Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Golem de pierre (Golem majeur)



CLIMAT/TERRAIN : Tous Le golem majeur du Bestiaire monstrueux édition révisée
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Solitaire
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Aucun
INTELLIGENCE : Aucune (0)
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1
CLASSE D'ARMURE : 5
DÉPLACEMENT : 6
DÉS DE VIE : 14 (60 pv)
TAC0 : 7
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : 3-24
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : G (2m85 de haut)
MORAL : Sans peur (19-20)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 8.000


Le golem de pierre du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (deuxième édition)

Un golem majeur est un automate de forme humanoïde, animé par un esprit élémentaire et qui ne peut échapper au contrôle de son créateur.

Golem de pierre

Le golem de pierre mesure 2,85 m de haut et pèse près de 1 tonne. Son corps est un bloc de pierre taillé et son apparence varie en fonction des sou­haits de son créateur. Il peut, par exemple, représenter un guerrier en armure arborant un symbole spécifique sur sa cuirasse. On peut si on le souhaite décorer ses membres, et sa tête peut être munie d'un casque ou de tout autre couvre-chef. Les possibilités sont donc très nombreuses, mais il doit toujours être humanoïde (deux bras, deux jambes, une tête dotée de deux yeux, d'un nez, d'une bouche, etc.). Ce golem ne porte jamais d'armes ni de vêtements.

Combat :

Les golems majeurs sont des adversaires incapables de réflexion et qui ne font qu'appliquer la tactique (nécessairement simpliste) que leur a inculqué leur maître. Ils sont totalement dénués d'émotions et il est impossible de les détourner de leur tâche. Ils n'utilisent jamais d'arme, même si on le leur ordonne, car ils préfèrent se battre à mains nues. Ils ont une Force de 22 dès qu'il s'agit de lancer des objets, d'enfoncer des portes, etc...

Le golem de pierre est immunisé contre les armes dont le bonus magique n'est pas au moins égal à +2. Un sort de transmutation de la pierre en boue le ralentit pendant 2-12 rounds, tandis que le sort inverse, transmutation de la boue en pierre, lui permet de récupérer instantanément tous les points de vie qu'il a perdus. Transmutation de la pierre en chair ne change en rien sa structure corpo­relle mais le rend tout de même vulnérable aux attaques normales au cours du round suivant (ce qui n'inclut pas les sorts, à l'exception de ceux qui infligent des dégâts physiques). Le golem est immunisé contre tous les autres sorts, quels qu'ils soient. Un round sur deux, il peut ralentir un de ses adversaires distants de moins de 3 m (voir le sort lenteur).


Habitat/Société :

Les golems sont des automates totalement artificiels qui res­tent en permanence sous le contrôle de leur créateur. Ils ne s'intègrent à aucu­ne société et ne préfèrent aucun environnement par rapport aux autres. On les utilise le plus souvent pour protéger des lieux ou des objets. Contrairement aux golems mineurs, ils ne peuvent échapper à l'influence de leur maître. Ils peuvent obéir aux plus simples instructions avec une plus grande efficacité que les golems mineurs, mais cela n'en fait pas pour autant de bons serviteurs. Il faut ainsi souvent leur donner plusieurs ordres distincts pour qu'ils puissent mener à bien une tâche en apparence très simple.


Écologie :

Les golems ne sont pas des créatures naturelles et n'ont donc pas leur place dans l'écologie du monde où ils résident Ils ne mangent pas, ne dor­ment pas et continuent de "vivre" tant qu'ils n'ont pas été détruits. Certains sorts (voir ci-dessus) peuvent être utilisés pour réparer les dégâts qu'ils ont pu subir au combat. Les créateurs des golems en font souvent usage pour s'assu­rer que ces derniers pourront les servir le plus longtemps possible.