Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Gnome Spriggan



CLIMAT/TERRAIN : Tous/Contrées sauvages Le gnome Spriggan du Bestiaire monstrueux édition révisée
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Meute
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Omnivore
INTELLIGENCE : De moyenne à exceptionnelle (8-16)
TRÉSOR : A
ALIGNEMENT : Chaotique mauvais

NOMBRE APPARAISSANT : 3-12
CLASSE D'ARMURE : 3 ou 5 (10)
DÉPLACEMENT : 9 ou 15
DÉS DE VIE : 4 ou 8+4
TAC0 : 17 ou 11
NOMBRE D'ATTAQUES : 2
DÉGATS PAR ATTAQUE : 2-8/2-8 (arme) +7 (bonus de Force)
ATTAQUES SPÉCIALES : Sorts, talents de voleur
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : P (90 cm) ou G (3,60 m)
MORAL : Champion (15-16)
POINTS D'EXPÉRIENCE : Mâle : 3.000
Femelle : 2.000


Ces affreux cousins des gnomes sont capables de se transformer en géants à volonté.

Leur apparence ne change guère quelle que soit leur taille. Ils sont très laids et trapus, leur peau est pâle ou jaune terne, leurs cheveux sont bruns ou noirs et leurs yeux rouges. De temps en temps, l'un d'eux est roux, et ils considèrent que c'est un excellent présage. Leur nez est gros et rond, mais ne dépareille pas vraiment de la norme humaine. Ils apprécient énormément la moustache et se laissent pousser les pattes jusqu'à ce qu'elles semblent leur manger les joues. Ils ne lavent jamais leurs cheveux, pas plus qu'ils ne les coiffent, et cette politique de propreté s'applique également au reste de leur corps et à leurs possessions matérielles. Ils sentent la saleté, la sueur et la terre humide.

À l'extérieur de leur repaire, ils sont toujours revêtus d'une armure et munis d'une arme, qui est le plus souvent une arme d'hast, bien que certains d'entre eux aient été vus avec une épée ou une masse d'armes. Ils n'utilisent jamais de bouclier, mais aiment bien transporter des tas de petites dagues qu'ils cachent un peu partout sous leur armure. Ils ne portent jamais le moindre bijou, préférant les cacher avec le reste de leur trésor et venir les admirer quand ils en ont envie.

Combat :

Les spriggans sont de terribles adversaires qui semblent toujours avoir un tour dans leur sac. Les options martiales dont ils disposent sont en effet très variées, mais la plus importante est cette faculté qui leur permet de devenir géants à volonté. Leurs armes, leur armure et les autres objets qu'ils portent sur leur personne grandissent (ou diminuent) avec eux. La transformation prend 1 round complet, pendant lequel ils sont incapables de combattre mais peuvent tout de même se déplacer sur une courte distance (10 m maximum). Quand ils sont petits, ils peuvent utiliser les pouvoirs suivants : altération des feux normaux, fracassement et peur (ce dernier étant assorti d'un malus de -2 au jet de sauvegarde compte tenu de la laideur des spriggans). Ils peuvent faire appel à ces pouvoirs aussi souvent qu'ils le désirent, au rythme d'un par round, mais cela leur interdit bien sûr de combattre. Sous forme de géant, ils ne peuvent utiliser qu'une seule de leurs facultés magiques : celle qui leur permet de rapetisser. Mais ils sont alors aussi forts que des géants des collines (19).

Quelle que soit leur forme, ils possèdent les talents d'un voleur de niveau 8 doté de 18 en Dextérité (c'est également cette caractéristique élevée qui, couplée à leur don naturel pour le combat, leur permet d'utiliser leur arme 2 fois par round). Leurs talents sont les suivants : vol à la tire (75 %), crochetage (78%), trouver et désamorcer les pièges (70%), déplacements silencieux (77%), se cacher dans l'ombre (64%), détecter les bruits (35%), grimper (81 %), lire des langues inconnues (40 %). Mais n'oubliez pas que leur taille peut modifier ces pourcentage de manière indirecte (par exemple, un géant de 3,60 m de haut peut avoir du mal à se cacher dans une ombre qui ne couvre que 1,80 m). Les spriggans ne peuvent porter d'attaque sournoise que sous forme réduite, et les dégâts qu'ils infligent alors sont triplés.

Ces créatures n'arrivent jamais vraiment à fonctionner de manière organisée. En fait, il n'est pas rare de croiser un groupe constitué indifféremment de spriggans des deux tailles. Par contre, chacun d'entre eux est très malin et particulièrement doué pour ce qui est d'utiliser ses facultés pour obtenir ce qu'il désire. Ces créatures ont souvent pour but de faire du mal aux autres races (ou de semer le chaos dans leurs communautés). Ils prennent apparemment un grand plaisir à tout détruire et à massacrer les créatures innocentes.


Habitat/Société :

Les spriggans se déplacent souvent en meutes, qui sont exclusivement constituées d'individus de sexe masculin. Les femelles restent dans leurs terriers ou dans leurs ruines et ne s'aventurent à l'extérieur que pour aller chercher de la nourriture. Elles ont les mêmes caractéristiques que les mâles, si ce n'est qu'elles n'ont que 7+4 dés de vie sous forme de géantes. Elles s'accouplent avec les mâles des meutes qui passent à proximité. Les enfants sont rejetés hors du repaire dès qu'ils atteignent leur maturité ; les garçons doivent alors rejoindre une meute et existant entre les deux races. Ils adorent terroriser et dévaliser les autres créatures et font de leur mieux pour se montrer le plus ignobles possible. Ils n'hésitent pas à attaquer et à piller les voyageurs traversant leur région, ni même les petites communautés toutes proches. Toutes leurs possessions matérielles, armes et armures comprises, ont été dérobées à leurs victimes, ns craignent terriblement les groupes importants d'humains et de demi-humains, et font tout pour les éviter.


Écologie :

Les spriggans de sexe masculin sont principalement carnivores et chassent (ou volent) leur nourriture. C'est pour cette raison qu'ils doivent sans cesse se déplacer. Pour leur part, les femelles se nourrissent surtout de fruits et de céréales, qu'elles cueillent ou récoltent à proximité de leur repaire. Elles ne mangent de la viande que lorsqu'elle leur est offerte par les mâles (ce qui est un passage obligé du rituel amoureux).

Les spriggans sont bien trop méchants pour que certains prédateurs aiment s'en prendre tout particulièrement à eux, encore que les gnomes les attaquent à vue sauf lorsqu'ils sont nettement plus nombreux qu'eux. Il faut généralement un groupe bien équipé pour venir à bout d'une bande de spriggans.