Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Phycomide (Fongus)



CLIMAT/TERRAIN : Souterrain Le fongus du Bestiaire monstrueux édition révisée
FRÉQUENCE : Rare
ORGANISATION : Multicellulaire
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Charognard
INTELLIGENCE : Incalculable
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Neutre (mauvais)

NOMBRE APPARAISSANT : 1-4
CLASSE D'ARMURE : 5
DÉPLACEMENT : 3
DÉS DE VIE : 5
TAC0 : 15
NOMBRE D'ATTAQUES : 2
DÉGATS PAR ATTAQUE : 3-6/3-6
ATTAQUES SPÉCIALES : Infection
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : Mi (60 cm de diamètre)
MORAL : Élite (14)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 650


Le phycomide ressemble à de la matière en décomposition, de couleur blanche et couverte de moisissures. Il exsude une substance hautement alcaline (comme les lessives) en cas de combat.

Combat :

Ces monstres possèdent des organes sensoriels regroupés par grappes qui leur permettent de détecter le bruit, la chaleur et les vibrations. Lorsqu'ils attaquent, ils font sortir de leur corps un tube similaire à une sarbacane leur permettant de projeter des bulles de fluide à une distance de près de m (pour déterminer la portée exacte, lancez ld6, multipliez le résultat obtenu par 30 cm et ajoutez-y 1,80 cm, pour une distance comprise entre 2,10 m et 3,60 m).

En plus des dégâts qu'ils infligent (1d4+2 points de vie), ces projectiles peuvent également infecter leurs victimes, qui donnent alors naissance à de nouveaux phycomides. Tout individu touché par le fluide doit réussir un jet de sauvegarde contre le poison s'il ne veut pas que sa chair se couvre de moisissures à l'endroit où il a été touché. Ce phénomène se produit en 5-8 rounds (ld4+4) et inflige ld4+4 points de dégâts. Les champignons se mettent alors à apparaître sur tout le corps de la créature, qui meurt en 5-8 tours et donne naissance à un nouveau phycomide. Un sort de guérison des maladies permet d'empêcher la généralisation de l'infection.