Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Corbeau-garou



CLIMAT/TERRAIN : Forêt tempérée Le corbeau-garou, lycanthrope du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (édition révisée)
FRÉQUENCE : Peu commun
ORGANISATION : Vol
CYCLE D'ACTIVITÉ : Diurne
RÉGIME ALIMENTAIRE : Omnivore
INTELLIGENCE : Géniale (17-18)
TRÉSOR : Qx10
ALIGNEMENT : Neutre bon

NOMBRE APPARAISSANT : 2-8
CLASSE D'ARMURE : 6
DÉPLACEMENT : 1, vl 27 [C]
DÉS DE VIE : 4+2
TAC0 : 17
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : 2-12
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : M (1,50 m de haut)
MORAL : Elite (11-12)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 420


 

Lien vers la page sur les lycanthropes, où vous trouverez les généralités sur ces derniers.

 

Les corbeaux-garous sont des métamorphes d'alignement bon et empreints de sagesse, qui sont arrivés sur Ravenloft voici quelques siècles (sans doute venaient-ils du monde de Greyhawk). On n'en trouve plus aucun dans leur univers d'origine, mais ils continuent de subsister dans le Demi-plan de la Terreur.

Les vrais corbeaux-garous peuvent adopter trois formes : celle d'un humain, celle d'un corbeau de grande taille et celle d'un hybride. Quant aux corbeaux-garous infectés, s'ils sont tous capables de prendre forme humaine, la moitié d'entre eux peuvent seulement se transformer en hybrides, et les autres en corbeaux.

La forme intermédiaire de cette créature ressemble beaucoup à celle de la chiroptère-garou. Les bras s'étirent, s'amincissent, se garnissent de plumes et se transforment en ailes. Les lèvres durcissent et s'allongent pour former le bec, tandis que les yeux deviennent totalement noirs. Un pelage uniforme achève la transformation en venant recouvrir tout l'épiderme de la créature.

Combat :

Bien qu'ils se battent très rarement, les corbeaux-garous sont de terribles adversaires. Ils ne peuvent être touchés que par les armes en argent ou celles dont le bonus magique est au moins égal à +2. Ils ne craignent donc pas les groupes armés.

Ce lycanthrope conserve cette immunité partielle lorsqu'il revêt son apparence humaine, mais il ne possède pas d'armes naturelles sous cette forme et ne peut que délivrer ld2 points de dégâts par coup à moins d'utiliser une arme, auquel cas les dégâts qu'il inflige sont déterminés par cette dernière.

Sous sa forme animale, il attaque comme un corbeau normal. Il ne cause donc que ld2 points de dégâts par coup, mais a 10 % de chances d'atteindre l'œil de son adversaire chaque fois qu'il le touche. La victime perd l'usage de son œil tant qu'elle n'a pas été soignée par un sort de guérison ou de régénération. Un individu borgne attaque à -2 pour toucher. Si l'autre œil est touché, la victime est aveugle tant qu'elle n'a pas été soignée.

Sous sa forme hybride, le corbeau-garou ne peut se servir de ses bras, qui se sont transformés en ailes. Par contre, les muscles de sa mâchoire sont désormais plus puissants et lui permettent de délivrer une morsure phénoménale qui inflige 2d6 points de dégâts.

Quiconque se fait blesser par un corbeau-garou sous forme hybride ou animale a 2 % de chances par point de dégât de devenir lycanthrope (règles spécifiques à Ravenloft ; si le corbeau-garou venait à se retrouver sur un autre monde, cette chance tomberait à 1 % par point de dégâts).

Ces créatures sont habiles en vol et utilisent souvent cet avantage du mieux qu'elles le peuvent au combat.


Habitat/Société :

une famille de corbeaux-garous ne peut se trouver qu'au cœur d'une forêt particulièrement dense. Ces monstres vivent dans un arbre creux, et il n'est possible d'accéder à leur repaire que par la voie des airs (à moins que l'on veuille absolument se frayer un passage au travers du tronc). Bizarrement, les corbeaux-garous parviennent à maintenir leur arbre en vie même après l'avoir creusé tant et plus, ce qui fait qu'il est presque impossible de le différencier des arbres sains des environs.

Les corbeaux-garous savent qu'ils font partie des ultimes bastions des forces du bien sur une terre dominée par le mal. Ils parviennent à survivre en évitant les centres de population et en n'accomplissant pas trop d'actes en rapport avec leur alignement (du moins, pas de manière trop visible) pour ne pas attirer l'attention des seigneurs de Ravenloft. C'est également pour cette raison qu'un vol de ces lycanthropes comprend rarement plus de 2-8 individus. De tels groupes sont bien évidemment accompagnés de petits (1-4 par paire d'adultes), mais l'on ne rencontre presque jamais ces derniers car ils restent sous forme animale tant qu'ils ne sont pas assez vieux pour prendre soin d'eux-mêmes. De plus, 10-100 corbeaux viennent généralement s'installer à proximité d'un repaire de corbeaux-garous. Ces oiseaux aident les lycanthropes en exécutant leurs instructions et en les défendant physiquement si besoin est.

Les corbeaux-garous ne sont pas contre le fait d'aider la cause du bien sur Ravenloft, mais ils le font à contrecœur. Cela n'est pas dû à la fragilité de leurs convictions, mais au fait qu'ils craignent le courroux des Sombres Puissances. On raconte par exemple qu'ils sont déjà, et à plusieurs reprises, venus en aide à des clans de Vistanis en danger et qu'il existe depuis des liens très étroits entre les deux races, bien que les premiers intéressés le nient farouchement.


Écologie :

Les corbeaux-garous sont des omnivores préférant suivre un régime végétarien. Ils aiment tout particulièrement les baies et les noix mais mangent de la charogne ou de la viande fraîche de temps en temps pour obtenir les apports nutritifs dont ils ont besoin.