Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Pégase



CLIMAT/TERRAIN : Forêts tempérées et subtropicales Le pegase du Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Troupeau
CYCLE D'ACTIVITÉ : Diurne
RÉGIME ALIMENTAIRE : Herbivore
INTELLIGENCE : Moyenne (8-10)
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Chaotique bon

NOMBRE APPARAISSANT : 1-10
CLASSE D'ARMURE : 6
DÉPLACEMENT : 24, vl 48 (C, D avec un cavalier)
DÉS DE VIE : 4
TAC0 : 17
NOMBRE D'ATTAQUES : 3
DÉGATS PAR ATTAQUE : 1-8/1-8/1-3
ATTAQUES SPÉCIALES : Attaque en piqué, ruade
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : G (1,65 m au garrot)
MORAL : Stable (11)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 175
Pégase noble : 650


Le pegase du Bestiaire monstrueux de AD&D2, deuxième édition

Les pégases sont de magnifiques destriers ailés qui servent souvent la cause du bien. Ces créatures intelligentes sont également très timides et très farouches, et il est extrêmement difficile de les dompter. Un pégase ne peut servir qu'un personnage d'alignement bon, mais il lui est alors fidèle jusqu'à la mort.

Cet animal mythique est légèrement plus grand qu'un pur-sang arabe et doté de deux grandes ailes. Il est le plus souvent blanc, mais on en a déjà aper­çu des bruns, et les rumeurs persistent selon lesquelles il en existerait des noirs. Évidemment, leur alignement ne varie pas en fonction de la couleur (tous sont chaotiques bons). Ils font plus de 1,50 m au garrot et pèsent près de 700 kilos. Il faut les monter à cru, car ils refusent catégoriquement de se laisser seller.

Les pégases parlent leur propre langage et sont également capables de communiquer avec les chevaux. Ils comprennent le commun et obéissent aux ordres de leur maître s'ils leur sont donnés dans cette langue.

Combat :

Un pégase se bat à l'aide de ses dents et de ses sabots. D peut égale­ment attaquer un adversaire se trouvant derrière lui à l'aide d'une ruade, ce qui inflige 2d6 points de dégâts (mais dans ce cas, il se trouve dans l'incapaci­té d'utiliser ses autres attaques au cours du même round). Il lui est également possible d'attaquer un adversaire en piqué s'il dispose d'un minimum de 15 m de chute. Il ne peut frapper qu'à l'aide de ses sabots, mais bénéficie d'un bonus de +2 à ses jets d'attaque et les dégâts qu'il délivre sont doublés.

Les pégases cherchent à emmener les adversaires de grande taille (comme les dragons) dans des lieux où ils se sentiront à l'étroit. De cette manière, ils peuvent prendre de l'altitude et attaquer en piqué, tandis que leur ennemi tente de se mettre en position. Contre des créatures de la même taille qu'eux (griffons et autres), ils utilisent autant qu'ils le peuvent leur vitesse supérieure. Lorsque des griffons s'approchent un peu trop d'un nid de pégases (et plus encore quand ce dernier contient des petits), l'un des parents attaque les intrus avec une grande férocité avant de s'enfuir. Il espère ainsi les attirer loin de chez lui et les entraîner à des dizaines de kilomètres de là avant de les semer et de revenir.


Habitat/Société :

Les pégases sont des mammifères ovipares. À l'intérieur de leur repaire, il y a un nid par couple. Chacun de ces nids peut contenir (20 % de chances) 1-2 œufs (dans 30 % des cas) ou 1-2 petits (70 %) ayant atteint 20- 50 % de leur taille adulte. Les œufs valent 300 po pièce, et les petits 500.

Le pégase peut faire office de cheval de guerre. Le mâle est ainsi capable de transporter les mêmes charges qu'un cheval de guerre moyen (100/150/200 kg), et la femelle celles d'un cheval de guerre léger (75/115/155 kg).

Ces créatures sont intelligentes et dotées de la faculté de détection du mal et de détection du bien (20 m de portée). Elles utilisent ces pouvoirs pour en savoir davantage sur ceux qui tentent de les monter et font tout leur possible pour se débarrasser d'un cavalier qui ne serait pas d'alignement bon. Lorsqu'on les provoque, les pégases n'hésitent pas à attaquer les créatures maléfiques.

Pour dompter un de ces animaux, il faut commencer par découvrir un troupeau. Un individu d'alignement bon peut, par la suite, essayer de surprendre un pégase en l'approchant de nuit. Il lui faut maîtriser la compétence d'équitation en vol. Le premier jet s'effectue à +10, car les pégases n'apprécient guère que l'on tente de les dompter (une bride magique et enchantée dans ce but bien précis fait disparaître ce malus). Si le personnage réussit son jet, le pégase se soumet.

Un pégase dompté obéira aux ordres de son maître jusqu'à la fin de ses jours (à moins que le maître en question ne vienne à changer d'alignement).


Écologie :

les pégases se nourrissent d'herbe, de fruits et de plantes. Griffons et hippogriffes sont leurs ennemis jurés. Ils ont une espérance de vie de 40 ans.

Pégase noble

Selon la légende, chaque fois qu'une méduse se fait tuer et décapiter, il existe une probabilité réduite (5 % de chances) que cette créature majestueuse voit le jour. Elle apparaît alors déjà adulte, semblant jaillir du cou sectionné de la méduse. Le pégase noble se déplace à la même vitesse que le pégase et délivre les mêmes dégâts que lui, mais il a 6 dés de vie et bénéficie de 20 % de résistance à la magie et d'un bonus de +1 à ses jets de moral. Il y a 5 % de chances qu'un pégase noble se trouve à la tête d'un troupeau de pégases. Ces êtres majestueux ne peuvent être domptés que par les plus grands héros qui soient, et ils vivent une centaine d'années.