Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée page 124

Guépard



CLIMAT/TERRAIN : Plaines et prairies chaudes Un guépard
FRÉQUENCE : Peu commun
ORGANISATION : Groupe familial
CYCLE D'ACTIVITÉ : Diurne
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Animale (1)
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1-4
CLASSE D'ARMURE : 5
DÉPLACEMENT : 15, sprint 45
DÉS DE VIE : 3
TAC0 : 17
NOMBRE D'ATTAQUES : 3
DÉGATS PAR ATTAQUE : 1-2/1-2/1-8
ATTAQUES SPÉCIALES : Pattes arrière (1-2 chacune)
DÉFENSES SPÉCIALES : Uniquement surpris sur un 1
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : M (1,20 m à 1,35 m de long)
MORAL : Moyen (8-10)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 175


Le guépard est un félin assez léger de taille moyenne. Sa fourrure couleur sable est tachetée de noir. C'est un cas unique chez les félins, car ses griffes ne sont pas rétractables.

Ce chasseur-né dispose d'un camouflage naturel qui impose un malus de -3 au jet de surprise de ses proies. Il est célèbre pour ses pointes de vitesse et peut maintenir une VD de 45 pendant 3 rounds. Ensuite, il doit se reposer pendant au moins 3 tours avant de pouvoir sprinter de nouveau. Les guépards peuvent faire des bonds de 6 m à l'horizontale ou de 3 m à la verticale. Si leurs deux pattes avant atteignent leur proie, ils peuvent également l'attaquer à l'aide de leurs pattes arrière, qui délivrent chacune ld2 points de dégâts. Lorsqu'ils défendent leurs petits, ils combattent jusqu'à la mort et bénéficient d'un bonus de +2 pour toucher et aux dégâts.

Les guépards vivent dans les plaines et prairies des pays chauds, territoire qu'ils partagent souvent avec les lions. Ils attaquent rarement l’homme, leur proie favorite étant l'antilope des plaines. Ils ont un comportement très territorial, mais ils peuvent tout aussi bien vivre seuls que par paires ou en groupes. La femelle élève seule ses petits, qui sont au nombre de 2-4 par portée. Ces derniers, qui restent normalement auprès de leur mère pendant les deux premières années de leur vie, peuvent être dressés et domestiqués.L'existence du guépard dépend pour beaucoup de celle de ses proies.

Lorsque les antilopes et les autres animaux qu'il traque se font moins nombreux, lui aussi dépérit