Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Homme scorpion



CLIMAT/TERRAIN : Cavernes ou désert tropical ou subtropical L'homme-scorpion du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (édition révisée)
FRÉQUENCE : Rare
ORGANISATION : Escouade, section ou ville
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : De faible à géniale (5-18)
TRÉSOR : J,K,M,Q(F,UxlO)
ALIGNEMENT : Neutre mauvais

NOMBRE APPARAISSANT : 8 ou plus
CLASSE D'ARMURE : 5
DÉPLACEMENT : 12
DÉS DE VIE : 8-12
TAC0 : 8 DV : 13
9-10 DV : 11
11-12 DV : 9
NOMBRE D'ATTAQUES : 3
DÉGATS PAR ATTAQUE : 2-5/2-5/1-4 ou selon l'arme/2-5/1-4
ATTAQUES SPÉCIALES : Poison, sorts possibles
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : 20%
TAILLE : G (1,80 m de haut, 1,20 m de long plus une queue de 3 m)
MORAL : De champion à fanatique (15-18)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 4.000
Chef d'escouade (9 DV) : 5.000
Jeteur de sorts, escouade (9 DV) : 6.000
Chef de section (10 DV) : 6.000
Jeteur de sorts, section (10 DV) : 8.000
Noble (11 DV) : 7.000
Sorcier (11 DV) : 9.000
Roi ou reine (12 DV) : 8.000
Grand prêtre (12 DV) : 10.000


Ces abominations, que l'on nomme parfois tlittcallis, sont des monstres mi- hommes, mi-scorpions. Ils ont un torse humain à la peau sombre. Leur abdomen est protégé par des plaques osseuses, et leurs côtes ainsi que leur colonne vertébrale sont extrêmement proéminentes. Leurs mains sont dotées de deux doigts épais et d'un pouce, à tel point qu'on les prend souvent pour des pinces de scorpion. Leur corps est totalement glabre et leurs traits seraient nobles et séduisants s'ils n'avaient les yeux rouges et dénués de pupille.

Leur torse est fixé à un corps long de 1,20 m, recouvert de chitine et monté sur six pattes d'araignée. Ces dernières sont, elles aussi, intégralement recouvertes de plaques osseuses. La colonne vertébrale se poursuit au-delà du corps pour donner naissance à une queue longue de 3 m. La partie basse du corps (en dessous du torse) est généralement de couleur sable et se fond dans le désert. On distingue rarement autre chose que le torse de l'homme-scorpion tant que ce dernier se trouve encore suffisamment éloigné.

Certains pensent que ces créatures auraient vu le jour suite à une malédiction dont auraient été victimes des humains malfaisants. Elles parlent une langue qui leur est propre et 20 % d'entre elles peuvent également converser dans le langage courant de la région qu'elles occupent.

Combat :

La plupart des hommes-scorpions ont une Intelligence basse ou moyenne (5-10). Us patrouillent dans leur territoire par escouades de 6 guerriers, encadrés par un chef d'escouade et un jeteur de sorts. Tous deux ont 9 dés de vie, et le jeteur de sorts est un mage ou prêtre de niveau 4. La moitié des membres de l'unité sont armés d'un club hérissé de pointes en obsidienne (considérez qu'il s'agit d'une hache d'armes) et d'un bola ou d'un javelot. Les autres se battent à l'aide de leurs armes naturelles.

Les hommes-scorpions attaquent de manière extrêmement ordonnée sous les ordres de leur chef d'escouade. Ils utilisent leurs projectiles avant d'accepter le corps à corps, puis ils attaquent à l'aide d'une arme, d'une pince et de leur queue, ou de leurs deux pinces et de leur queue pour ceux qui sont désarmés. Leur queue peut frapper tout autour d'eux, et même droit devant. Lorsqu’elle ne sert pas au combat, elle balaye toute la zone située derrière eux pour détecter d'éventuels obstacles ou assaillants. Quiconque se fait toucher par le barbillon dont elle s'orne doit réussir un jet de sauvegarde contre le poison sous peine de décéder en 2-8 rounds. La victime se sent prise d'une grande faiblesse pendant 1 round (-2 pour toucher) puis se met à trembler dans le round suivant (-3 pour toucher, pas de bonus de Dextérité dans le calcul de la CA); elle est ensuite secouée par de violentes convulsions (CA 10 et plus aucune attaque possible) jusqu'à ce que son cœur lâche.

Les hommes-scorpions sont moins organisés lorsqu'ils n'ont pas de chef, et leur moral en pâtit également. Quand ils tombent à 1 ou 2 points de vie, ils sont pris de frénésie et frappent 2 fois par round à l'aide de leur queue (tout en perdant leurs autres attaques).

Les patrouilles sont plus fréquentes à proximité du repaire, qui est gardé par une section constituée de trois escouades. Le chef de section et un jeteur de sorts, tous deux dotés de 10 DV, sont là pour la commander. Le jeteur de sorts est un prêtre ou un mage de niveau 7. Ces deux individus ne se mêlent jamais au combat; ils préfèrent diriger leurs troupes de loin. Les sections sont envoyées en patrouille en temps de crise.

On dénombre également un noble et un sorcier toutes les deux sections. Ils restent à proximité du repaire à moins qu'une véritable armée ne soit en marche, auquel cas ils se retrouvent à la tête de leurs troupes. Ils ont 11 DV et les sorciers sont des magiciens de niveau 9.

Chaque repaire est dirigé par un roi et/ou une reine, ces individus ayant 12 dés de vie. Un grand prêtre (qui a également 12 DV) les conseille. C'est un prêtre de niveau 11. Ces trois dirigeants ne quittent jamais l'antre et ne combattent que s'ils sont directement menacés.


Habitat/Société :

Les hommes-scorpions vivent sous les sables du désert, dans des terriers reliés entre eux par des tunnels et formant une véritable cité souterraine qui accueille entre 40 et 400 individus. Ces villes sont bien souvent le reflet de celles que les humains érigent à la surface, si ce n'est que les bâtiments y sont des fosses et les palais de véritables gouffres.

Les hommes-scorpions ont souvent des esclaves humains ou nains qu'ils obligent à forger des armes et à creuser de nouvelles galeries. Les doigts de ces monstres ne sont pas particulièrement habiles, mais Ils savent tout de même se servir d'un marteau et d'un burin, et leurs villes s'ornent de nombreuses statues.


Écologie :

Les hommes-scorpions mangent pratiquement toutes sortes de viande, charogne incluse. Aucune créature normale ne les traque activement.