Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée page 298

Etrangleur (plante dangereuse)



CLIMAT/TERRAIN : Forêt tempérée Plantes carnivores du Bestiaire monstrueux de AD&D2, deuxième éditio
FRÉQUENCE : Rare
ORGANISATION : Solitaire
CYCLE D'ACTIVITÉ : Diurne
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Aucune (0)
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1
CLASSE D'ARMURE : 6/5
DÉPLACEMENT : 1/2
DÉS DE VIE : 25
TAC0 : 7
NOMBRE D'ATTAQUES : 8 ou plus
DÉGATS PAR ATTAQUE : 1-4
ATTAQUES SPÉCIALES : Strangulation
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : E (6 à 48 m de long)
MORAL : Elite (14)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 18.000


Ces plantes sont parmi les pires dangers que l'on peut avoir à affronter dans les contrées sauvages. Elles se nourrissent d'animaux, et peut-être leur fonction consiste-t-elle à venger le monde végétal du règne animal.

Étrangleur

L'étrangleur, ou liane étrangleuse, est une gigantesque liane olivâtre, large de 20 à 60 cm et dotée de multiples vrilles. Ces dernières sont flexibles, ce qui leur permet de se déplacer très lentement, à la vitesse de 5 m par round. Elles sont attirées par la chaleur et la lumière.

La liane principale a 1 point de vie par dé pour 6 m de long, et les vrilles ont chacune 2 points de vie tous les 6 m de liane principale (leurs points de vie viennent en plus de ceux de la plante principale). Il y a 4 vrilles tous les 3 m de liane. Le plus petit étrangleur qui soit fait 6 m de long ; il a donc 25 pv (1 par DV) et 8 vrilles (2 pv chacune). Par contre, un étrangleur ayant atteint sa taille maximale fait 48 m de long, a 200 pv (8 par DV) et 64 vrilles (16 pv cha­cune). La liane centrale est CA 6, les vrilles CA 5.

Une cible ne peut être attaquée que par un maximum de 4 vrilles. Ces dernières n'ont absolument rien de remarquable par rapport à la végétation ambiante et peuvent aisément se saisir d'une victime qui ne se doute de rien. Il est possible de se libérer en réussissant un jet de barreaux et herses, mais une seule tentative est autorisée ; si elle échoue, il ne reste plus qu'à sectionner la vrille. La victime subit ld4 points de dégâts par round, et il y a également 10 % de chances (non cumulables) par round que la vrille parvienne à s'enrouler autour de son cou, auquel cas la malheureuse décède après 1 round complet de strangulation.

L'étrangleur est immunisé contre la flamme des torches, mais les feux plus chauds (comme celui provoqué par une flasque d'huile) lui infligent des dégâts normaux et font reculer les vrilles. Ce végétal n'est guère endommagé par les sorts à base de froid (1 point de dégâts par dé seulement), mais ceux-ci ont également pour effet de faire tomber en hibernation, pendant 2-5 rounds, la partie touchée. L'électricité ne lui inflige aucun dégât et double sa vitesse de déplacement pendant 2-5 rounds.