Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Hatori (crocodile des sables)



  Normal Géant L'hatori du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (édition révisée)
CLIMAT/TERRAIN : Désert Désert
FRÉQUENCE : Rare Très rare
ORGANISATION : Solitaire/petit troupeau Solitaire
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore Carnivore
INTELLIGENCE : Faible (5-7) Faible (5-7)
TRÉSOR : U U (x2)
ALIGNEMENT : Chaotique neutre Chaotique neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1 ou 2-5 1
CLASSE D'ARMURE : 2 1
DÉPLACEMENT : 15 12
DÉS DE VIE : 1-5 6-20
TAC0 : Variable Variable
NOMBRE D'ATTAQUES : 2 2
DÉGATS PAR ATTAQUE : 3-18/2-12 3-36/2-24
ATTAQUES SPÉCIALES : Avale ses proies Avale ses proies
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune Aucune
TAILLE : De G à T (3 à 15m de long) T (18 à 60 m de long)
MORAL : Moyen (9) Stable (11)
POINTS D'EXPÉRIENCE : Variable Variable


Les hatoris, que l'on nomme parfois "crocodiles des sables", sont des reptiles géants vivant dans les grandes étendues sablonneuses. Leur cuir épais et noueux a une teinte pouvant aller du gris-blanc ou brun-rouge et une texture telle qu'il est impossible de le différencier de la pierre. Ils utilisent cette particularité à leur avantage en s'enterrant partiellement sous le sable pour que quiconque passe à proximité pense voir un gros rocher plutôt qu'une créature monstrueuse.

Ils ont l'apparence de gigantesques lézards, si ce n'est que leurs pattes se sont transformées en nageoires qu'ils utilisent de même que leur queue pour "nager" dans le sable à une vitesse stupéfiante. Lorsqu'ils doivent se déplacer sur une substance solide (par exemple, dans une plaine rocailleuse), ils le font en se tortillant et en se traînant sans grâce. Leurs yeux sont le plus souvent enfoncés dans de profondes cavités, tant et si bien que l'on pourrait croire que leurs orbites sont vides. Dans le cas des hatoris géants (6 DV et plus), ces renfoncements font même penser à l'entrée de petites grottes.

Leur taille exceptée, les hatoris géants sont similaires aux autres si ce n'est qu'ils délivrent davantage de dégâts et qu'ils sont capables d'avaler des proies de plus grande taille (voir ci-dessous).

Combat :

Seule la faim peut inciter un hatori à se battre. Malheureusement, ces créatures sont particulièrement voraces et la nourriture est on ne peut plus rare dans leur environnement, aussi ne manquent-elles jamais une occasion de croquer le voyageur solitaire de passage (quand elles ne s'en prennent pas à une caravane tout entière). Leur méthode de chasse favorite consiste à se placer sur une voie fréquemment utilisée. Et quand le repas passe à proximité (en pensant que les hatoris ne sont rien de plus que des rochers inoffensifs), ils se ruent à l'assaut.

Ces créatures tentent de mordre leurs victimes. Les hatoris géants sont capables d'avaler une créature de taille humaine sur un jet d'attaque de 20. L'œsophage du monstre compresse l'individu ainsi ingéré, ce qui, combiné aux sucs digestifs particulièrement acides, inflige ldl2 points de dégâts par round à la victime. Il est impossible de ressortir du système digestif d'un hatori tant que ce dernier n'a pas été tué, car les contractions perpétuelles de l'œsophage interdisent de remonter en direction de la gueule.

Ces monstres utilisent leur queue osseuse pour frapper les créatures cherchant à les attaquer par derrière ou encore celles qui tentent de s'enfuir tandis qu'ils sont occupés ailleurs.

Les hatoris de taille normale ne peuvent avaler qu'une créature de la taille d'une petite-personne (également sur un jet d'attaque de 20). Les points d'expérience que rapportent ces monstres dépendent de leur nombre de dés de vie. Référez-vous à la Table 31 (Guide du Maître).


Habitat/Société :

Les hatoris vivent dans les grands déserts de sable. Comme ils sont en permanence en quête de nourriture, on les trouve le plus souvent à proximité des voies de migration ou de celles qu'empruntent les caravanes. Ils restent dans une zone prolifique jusqu'à ce que la nourriture vienne à manquer.

Ces monstres grandissent très lentement (une trentaine de centimètres par an environ) mais leur développement se poursuit tout au long de leur existence. Ils gagnent 1 dé de vie tous les 10 ans. Autrement dit, les hatoris ayant 1 dé de vie font généralement 3 m ou moins et ont dans les 10 ans (ou moins), un autre ayant 2 DV fera entre 3 m et 6 m et aura entre 10 et 20 ans, etc...

Les femelles s'occupent de leurs petits jusqu'à ce qu'ils atteignent 15 m de long (5 DV). C'est le seul moment de leur existence où il est possible de les rencontrer en groupes, car les adultes sont des créatures solitaires. Les femelles accompagnées de petits ont rarement plus de 10 DV, car il est extrêmement peu courant que ces monstres continuent à procréer une fois leur millième anniversaire passé.

Tous les 10 ans, mâles et femelles sans enfants se rendent vers le centre du désert. Là, les premiers se livrent des luttes farouches pour gagner le droit de féconder les secondes. Bien qu'aucun humain n'ait jamais assisté à ces affrontements rituels, certaines tribus évoquent "l'époque du tonnerre où les montagnes meurent". Il n'est pas impossible que ces légendes fassent référence aux combats qui rythment la saison des amours des hatoris.


Écologie :

Ces monstres mangent tout, mais sont incapables de digérer les pierres précieuses ainsi que les armes et armures magiques. Ces objets ont tendance à s'accumuler dans leur estomac. Aucune créature ne menace directement les hatoris (sauf leurs congénères lors de la saison des amours), encore que d'aucuns prétendent que certains dragons attaquent les hatoris de petite taille lorsqu'ils ont vraiment faim.

Quelques légendes font état d'un cimetière des hatoris où ces monstres se rendent lorsqu'ils sentent la fin approcher. S'il existe, il doit receler un grand nombre de gemmes et d'armures magiques.