Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Eléphant d'Afrique



CLIMAT/TERRAIN : Jungles et plaines tropicales ou subtropicales l'élephant du Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée
FRÉQUENCE : Commun
ORGANISATION : Troupeau
CYCLE D'ACTIVITÉ : Aube, crépuscule, début de matinée et de soirée
RÉGIME ALIMENTAIRE : Herbivore
INTELLIGENCE : Partielle (2-4)
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1-12
CLASSE D'ARMURE : 6
DÉPLACEMENT : 15
DÉS DE VIE : 11
TAC0 : 9
NOMBRE D'ATTAQUES : 5
DÉGATS PAR ATTAQUE : 2-16/2-16/2-12/2-12/2-12
ATTAQUES SPÉCIALES : Aucune
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : G (3,30 m de haut)
MORAL : Agité (7)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 4000


L'élephant du Bestiaire monstrueux deuxième édition

 

Versions minimales des éléphants :
- Éléphant Africain : DV 2 + 4; Tac0 16; 5 Attaques; Dégâts 1-4/1-4/1-3/1-2/1-2; 65 PX
- Eléphant d'Asie : DV 2 + 6; Tac0 16; 5 Attaques; Dégâts 2-5/2-5/1-4/1-3/1-3; 65 PX
- Mammouth : DV 3+4 ; Tac0 16; 5 Attaques; Dégâts 3-6/3-6/2-5/1-3/1-3; 120PX

 

L'éléphant a une peau épaisse et flottante, parsemée de petites touffes de poils gris et très rêches. Il est principalement connu pour sa trompe, dont il se sert pour attraper des objets.

Combat :

L'éléphant peut attaquer jusqu'à 5 reprises au cours d'un même round de combat. Chacune de ses défenses inflige 2d8 points de dégâts, ses pattes avant lui permettent d'écraser ses adversaires (2d6 points de dégâts chacune) et sa trompe d'en enserrer un autre (2d6 points de dégâts). Aucun ennemi ne peut toutefois être la cible de plus de 2 attaques à la fois, mais l'éléphant peut, sans problème, affronter jusqu'à 5 adversaires de taille humaine.

Les créatures de la taille d'un ogre (ou plus grandes) ne peuvent être attaquées par la trompe de l'éléphant. L'animal ne tente jamais de se saisir de quelque chose qui pourrait le blesser (comme un objet couvert de pointes). Les éléphants ont une peur panique du feu.


Habitat/Société :

Les éléphants sont de paisibles herbivores qui vivent en troupeau. Ce groupe comporte des mâles, des femelles, mais également des petits. Si l'on croise un troupeau contenant plus de 10 individus, on peut y dénombrer 1-4 petits ayant atteint de 20 à 70 % de leur taille adulte. Il règne une hiérarchie très stricte au sein du troupeau ; ce sont les mâles les plus âgés qui dirigent.

Il arrive parfois qu'un vieux mâle soit défait par un rival. Dans ce cas, il n'a d'autre choix que de quitter le groupe et devient extrêmement violent. Les éléphants solitaires ont 90% de chances d'attaquer tout ce qui bouge. Ces monstres ont au moins 6 points de vie par dé.


Écologie :

Les éléphants sont souvent capturés et dressés alors qu'ils sont encore très jeunes. Ce sont d'excellents animaux de bât, mais on les utilise également comme montures de guerre et comme béliers vivants.

Une défense d'éléphant vaut entre 100 et 600 pièces d'or (2 po le kilo). Le commerce de l'ivoire est on ne peut plus courant dans les régions où vivent ces animaux.