Source : Bestiaire monstrueux, 2nde édition

Korred



CLIMAT/TERRAIN : Forêts tempérées et endroits champêtres Le korred du Bestiaire monstrueux (AD&D2), deuxième édition
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Clan
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tout
RÉGIME ALIMENTAIRE : Omnivore
INTELLIGENCE : Haute (11-12)
TRÉSOR : E
ALIGNEMENT : Chaotique neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1-4
CLASSE D'ARMURE : 5
DÉPLACEMENT : 9
DÉS DE VIE : 6+1
TAC0 : 15
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : 3-6 (ld2+4) ou par arme +4
ATTAQUES SPÉCIALES : Lancer des pierres (2d8)
DÉFENSES SPÉCIALES : Rire
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : 25%
TAILLE : P (1m grandeur)
MORAL : Élite (13-14)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 1.400


Lorsqu'ils errent au travers des forêts sylvestres du monde, les voyageurs devraient se méfier de la musique et des rires qui proviennent d'une clairière. Il est plus que probable que la source en soit les korreds, amoureux de la danse, une race près de la nature et qui protège jalousement son mode de vie.

La caractéristique la plus remarquable de cette race de la grandeur des gnomes est leur grande barbe touffue et leurs cheveux qui semblent jaillir de tous les côtés. Leurs corps sont velus, et le quart inférieur est celui d'une chèvre. Les korreds ne portent que peu de vêtements, la plupart du temps une simple paire de culottes de cuir. Les korreds sentent les pins et la terre fraîche après une pluie de printemps. Une robuste trique de chêne est leur arme préférée, et aucun korred ne sera jamais vu sans ses grosses sacoches de cuir.

Ils parlent leur propre langage et connaissent souvent le satyre, dryade, centaure et les langues elfiques. En de rares occasions (10%), un korred sait également parler le langage secret des druides. Peuple exubérant, les korreds crient généralement lorsqu'ils parlent.

Combat :

Lorsqu'ils errent au travers des forêts sylvestres du monde, les voyageurs devraient se méfier de la musique et des rires qui proviennent d'une clairière. Il est plus que probable que la source en soit les korreds, amoureux de la danse, une race près de la nature et qui protège jalousement son mode de vie.

La caractéristique la plus remarquable de cette race de la grandeur des gnomes est leur grande barbe touffue et leurs cheveux qui semblent jaillir de tous les côtés. Leurs corps sont velus, et le quart inférieur est celui d'une chèvre. Les korreds ne portent que peu de vêtements, la plupart du temps une simple paire de culottes de cuir. Les korreds sentent les pins et la terre fraîche après une pluie de printemps. Une robuste trique de chêne est leur arme préférée, et aucun korred ne sera jamais vu sans ses grosses sacoches de cuir.

Ils parlent leur propre langage et connaissent souvent le satyre, dryade, centaure et les langues elfiques. En de rares occasions (10%), un korred sait également parler le langage secret des druides. Peuple exubérant, les korreds crient généralement lorsqu'ils parlent.

Combat: Les korreds ont une grande Force (moyenne de 18/76) et s'en servent pour lancer de grosses pierres jusqu'à 35 m (dégâts de 2d8). Ils se servent également de triques (dégâts de ld6+4) ou de cisailles qui peuvent être trouvées dans leurs sacoches (dégâts de ld4+4). Sans armes, le korred peut frapper et causer 1 ou 2 points de dégât, auxquels sa force ajoute un bonus de +4.

Ils peuvent piéger les intrus en tressant leurs cheveux en un enchevêtrement de pièges et collets animés en 1-4 rounds. Ces pièges sont CA 1, ont 5 points de vie et une vitesse de déplacement de 3. Quiconque se trouve attaqué par ces pièges doit réussir un Jet de Sauvegarde contre paralysie ou être empêtré dans ceux-ci. Une bande de korred laissera parfois ces cheveux empêtreurs à la périphérie du lieu de leurs réjouissances et porteront leur pleine attention loin de sujets aussi mondains que monter la garde pour se concentrer sur les véritables valeurs (pour un korred) de la danse et du chant. Les korreds peuvent se servir de leur Rire magique jusqu'à trois fois par jour. Quiconque à moins de 20 mètres d'eux doit obtenir sur un d20 un résultat supérieur ou égal à son Charisme, sans quoi il sera étourdi pour 1-4 rounds. Notez que le chant d'un barde peut contrecarrer cet effet.

En plus de leur Rire, les korreds ont d'autres talents dont ils peuvent se servir à volonté : Façonnage de la Pierre, Animation de la Pierre, Porte de Pierre (Téléportation 10 mètres), Fracassement de Pierre, Transmutation de la Pierre en Boue et Pierres Commères.


Habitat/Société :

Les collines et les environnements sylvestres sont les lieux préférés des korred, qui logent la plupart du temps dans des cavernes ou des terriers. Les korreds ont un esprit de clan, se servant du mot "clan" comme d'un titre (par exemple, Clan Korefyr). En conséquence de leur nature chaotique, ils n'ont aucune communauté structurée. Il y a 1-4 adultes et 2-8 (2d4) enfants par famille, 2-8 (2d4) familles composant chaque clan individuel. Ces familles sont éparpillées à travers une zone d'environ 5-6 kilomètres.

Respectant la nature, les korreds sont herbivores, bien qu'on les sait se nourrir de gibier lorsque les plantes se font rare, ce qui est le cas en hiver. Les korreds sont un peuple reclus et ne tolèrent pas les étrangers, à l'exception possible des rôdeurs, druides et elfes. Même dans un tel cas, l'étranger doit être certain de ne pas interrompre une célébration ou une danse. Les satyres sont bien reçus par les korreds, et il n'est pas rare de voir une célébration de korred, satyres et dryades.

Chaque semaine les korreds ont une journée sacrée durant laquelle ils dansent et joue de la musique avec des pipeaux, tambours et harpes. Ceux qui interrompent la danse doivent réussir un Jet de Sauvegarde contre les Sorts ou joindre la danse eux-mêmes, perdant 1 -4 points de vie par round jusqu'à ce qu'ils soient morts, qu'ils en soient empêchés ou que les korreds s'enfuient.

Les sacoches des korreds contiennent des cheveux (pour tisser leurs pièges), cisailles et autres objets. Ces objets se transformeront en or si on les asperge d'eau bénite (valeur de 5d4xl0 p.o.). Aucun korred ne se séparera volontairement de sa sacoche.

Il y a de grandes discussions entre les sages et les érudits en ce qui concerne le but de l'existence des korreds. Il semble qu'ils ne cherchent qu'à danser, chanter, fêter et construire d'étranges choses dans la pierre. Certaines rumeurs affirment qu'ils auraient construits les cercles de pierres druidiques. Us aiment la nature et la liberté, valeurs qu'ils se proposent de préserver lorsqu'elles sont menacées.


Écologie :

Cette race magique est recherchée pour la création de plusieurs objets magiques. Leurs cheveux sont des ingrédients clefs dans la fabrication de Cordes d'Enchevêtrement et de Filets Piégeurs. Les boissons fermentées que consomment les korreds peuvent également servir comme composant pour les Philtres d'Amour et les Potions de Contrôle des Humains.