avoir été soulevé. Les sucs digestifs lui infligent alors 3d4 points de dégâts par round sans qu'il lui soit possible de s'échapper compte tenu des épines pointées vers le bas qui entourent l'unique issue. L'estomac de l'arbre du pendu peut contenir jusqu'à trois créatures de taille humaine en même temps.

Ce monstre tire sa force de son environnement, il dispose d'une résistance à la magie égale à 5 % par tranche de 10 ans d'âge, jusqu'à un maximum de 95 %. Il est toutefois très vulnérable aux attaques liées aux éléments naturels. Un éclair parvenant à francfdr recueil de la résistance à la magie lui inflige ainsi des dégâts doublés, et un froid extrême fait cesser ses fonctions vitales tant qu'il n'a pas dégelé. L'obscurité le ralentit également, à tel point qu'il n'est plus capable de délivrer que 3 attaques tous les 2 rounds.

Les arbres du pendu ne s'intéressent nullement aux trésors et il serait surprenant d'en trouver à côté d'eux compte tenu du fait qu'ils se déplacent constamment. Mais il est vrai qu'il leur arrive de rejeter des objets indigestes.

Puissance de l'arbre : 0-4 ans : jeune pousse (1 pv/DV, pas d'attaques), 5-20 ans : arbrisseau (2-3 pv/DV), 21-75 ans : arbre mûr (4-5 pv/DV), 76-150 ans : vieil arbre (6-7 pv/DV), 151 ans et plus : ancêtre (8 pv/DV).