Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Golem, mineur (Argile et chair)



 

Pierre

Fer Le golem mineur du Bestiaire monstrueux édition révisée

CLIMAT/TERRAIN :

Tous

Tous

FRÉQUENCE :

Très rare

Très rare

ORGANISATION :

Solitaire

Solitaire

CYCLE D'ACTIVITÉ :

Tous

Tous

RÉGIME ALIMENTAIRE :

Aucun

Aucun

INTELLIGENCE :

Partielle (2-4)

Aucune (0)

TRÉSOR:

Aucune

Aucun

ALIGNEMENT:

Neutre

Neutre

NOMBRE APPARAISSANT :

1

1

CLASSED'ARMURE :

9

7

DÉPLACEMENT :

8

7

DÉS DE VIE :

9 (40pv)

11 (50pv)

TACO :

11

9

NOMBRE D'ATTAQUES :

2

1

DÉGÂTS PAR ATTAQUE :

2-16/2-16

3-30

ATTAQUES SPÉCIALES :

Voir ci-dessous

Voir ci-dessous

DÉFENSES SPÉCIALES :

Voir ci-dessous

Voir ci-dessous

RÉSISTANCE À LA MAGIE:

Aucune

Aucune

TAILLE :

G (2m25 de haut)

G (2,40 m de haut)

MORAL :

Sans peur (19-20)

Sans peur (19-20)

POINTS D'EXPÉRIENCE :

2.000

5.000


Les golems mineurs du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (deuxième édition)

Un golem mineur est un automate de forme humanoïde, animé par un esprit élémentaire et qui obéit généralement aux ordres de son créateur.

Golem de chair

Le golem de chair fait une quarantaine de centimètres de plus qu'un humain normal et pèse environ 150 kg. Il est constitué de morceaux de cadavres cousus  ensemble, et son épiderme arbore donc souvent les tons jaunâtres ou verdâtres des chairs en décomposition. Il sent légèrement la terre fraîchement retournée et la chair en putréfaction. Aucun animal n'acceptera de suivre sa trace. Il est habillé comme son créateur le souhaite (le plus souvent, sa tenue vestimentaire se limite à un pantalon en lambeaux). Il n'a ni armes ni possessions matérielles. Il est incapable de parler mais peut émettre une sorte de grognement caverneux. Il se déplace de manière très rigide, comme s'il ne contrôlait pas parfaitement l'ensemble de ses membres.

Combat :

Les golems mineurs combattent sans réfléchir. Ils suivent à la lettre les ordres de leur créateur et sont incapables d'élaborer la moindre stratégie. Dénués d'émotions, ils ne peuvent être provoqués (à moins qu'ils n'aient échappé au contrôle de leur maître et ne soient devenus de véritables machines à tuer). Ils n'utilisent jamais d'arme, même si on le leur ordonne, car ils préfèrent se battre à mains nues. Ils ont une Force de 19 dès qu'il s'agit de lancer des objets, d'enfoncer des portes, etc…

Le golem de chair est immunisé contre les armes non magiques. Les sorts à base de feu ou de froid ne font que le ralentir pendant 2-12 rounds, tandis que les attaques à base d'électricité lui permettent de récupérer 1 point de vie par dé de dégâts. Il est immunisé contre tous les autres sorts.

L'esprit élémentaire qui occupe le corps du golem n'est pas totalement contrôlé, et c'est pourquoi il existe une chance que ce monstre puisse échapper à son créateur : elle est égale à 1 % (cumulable) par round de combat, mais retombe à 0 une fois l'affrontement terminé. Le créateur du golem dispose de 10 % de chances par round (non cumulables) de reprendre le contrôle. Pour ce faire, il doit se tenir à moins de 20 m du golem, et ce dernier doit pouvoir le voir et l'entendre. Aucun sort n'est nécessaire ; il suffit juste que le maître du golem fasse preuve d'autorité et de persuasion pour reprendre le contrôle.


Habitat / Société :

Les golems sont des automates totalement artificiels soumis aux ordres de leur créateur. Ils ne s'intègrent à aucune société et ne préfèrent aucun environnement par rapport aux autres. On les utilise le plus souvent pour protéger des lieux ou des objets. Les golems mineurs obéissent aux instructions reçues à condition qu'elles soient d'une grande simplicité. Cela fait d'eux de piètres serviteurs car il faut souvent leur donner plusieurs ordres distincts pour qu'ils puissent mener à bien une tâche en apparence très simple.

Ecologie :

Les golems ne sont pas des créatures naturelles et n'ont donc pas leur place dans l'écologie du monde où ils résident. Ils ne mangent pas, ne dorment pas et continuent de "vivre" tant qu'ils n'ont pas été détruits.

Golem d'argile

Le golem d'argile est une créature humanoïde entièrement constituée de terre glaise et mesurant une cinquantaine de centimètres de plus qu'un humain normal pour un poids total légèrement inférieur à 300 kg. Ses traits grossiers n'ont rien à voir avec ceux d'un humain. Son coffre est étonnamment large et ses bras, très musclés, pendent jusqu'à ses genoux. Ses doigts sont petits et épais. Il n'a pas de cou, et sa tête est grosse et dénuée d'expression. Ses jambes courtaudes sont arquées et il a les pieds plats. Il ne porte généralement aucun vêtement autre qu'un pagne en métal ou en cuir rigide. Il est incapable de parler ou même d'émettre le moindre son. Il se déplace lentement et de manière malhabile, comme s'il ne contrôlait pas parfaitement ses gestes.

Combat :

Le golem d'argile se bat comme un golem de chair. Sa Force est égale à 20 pour ce qui est de lancer, soulever ou casser des objets. Il ne peut être touché que par les armes contondantes magiques (marteau, masse d'armes, etc.). Un sort de glissement de terrain le force à reculer de 40 m et lui inflige 3dl2 points de dégâts. Désintégration le ralentit pendant 1-6 rounds et lui délivre ldl2 points de dégâts. Enfin, tremblement de terre l'empêche de se déplacer pendant 1 tour et lui inflige 5dl0 points de dégâts (à condition de le prendre directement pour cible). Il est immunisé contre tous les autres sorts. Dès qu'il combat depuis au moins un round, il peut se faire bénéficier d'un sort de hâte durant 3 rounds. Les dégâts qu'il inflige ne peuvent être soignés que par un sort de guérison jeté par un prêtre de niveau 17 ou plus.

L'esprit élémentaire qui occupe le corps du golem n'est pas totalement contrôlé, et c’est pourquoi il existe une chance que ce monstre puisse échapper à son créateur : elle est égale à 1 % (cumulable) par round de combat, mais retombe à 0 une fois l'affrontement terminé. Si le golem parvient à recouvrer son libre arbitre, il se transforme en machine à tuer cherchant à détruire tout ce qu'elle voit, et ce, sans faire preuve du moindre discernement. Il se fait aussitôt bénéficier de son sort de hâte, s'il le peut. Contrairement au golem de chair, lui ne peut jamais retomber sous la coupe de son maître lorsqu'il a échappé à son contrôle.