Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Gnome bricoleur



CLIMAT/TERRAIN : Montagnes Un gnome du Bestiaire monstrueux édition révisée
FRÉQUENCE : Rare
ORGANISATION : Colonie/guilde
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Omnivore
INTELLIGENCE : Variable (8-18)
TRÉSOR : Mx30 (C, Qx 20)
ALIGNEMENT : Neutre ou loyal bon

NOMBRE APPARAISSANT : 1-12
CLASSE D'ARMURE : 10 ou 5
DÉPLACEMENT : 6
DÉS DE VIE : 1 (base)
TAC0 : 19 (base)
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : Selon l'arme
ATTAQUES SPÉCIALES : Aucune
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Spéciale
TAILLE : P (1m)
MORAL : Moyen (8)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 65 (base)


Toujours gais, âpres à la tâche et quelque peu stupides, les gnomes bricoleurs sont originaires de Krynn, mais ils se sont depuis généralisés un peu partout grâce aux possibilités de voyages offertes par les navires de spelljamming. Physiquement, ils sont on ne peut plus semblables aux gnomes des roches, dont ils partagent l'infravision, la résistance à la magie, les bonus au combat et les facultés de détection et de repérage. Par contre, leur histoire et leur culture sont si radicalement différentes qu'ils méritent amplement d'être considérés comme une sous-race à part entière.

Agiles et gracieux, les gnomes bricoleurs peuvent faire ce qu'ils veulent de leurs mains. Leur peau est brune, leurs cheveux blancs et leurs yeux bleus ou violets. Les hommes portent la barbe et la moustache (qu'ils taillent de manière assez étrange). Les oreilles des minois sont très arrondies et leur nez ne choquerait pas un gnome des roches.

Ces êtres parlent extrêmement rapidement et enchaînent les phrases sans respirer, tant et si bien que ce qu'ils disent semble ne jamais avoir de sens. Ils sont capables de parler et d'écouter leur interlocuteur en même temps. Lorsque deux gnomes bricoleurs se rencontrent, ils se mettent tous deux à déverser des flots de paroles, intégrant les réponses aux questions de l'autre ; au beau milieu de leur(s) propre(s) phrase(s).

Combat :

Les gnomes bricoleurs sont rarement armés, mais il leur est parfois possible de se défendre en utilisant les nombreux outils dont ils ne se séparent jamais. Fascinés par les inventions, ils ne cessent de concevoir des armes plus surprenantes (et inutiles) les unes que les autres, depuis le triple canon à eau jusqu'à la batterie de lance-épieux. Ils peuvent porter n'importe quelle armure mais revêtent généralement des morceaux d'armures disparates qui leur confèrent une CA globale de 5.


Habitat/Société :

Les gnomes bricoleurs fondent des colonies vivant dans d'immenses complexes souterrains au cœur de régions de montagnes désertiques. La plus importante de leurs communautés se trouve sur Krynn, dans le cœur du Mont Pacigrav ; elle accueille quelque 59.000 minois. Que ce soit sur Krynn ou sur d'autres mondes, les autres colonies réunissent rarement plus de 200 à 400 gnomes.

Tous les minois sont poussés par une quête : comprendre à la perfection  comment fonctionne un objet bien précis. Rares sont ceux qui parviennent à la  mener à bien, mais elle a au moins l'avantage de les tenir occupés tout au long de leur existence. Mâles et femelles sont égaux chez les gnomes bricoleurs, et tous poursuivent leur quête avec le même acharnement. Chaque minoï appartient à une guilde, qui a pour lui la même importance que le clan pour les autres gnomes. Les maîtres des différentes guildes constituent un conseil qui  gouverne la communauté.

Bien que la plupart des gnomes bricoleurs préfèrent rester chez eux à tenter de mener leurs projets à bien, certains n'ont d'autre choix que de partir à l'aventure s'ils veulent pouvoir accomplir leur quête. Ils semblent incapables de mettre leur expérience à profit pour ne pas répéter les erreurs qu'ils ont déjà commises par le passé, mais il faut reconnaître qu'ils sont souvent capables de concocter des idées de génie pouvant les tirer d'un mauvais pas, et leurs compagnons en même temps.


Écologie :

Bien que très amicaux, les gnomes bricoleurs ne sont guère appréciés des autres races. Leur passion pour la technologie fait que les autres créatures, plus tournées vers la magie, ne parviennent pas à les comprendre, et les difficultés que les minoïs éprouvent à communiquer ne font qu'accentuer le problème. Les sages sont généralement d'accord pour dire que le fait que les gnomes bricoleurs mettent sans cesse la technologie en avant explique sans doute pourquoi les autres races qui sont entrées en contact avec eux ont refusé de suivre la même voie.