Source : Bestiaire monstrueux, 2nde édition

Killmoulis



CLIMAT/TERRAIN : Régions humaines Le killmoulis du Bestiaire monstrueux (AD&D2) deuxième édition
FRÉQUENCE : Peu commun
ORGANISATION : Solitaire
CYCLE D'ACTIVITÉ : Nuit
RÉGIME ALIMENTAIRE : Omnivore, charognard
INTELLIGENCE : Moyenne (8-10)
TRÉSOR : K
ALIGNEMENT : Neutre (chaotique bon)

NOMBRE APPARAISSANT : 1-3
CLASSE D'ARMURE : 6
DÉPLACEMENT : 15
DÉS DE VIE : 1/2 1-4 pv
TAC0 : 20
NOMBRE D'ATTAQUES : Néant
DÉGATS PAR ATTAQUE : Néant
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : 20%
TAILLE : Mi (moins de 30cm grandeur)
MORAL : Moyen (8-10)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 7


Les killmoulis sont un petit peuple qui aime rendre d'utiles services et causer quelque tort.

Un killmoulis mesure environ 30 cm de haut. Bien que sa forme soit celle d'un mince humanoïde, sa tête est proportionnellement immense. Les killmoulis n'ont ni bouche, ni menton. Ils aspirent la nourriture à travers leur prodigieux nez. Ils ne parlent pas mais sont apparemment des télépathes. Ils semblent être asexués.

Combat :

Les killmoulis sont des être inoffensifs. Ils n'ont aucun talent pour le combat ni aucune aptitude pour s'en prendre aux humains et demi-humains. Ils peuvent se servir d'aiguilles pour poignarder les rats; de telles attaques causent 1 point de dégât.

Les killmoulis sont très rapides et peuvent se confondre dans le décor. Ils ne peuvent être repérés que 10% du temps.


Habitat/Société :

Les killmoulis habitent toujours en des lieux où les humains et demi-humains tiennent une quelconque industrie, préférablement là où on traite de la nourriture. Ils établissent leur demeure sous les planchers, dans les murs ou au-dessus de sombres chevrons. Ils ne sortent que lorsque les travailleurs sont partis. Tels leurs lointains cousins, les lutins, les killmoulis sont déchirés entre l'accomplissement de tâches utiles et une tendance malicieuse à jouer des tours anodins. Les killmoulis sont des travailleurs infatigables capables de s'acquitter de simples tâches.

Ils ont toujours faim et peuvent dévorer de prodigieuses quantités de grains, farine ou toute autre nourriture dans les environs. Leur tours ont tendance à refléter leur relation avec leur propriétaire involontaire. Si on les laisse tranquille, leurs tours sont parfois ennuyeux mais pas indûment destructeurs. Si le propriétaire tente de les capturer ou de les blesser d'une quelconque manière, ces tours seront destructeurs, bien que rarement ouvertement mortels.

Les killmoulis détestent les chiens, chats et rats, ces animaux faisant d'eux leur proie. Les rats sont piégés et poignardés de longues aiguilles. Les chats et les chiens sont empoisonnés si l'animal s'avère être une menace pour les killmoulis. Si les killmoulis sont incapables de faire face aux dangers d'un endroit, ils font leurs valises et cherchent un bâtiment moins dangereux.

Les killmoulis sont extrêmement timides. Bien qu'ils aiment vivre et travailler aux côtés des humains et demi-humains, ils sont incapable de faire face directement aux "géants". Si on les voit, les killmoulis se sauvent dans une panique aveugle. Si quelqu'un les attrape, ils peuvent mourir d'effroi. Pourtant, malgré leur nature d'ermites, les killmoulis peuvent se lier d'amitié avec quelqu'un. Ils apprécient des cadeaux tels que de la nourriture chaude et des vêtements de leur grandeur. Ils aiment observer leur bienfaiteurs de leur cachette. Ils est même possible qu'ils émettent télépathiquement un message de remerciement et d'amitié à peine perceptible; les récipiendaires pourront percevoir ceux-ci comme "d'agréables sensations".

Les télépathes ou les êtres pouvant changer de forme peuvent communiquer directement ou approcher les killmoulis. Les intérêts et la personnalité des killmoulis sont très semblables à ceux des marchands et fermiers dont ils partagent les bâtiments. Les racontars des killmoulis parlent surtout de leurs amis et ennemis passés, des potins du coin et des bonnes méthodes d'accomplir certaines tâches. Les killmoulis sont de grands bavards. Si un killmoulis accepte de parler à quelqu'un, cette personne a désormais accès à un réseau d'espionnage sans pareil, bien que les informations soient fortement biaisées par le travail ou des sujets domestiques reliés aux intérêts des killmoulis.

Le genre d'un killmoulis est difficile à déterminer en raison de leur manque de caractéristiques externes. Il n'y a aucune trace de rencontre avec de jeunes killmoulis. On croit que les killmoulis se reproduisent de la même manière que les autres humanoïdes féériques tels que les lutins.

pparemment, les enfants ne s'allaitent pas (en raison de leur manque de bouches ou de mammelles) mais naissent avec la capacité d'aspirer de la nourriture. L'espérance de vie des killmoulis est inconnue (les killmoulis eux-mêmes n'y portent guère attention), mais on pourrait bien parler de plusieurs siècles.

Les killmoulis gardent de petits trésors. Ceux-ci sont surtout des objets qu'ils ont trouvé ou ramassés en chemin. Bien qu'ils peuvent voler les "géants" hostiles, ils sont heureux de partager leurs maigres richesses avec leurs amis.


Écologie :

Les killmoulis sont une race qui s'est adaptée à un mode de vie symbiotique. Les sages humains et demi-humains accueillent avec bienveillance ces assistants discrets. En dépit de leur appétits, le travail des killmoulis vaut plus que la nourriture qu'ils consomment. Les killmoulis peuvent aussi servir de gardiens contre les dangers mutuels, telles la vermine et le feu.