Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Farfadet



CLIMAT/TERRAIN : Tempéré/Clairières, régions verdoyantes Le farfadet du Bestiaire monstrueux édition révisée
FRÉQUENCE : Peu commun
ORGANISATION : Clan
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Omnivore
INTELLIGENCE : Exceptionnelle (15-16)
TRÉSOR : F
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1-20
CLASSE D'ARMURE : 8
DÉPLACEMENT : 15
DÉS DE VIE : 2-5 pv
TAC0 : 20
NOMBRE D'ATTAQUES : Aucune
DÉGATS PAR ATTAQUE : Aucun
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : 80%
TAILLE : Mi (60 cm de haut)
MORAL : Stable (11)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 270


Le farfadet du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (deuxième édition)

Les farfadets sont de petits êtres que l'on trouve dans les régions verdoyantes et qui aiment tout particulièrement faire la fête et utiliser leurs pouvoirs magiques pour jouer des tours sans conséquence aux autres créatures.

Le bruit court qu'ils seraient le fruit d'un croisement entre petites-gens et pixies. Ils font une soixantaine de centimètres de haut, ont les oreilles et le nez pointus. Environ 30 % des mâles portent la barbe. Ils s'habillent généralement de la manière suivante : chaussures à bout pointu, pantalon vert ou brun, veste verte ou grise et casquette à bord large ou relevé. La plupart fument la pipe. Ils préfèrent généralement les modèles à long tuyau.

Combat :

Ces petits êtres aiment s'amuser et sont par nature tout sauf belliqueux. Ils peuvent devenir invisibles à volonté, changer la forme des objets non-vivants, créer des illusions (avec effets sonores et olfactifs) et utiliser leur pouvoir de ventriloquie aussi souvent qu'ils le souhaitent. Leur ouïe exceptionnelle les rend impossibles à surprendre. Toujours prêts à faire des farces, ils s'amusent souvent (dans 75 % des cas) à se saisir d'objets de valeur en possession d'aventuriers, puis à détaler en se rendant invisibles. Toute tentative de ce genre a 75 % de chances de réussir. Lorsqu'ils sont suivis de près, les farfadets ont 25 % de chances par tour de lâcher leur butin. Ils ne mènent jamais leurs poursuivants jusqu'à leur repaire.

Si on parvient à l'attraper ou si on le trouve dans son antre (10 % de chances), le farfadet tente de fourvoyer l'individu qui s'est saisi de lui en lui "offrant" son trésor. Il s'agit bien sûr d'une ruse, alimentée par force illusions, et il faut être extrêmement prudent pour véritablement obtenir le trésor de l'une de ces créatures.


Habitat/Société :

Les farfadets vivent par familles pouvant réunir jusqu'à 20 individus et auxquelles ils confèrent le titre de clan. Tous ont un prénom et un nom de famille, mais il n'est pas évident que ce dernier permette de déterminer avec précision à quel clan l'on a affaire. Un antre de farfadets est bien souvent une grotte chaude et sèche contenant un âtre et de nombreux meubles et tapis. Bizarrement, les nouvelles vont vite entre les clans qui portent le même nom de famille, et il est ainsi possible que des farfadets que les aventuriers viennent tout juste de rencontrer connaissent déjà leurs noms pour les avoir obtenus d'autres farfadets que les PJ avaient croisés quelques jours plus tôt.

Selon la rumeur, il existerait un roi des farfadets. Pourtant, leur société semble ne reposer sur aucune structure hiérarchique. Il n'y a ni communauté ni village.

Il est rare de voir un farfadet en bas âge, bien qu'ils existent. Dès la naissance, ils possèdent tous les pouvoirs des adultes. Dans un repaire, il y a un enfant pour dix parents.

Ces créatures se nourrissent de la même manière que les humains et les demi-humains. Elles apprécient tout particulièrement le vin, et c'est là une faiblesse qu'il est possible d'utiliser pour prendre le dessus sur elles.

Un trésor de farfadet contient toujours de l'or. Si jamais quelqu'un arrive à s'emparer de ses richesses, le petit être est prêt à marchander pour les récupérer. En désespoir de cause, il peut même accorder trois souhaits (extrêmement mineurs) au voleur, mais seulement après que son trésor lui a été rendu. Si l'autre accepte, le farfadet lui accorde en effet les trois souhaits en question, puis annonce qu'ils étaient tellement bien formulés qu'il est même prêt à en accorder un quatrième. Si le "voleur" saute sur l'occasion, le farfadet ricane dans son coin et le quatrième souhait fait effet : il annule aussitôt les trois précédents et téléporte tous les intrus (sans jet de sauvegarde) à 3d20 km de distance. Plus aucun membre du groupe en question ne sera par la suite capable de retrouver ce farfadet-là.

Ces créatures se méfient naturellement des humains et des nains, qu'elles considèrent comme cupides. Par contre, elles s'entendent bien avec les elfes, les gnomes et les petits-hommes.

Un farfadet est incapable de laisser une créature sans défense se faire massacrer. En général, s'il sent qu'un visiteur ne lui veut pas de mal, il se montre très courtois, mais jamais au point de l’emmener à son repaire. S'il tombe sur un blessé, il peut par contre le ramener chez lui, mais seulement après s'être assuré qu'il n'était pas suivi et que le blessé sera incapable de savoir où il a été conduit.


Écologie :

Les farfadets sont des êtres vivant en permanence en limite de notre monde, et c'est pourquoi il n'existe pas de meilleur moment que l'aube ou le crépuscule (qui sont entre le jour et la nuit) pour les apercevoir. De même, on les trouve le plus souvent sur la côte (où eau et terre ferme se rejoignent) et en période d’équinoxe ou de solstice (points de bascule entre une saison et une autre). C'est en ces lieux et à ces instants bien précis que l'on a le plus de chances de les voir s'amuser et festoyer.