Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée page 298

Dionée géante (plante dangereuse)



CLIMAT/TERRAIN : Collines ou forêts tempérées
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Paire
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Aucune (0)
TRÉSOR : J-Nx5, Q
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1-2
CLASSE D'ARMURE : 6
DÉPLACEMENT :
DÉS DE VIE : 4-9
TAC0 : Spécial
NOMBRE D'ATTAQUES : Aucune
DÉGATS PAR ATTAQUE : Aucun
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : De G à T (1,20 m par DV)
MORAL : Stable (12)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 4 DV : 650
5 DV : 975
6 DV : 1.400
7 DV : 2.000
8 DV : 3.000
9 DV : 4.000


Ces plantes sont parmi les pires dangers que l'on peut avoir à affronter dans les contrées sauvages. Elles se nourrissent d'animaux, et peut-être leur fonction consiste-t-elle à venger le monde végétal du règne animal.

Dionée géante

Cette sournoise parente de la dionée commune attire ses proies grâce à ses sen­teurs, puis elle les attrape et les dissout à l'aide de ses sécrétions acides. Elle a l'apparence d'un énorme buisson d'où jaillissent des fleurs violettes montées sur de longues tiges et de larges feuilles qui ne poussent, elles, qu'au niveau du sol.

En cours de journée, la dionée géante libère continuellement du pollen, et toutes les créatures passant à moins de 20 m d'elle doivent réussir un jet de sauvegarde contre le poison sous peine d'être attirées par l'odeur. Celles qui le ratent se dirigent droit vers la plante et montent volontairement sur l'une des grosses feuilles étalées sur le sol. Cette dernière se referme alors, et la victime n'a plus aucune chance de lui échapper. Une créature emprisonnée de la sorte ne peut être libérée tant que la plante n'a pas été détruite. Les sécrétions de cette dernière sont extrêmement acides et infligent, chaque round, un nombre de points de dégâts égal à la CA de la victime (sans prendre en compte les modificateurs dus à la Dextérité ou à un éventuel bouclier). Quelle que soit sa classe d'armure, la victime subit au moins 1 point de dégâts par round. Tous ses objets attaqués par l'acide doivent réussir un jet de sauvegarde à chaque round (les objets métalliques reçoivent un bonus de +2).

Le pollen de la dionée géante est si puissant qu'une victime ayant raté son jet de sauvegarde a besoin de 24 heures pour ne plus en ressentir les effets. Les vapeurs qui se dégagent de la plante lorsqu'on la brûle produisent le même résultat. Compte tenu de sa virulence, il n'est pas étonnant que le nectar de la dionée géante serve d'ingrédient à la préparation des philtres d'amour.