Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Homme poisson



CLIMAT/TERRAIN : Océan tempéré Lhomme-poisson du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (édition révisée)
FRÉQUENCE : Peu commun
ORGANISATION : Communauté
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Omnivore
INTELLIGENCE : De moyenne à haute (8-12)
TRÉSOR : C, R
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 20-200
CLASSE D'ARMURE : 7
DÉPLACEMENT : 1/ ng 18
DÉS DE VIE : 1+1
TAC0 : 19
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : Selon l'arme employée
ATTAQUES SPÉCIALES : Immobilisation de navire
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : M (1,50 m à 1,80 m de long)
MORAL : Moyen (10)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 1 DV : 65
2 DV : 120
3 DV : 175
4 DV : 270
5 DV : 420
6 DV :650
Chaman : 420


L'homme-poisson du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (deuxième édition)

Les hommes-poissons sont des humanoïdes amphibies vivant en haute mer. Leur torse est celui d'un homme tandis que leurs jambes ont été remplacées par une queue de poisson.

Ces êtres étaient autrefois des humains, mais des puissances inconnues les ont transformés en ce qu'ils sont aujourd'hui. Ils subsistent en gardant des bancs de poissons, mais doivent parfois s'attaquer aux navires de passage ou aux autres races sous-marines lorsque les temps sont durs. Ils vivent sous l'eau mais font parfois surface pour aller prendre un bain de soleil sur quelque rocher plat.

Les hommes-poissons adultes font entre 1,50 m et 1,80 m de long pour un poids compris entre 70 et 100 kg. Leur peau peut être pâle ou bronzée, leurs cheveux sont le plus souvent bruns (parfois blonds) et leurs écailles vont du vert à l'argent. Les femmes-poissons font une quinzaine de centimètres de moins que leurs hommes et pèsent entre 45 et 70 kg. Ces êtres se parent de bijoux à base de coraux ou de coquillages. Ils parlent leur propre langue (les communautés distantes s'exprimant toutefois dans des dialectes différents), et la moitié d'entre eux sont également capables de communiquer en locathah.

Combat :

Les communautés d'hommes-poissons sont très bien équipées et utilisent les armes suivantes :

Trident et dague (pour 50 % d'entre eux)*
Arbalète et dague (30%)
Javelot et dague (20%)

* 20 % des possesseurs de tridents sont également équipés d'un grappin et d'une corde longue de 15 m.

Les arbalètes des hommes-poissons ont une portée de 30 m sous l'eau. Leurs grappins leur servent à attaquer les navires. Ils peuvent être lancés jusqu'à 15 m de distance, et chacun ralentit de 1 point la vitesse de déplacement du bateau pour peu que 10 hommes-poissons tirent sur la corde. Une fois le navire stop­pé, sa coque est prise à partie et percée en 4-16 rounds, suite à quoi le bâtiment sombre peu à peu. Les hommes-poissons n'ont plus alors qu'à le piller.

Ces créatures craignent particulièrement le feu, qui leur inflige des dégâts doublés.


Habitat/Société :

Chaque groupe de 20 hommes-poissons est dirigé par un chef de patrouille (2-3 DV) et accompagné par 1-3 barracudas (CA 6, VD ng 30, DV 3, # AT 1 ; Dgt 2d4). Il y a un chef à 4 DV tous les 40 hommes-poissons, et un chef à 6 DV et 2 gardes (4 DV chacun) si ces derniers sont au nombre de 120. Enfin, il y a 10 % de chances que la bande comprenne un chaman (3 DV et prêtre de niveau 3) par tranche de 10 hommes-poissons.

Ces êtres vivent en communauté dans un récif ou une falaise sous-marine transformé en véritable gruyère par les nombreuses galeries qu'ils y creusent. Dans 10 % des cas, les hommes-poissons préfèrent fonder un village et se bâtir des habitations à base de coraux et de coquillages. Une communauté comprend en moyenne entre 100 et 600 hommes, et autant de femmes et d'enfants. Elle est généralement gardée par 3-18 barracudas spécialement dressés pour cette tâche.

La société des hommes-poissons est hautement patriarcale. Ces êtres préfèrent éviter les contacts avec l'extérieur et refusent généralement les offres d'aide ou de commerce. Ils ont un instinct territorial extrêmement développé et n'apprécient guère les humains, à qui ils sont pourtant apparentés. Les hommes gardent les bancs de poissons, chassent et surveillent le territoire, tandis que les femmes élèvent les enfants et s'occupent des problèmes internes à la communauté. Dotées d'un esprit très créatif, elles composent également beaucoup de chansons et réalisent de nombreuses œuvres d'art (gravures sur coquillages et tapisseries d'algues).


Écologie :

Les hommes-poissons sont omnivores mais ont une préférence pour le poisson, le homard, le crabe et l'écrevisse. Ils ne font jamais cuire ces animaux mais les découpent en filets avant de les manger. Ils peuvent survivre 1 heure hors de l'eau avant de commencer à se déshydrater, après quoi ils perdent 2 points de vie par heure. Ils récupèrent aussitôt tous les points de vie perdus de la sorte lorsqu'ils se trempent dans l'eau (douce ou salée).

Ils ont une espérance de vie de 150 ans. Leurs ennemis sont nombreux, mais ils haïssent tout particulièrement les sahuagins et les ixitxachitl. Il est également fréquent que des différends d'ordre territorial les opposent aux tritons