Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée page 298

Fronde à trois fleurs (plante dangereuse)



CLIMAT/TERRAIN : Forêt tropicale
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Buisson
CYCLE D'ACTIVITÉ : Diurne
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Aucune (0)
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1-10
CLASSE D'ARMURE : 9
DÉPLACEMENT :
DÉS DE VIE : 2+8
TAC0 : 17
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : Aucun
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : M (1,50 m à 2,40 m de haut)
MORAL : Moyen (10)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 420


Ces plantes sont parmi les pires dangers que l'on peut avoir à affronter dans les contrées sauvages. Elles se nourrissent d'animaux, et peut-être leur fonction consiste-t-elle à venger le monde végétal du règne animal.

Fronde à trois fleurs

Les tiges vert sombre de cette plante s'achèvent par trois fleurs en forme de trompette et aux couleurs très vives. L'une est orange, l'autre rouge et la troi­sième jaune. D'autres combinaisons de couleurs sont possibles, mais extrêmement rares.

Chaque fleur possède une fonction qui lui est propre. L'orange tire 2-8 pistils longs de 1 m et couverts de pollen. Toute créature touchée par l'un d'entre eux doit réussir un jet de sauvegarde contre le poison sous peine de tomber dans le coma pendant 1-4 heures. Extrêmement sensibles, les vrilles de la plante disent ensuite à la fleur jaune où elle peut trouver la victime endormie. La fleur jaune s'incline alors au-dessus de sa proie et se secoue, ce qui fait choir une petite pluie d'enzymes collants qui délivrent 2d4 points de dégâts par round tant qu'on ne les a pas lavés à grande eau (les dégâts sont réduits de 1 point par flasque d'eau utilisée ; une immersion complète fait disparaître les enzymes en 1 round). La fleur rouge se penche quant à elle sur la victime endormie et utilise son pistil pour la vider de son fluide vital au rythme de ld6 points de vie par round.