Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Kirré



CLIMAT/TERRAIN : Forêt Le Kirre du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (édition révisée)
FRÉQUENCE : Rare
ORGANISATION : Meute
CYCLE D'ACTIVITÉ : Diurne
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Basse (5-7)
TRÉSOR : Aucun (A)
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1
CLASSE D'ARMURE : 7
DÉPLACEMENT : 15
DÉS DE VIE : 6+6
TAC0 : 13
NOMBRE D'ATTAQUES : 7
DÉGATS PAR ATTAQUE : 1-4/1-4/1-6/1-8/1-4/1-4/1-6
ATTAQUES SPÉCIALES : Facultés psioniques
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : G (2,40 m de long)
MORAL : Élite (13-14)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 650


 

Facultés psioniques :

Niveau Dis/Sci/Dév Attaques/défenses Score de pouvoir PFP
5 2/2/10  EC, EP, SP/BP, FI, TV 15 100
  1. Psydiokinésie - sciences : force projetée ; dévotions : amollissement, lévi­tation.
  2. Télépathie - sciences : souffle psionique, tour de la volonté de fer ; dévo­tions : bouclier de pensée, contact, crainte, détection de la vie, écrasement psy, excitation du ça, forteresse intellectuelle.

Le kirré est l'un des plus dangereux animaux des forêts et jungles d'Athas. Il a beaucoup de points communs avec le tigre, et il vaut mieux l'éviter lorsqu'on en a la possibilité.

Au premier abord, le kirré ressemble à un grand félin, mais les différences deviennent vite manifestes pour peu qu'on l'observe avec davantage d'attention. Long de 2,40 m, il est doté de 8 pattes qui s'achèvent par des griffes par­ticulièrement acérées. Sa tête s'orne de deux cornes et sa queue de pointes qu'il utilise souvent comme une arme. Sa gueule est large et munie de nombreuses dents, qui lui servent principalement à dévorer les proies qu'il a tuées. Sa fourrure est rayée comme celle du tigre, mais sa couleur dominante est le gris et ses rayures sont brunes. La seule exception à cette règle se trouve être sa tête, qui est uniformément grise. Ses yeux jaunes n'en sont que plus visibles et le rendent proprement terrifiant.

Combat :

Le kirré est un prédateur que la nature a généreusement pourvu pour ce qui est du combat. Extrêmement vif, il bénéficie d'un bonus de -1 à ses jets d'initiative. Si le MD utilise la table des "Modificateurs optionnels d'initiative", le kirré est considéré comme une créature de petite taille, et son malus n'est donc que de +3 (contre +6 pour les créatures de grande taille).

Il peut attaquer jusqu'à 7 fois par round en utilisant ses pattes, sa gueule, ses cornes et sa queue. Il commence par frapper ses adversaires à l'aide de ses deux pattes avant (ld4 points de dégâts chacune), de sa gueule (ld6) et de ses cornes (ld8), puis viennent la deuxième paire de pattes (Id4/ld4) et la queue (ld6). Les quatre pattes restantes lui servent à conserver son équilibre.

Comme beaucoup de créatures d'Athas, les kirrés possèdent des facultés psioniques. Au lieu d'attaquer physiquement, ils peuvent, s'ils le souhaitent, s'en servir contre d'autres créatures psioniques. Leurs modes de défenses sont en permanence actifs, ce qui leur confère une formidable protection contre les adversaires psioniques (à condition qu'il leur reste suffisamment de PFP, bien évidemment).


Habitat/Société :

 Les kirrés sont des créatures solitaires, sauf lorsque arrive la saison des amours. À ce moment, mâles et femelles s'accouplent, ce qui donne une portée de trois à cinq petits. Ces créatures sont des mammifères, et les femelles allaitent leur progéniture. Les petits se nourrissent exclusivement de lait au cours des 5 premiers mois, puis ils commencent à manger de la viande sous la forme de petits animaux de la forêt et autres mammifères.

Quand la femelle est prête à mettre bas, son compagnon et elle s'installent dans un antre situé au plus profond de la forêt pour ne pas être dérangés. Au cours des 5 mois qui suivent la naissance des petits, les parents protègent le repaire avec une grande férocité et tentent de tuer toute créature pouvant menacer leur progéniture.


Écologie :

Les kirrés sont le gibier préféré de nombreuses tribus des forêts d'Athas. Leur viande est l'une des meilleures qui se trouvent sur ce monde, ce qui explique qu'elle est si prisée. Mais le kirré n'est pas chassé que pour sa viande. Une fois coupées, ses cornes peuvent servir de têtes d'épieu, et il est même possible de les tailler pour en faire des dagues d'apparat. La tige osseu­se que l'on trouve à l'extrémité de sa queue peut, quant à elle, être transformée en fléchette ou en pointe de flèche.