Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Cyclope (et Cyclopéen)



 

Cyclopéen

Cyclope Le cyclope du Bestiaire monstrueux édition révisée

CLIMAT/TERRAIN :

Collines et montagnes tempérées

FRÉQUENCE :

Rare

Très rare

ORGANISATION :

Clan

Clan

CYCLE D'ACTIVITÉ :

Tous

Tous

RÉGIME ALIMENTAIRE :

Omnivore

Omnivore

INTELLIGENCE :

De faible à moyenne (5-10)

Faible (5-7)

TRÉSOR:

C

C

ALIGNEMENT:

Chaotique mauvais

Chaotique mauvais

NOMBRE APPARAISSANT :

1-8

1-4

CLASSE D'ARMURE :

3

2

DÉPLACEMENT :

12

15

DÉS DE VIE :

5

13

TACO :

15

7

NOMBRE D'ATTAQUES :

1

1

DÉGÂTS PAR ATTAQUE :

Selon l'arme employée +4 (bonus de Force)

6-36

ATTAQUES SPÉCIALES :

Aucune

Jet de rocher (4-40)

DÉFENSES SPÉCIALES :

Aucune

Aucune

RÉSISTANCE À LA MAGIE:

Aucune

Aucune

TAILLE :

G (2m25 de haut)

E (6 m de haut)

MORAL :

Elite(13)

Champion (16)

POINTS D'EXPÉRIENCE :

270

4.000


Cyclopéen

Les cyclopéens sont de petits géants dotés d'un œil unique et qui vivent seuls ou en petits groupes.

Le cyclopéen moyen mesure environ 2,25 m pour un poids de 150 kg. Un gros œil rouge trône au beau milieu de son front. Ses longs cheveux hirsutes, noirs ou bleus foncés, tombent jusqu'à ses épaules, sa peau va du brun-rouge au jaune sale et sa voix est rauque mais porte très loin. Il est généralement vêtu de peaux de bêtes mitées et de sandales. Son hygiène corporelle est déplorable et son odeur repoussante.

Combat :

Les cyclopéens combattent à l'aide d'un gourdin ou d'une bardiche. Tous possèdent également un épieu de lancer (ld6 points de dégâts) et une grosse fronde projetant des pierres infligeant, elles aussi, ld6 points de dégâts chacune. Ils ne portent jamais d'armure, mais les épaisses peaux dont ils sont revêtus leur procurent une protection très efficace contre la plupart des attaques.

Les cyclopéens n'ont que faire de stratégie ou de tactique. Si leurs adversaires restent loin d'eux, ils se servent de leur épieu et de leur grosse fronde. Ils sont incapables de jeter des rochers comme les vrais géants. Leur œil unique handicape leur appréciation des distances, et toutes les attaques qu'ils portent de loin s'effectuent donc à -2 au dé. Si les ennemis sont tout proches, ils se jettent sur eux pour les massacrer à coups de bardiche ou de gourdin.


Habitat / Société :

Ces humanoïdes n'approchent jamais trop des régions civilisées. Quand on les laisse tranquilles, ils ne s'attaquent généralement pas aux groupes armés, bien qu'ils n'hésitent pas à s'en prendre aux créatures plus faibles qu'eux lorsqu'ils les croisent. Ils ne respectent aucune forme de vie autre que leurs congénères. Leurs captifs sont, soit réduits en esclavage, soit dévorés. Mais cela n'arrive pas souvent, vu que les cyclopéens vivent dans des endroits désolés et qu'il est extrêmement rare qu'ils s'éloignent de plus d'une quinzaine de kilomètres de leurs cavernes.

Ces créatures n'ont qu'un don très limité pour la chasse, et la plupart des dans élèvent donc de petits troupeaux de chèvres ou de moutons. Certains groupes mènent une existence de nomades, tandis que les autres préfèrent rester dans leurs grottes. À chaque printemps, tous les clans d'une région se rassemblent pour s'échanger marchandises et esclaves, mais aussi se trouver des compagnes ou compagnons. Il arrive parfois qu'un individu particulièrement charismatique parvienne à rassembler plusieurs clans pour constituer une tribu errante. La plus grande tribu connue comprenait environ 80 combattants. Une telle bande n'hésite pas à sortir de son territoire et à partir en maraude bien plus loin qu'un clan ne le ferait. Toutes les décisions sont prises par les individus les plus puissants du groupe, qui intimident généralement les autres pour obtenir ce qu'ils désirent. Cela se traduit souvent par des bagarres à main nue. Ces affrontements ne sont régis par aucune règle et peuvent aisément conduire à la mort du perdant (ou du moins à une blessure qu'il conservera toute sa vie).

Une caverne de cyclopéens est fermée par des rochers et ne possède qu'une seule et unique entrée. A l'intérieur, s'il y a suffisamment d'espace, des enclos en bois restreignent la liberté de mouvement des animaux et des esclaves. Ces enclos sont refermés par un toit constitué de barreaux de bois, à moins que leurs barrières ne montent jusqu'au plafond de la grotte.

La nuit, un gros rocher ou une solide porte en bois ferme l'entrée du repaire pour en interdire l'accès aux prédateurs. Il n'y a pas de fosse à feu à l'intérieur, vu que les cyclopéens n'allument leurs rares foyers qu'à l'extérieur de leur caverne. Leur trésor est contenu dans un sac rangé dans la grotte.


Ecologie :

Les cyclopéens peuvent survivre en mangeant à peu près n'importe quelle nourriture organique, ils préfèrent toutefois la viande aux légumes. Ils tirent leur subsistance de leur environnement mais ne s'y intègrent pas. Ils ne possèdent pas la moindre notion d'hygiène corporelle et ne cuisent quasiment jamais leurs aliments. Ils n'ont aucun respect pour l'environnement lorsqu'ils chassent, et beaucoup considèrent que ces monstres sont les plus faciles à traquer dans leur catégorie de taille.

L'existence des cyclopéens est pour le moins hasardeuse, ce qui explique qu'ils ont une durée de vie limitée. En plus des aventuriers humains, de nombreux prédateurs tels que les tigres, géants, wivernes et autres trolls n'hésitent pas à les attaquer lorsqu'ils se trouvent en petit comité. Mais leurs pires ennemis restent les nains des montagnes, qui les traquent activement et bénéficient contre les cyclopéens du bonus au combat qui est le leur contre les géants.

Cyclope

Ces cyclopéens géants sont plus rares et vivent le plus souvent dans les contrées sauvages ou sur les îles désertes. Ils subsistent comme ils le peuvent en élevant leurs troupeaux de moutons géants. Ils peuvent jeter des rochers jusqu'à 150 m de distance, chacun de ces projectiles infligeant 4dl0 points de dégâts.