Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Dragon chromatique, Dragon rouge



CLIMAT/TERRAIN : Collines ou montagnes tempérées, tropicales ou subtropicales Le Dragon rouge du Bestiaire monstrueux édition révisée
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Solitaire ou clan
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Spécial
INTELLIGENCE : Exceptionnelle (15-16)
TRÉSOR : Spécial
ALIGNEMENT : Chaotique mauvais

NOMBRE APPARAISSANT : 1 (2-5)
CLASSE D'ARMURE : -3 (base)
DÉPLACEMENT : 9, vl 30 (C), bd 3
DÉS DE VIE : 15 (base)
TAC0 : 5 (base)
NOMBRE D'ATTAQUES : 3 + spécial
DÉGATS PAR ATTAQUE : 1-10/1-10/3-30
ATTAQUES SPÉCIALES : Spécial
DÉFENSES SPÉCIALES : Variable
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Variable
TAILLE : T (14,40 m de base)
MORAL : Fanatique (17-18)
POINTS D'EXPÉRIENCE : Variable


Le dragon rouge du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (deuxième édition)

Lien vers les généralités sur les dragons

 

Les dragons rouges sont les plus cupides de tous les grands reptiles ; ils cherchent en permanence à amasser davantage de richesses. Obsédés par leurs possessions, ils en connaissent l'inventaire précis jusqu'à la dernière pièce de cuivre. Terriblement prétentieux et sûrs d'eux, ils se considèrent supérieurs, non seulement aux autres dragons, mais aussi aux autres formes de vie.

A la naissance, leurs écailles sont petites et rouge vif. À cause de cela, les petits peuvent aisément être repérés par les prédateurs et les hommes qui les chassent pour leur peau, ce qui explique qu'ils vivent au fin fond de cavernes et qu'ils ne reçoivent l'autorisation d'en sortir que lorsqu'ils approchent de l'âge de juvénile. Le rouge de leurs écailles s'est alors assombri et elles sont désormais recouvertes d'une patine nettement moins brillante. Les petits sont désormais capables de se défendre seuls Au fur et à mesure qu'ils prennent de l'âge, leurs écailles grandissent et s'épaississent pour devenir progressivement aussi dures que le métal.

Les dragons rouges parlent leur propre langage ainsi que la langue commune à tous les dragons maléfiques, et 16 % des nouveau-nés ont également la faculté de communiquer avec toutes les créatures intelligentes. Les chances de posséder cette faculté augmentent de 5 % à chaque nouvelle catégorie d'âge du dragon.

Combat :

Les dragons rouges sont tellement sûrs d'eux qu'ils ne prennent jamais le temps d'évaluer la force de leur adversaire. Dès qu'ils remarquent une proie, ils décident en un instant s'ils attaquent ou non et, en cas de réponse positive, mettent en pratique l'une des nombreuses stratégies "parfaites" qu'ils ont élaborées par avance dans la solitude de leur antre. Si la créature semble véritablement »signifiante (comme un humain sans armure), il se pose pour la réduire en charpie avec ses pattes et sa gueule (il ne veut pas l'immoler à l'aide de son souffle, de peur de détruire du même coup les richesses qu'elle pourrait transporter). Mais s'il se retrouve opposé à un groupe d'individus en armure, il fait usage de son souffle, de ses facultés spéciales et de ses sorts (s'il en possède) avant de se poser.

Souffle/Facultés spéciales : le souffle du dragon rouge prend la forme d'un cône de feu brûlant long de 30 m et large de 1,50 m à son origine contre 10 m à son extrémité. Toute créature prise dans Taire d'effet a droit à un jet de sauvegarde contre les souffles pour ne subir que des demi-dégâts. Un dragon rouge jette ses sorts et utilise ses pouvoirs magiques au 9eme niveau, plus son modificateur au combat.

Dès la naissance, les dragons rouges sont immunisés contre le feu. Ils gagnent les pouvoirs suivants au fil des années : Jeune : altération des feux naturels, 3 fois par jour. Juvénile : pyrotechnie, 3 fois par jour. Adulte : métal brûlant, 1 fois par jour. Vieux : Suggestion, 1 fois par jour. Très vieux : hypnotisme, 1 fois par jour. Vénérable : détection des pierres précieuses (nombre et genre, dans un rayon de 30 m), 3 fois par jour.

 


Habitat/Société :

Les dragons rouges habitent dans les montagnes ou au sommet de hautes collines. Depuis leur perchoir, ils surveillent leur territoire, qu'ils considèrent s'étendre aussi loin que porte leur regard. Ils aiment vivre dans de vastes cavernes qui s'enfoncent profondément dans les entrailles de la terre.

Le dragon rouge préfère être seul et ne s’associe jamais avec d'autres créatures (ce qui inclut ses congénères), à moins que cela ne soit à son avantage. Par exemple, certains dragons rouges maîtrisant le sort de charme-personnes peuvent ordonner à des humains d'espionner pour leur compte et de leur ramener tous les renseignements possibles concernant les communautés les plus proches et les éventuels trésors de la région. Lorsqu'un dragon rouge devient jeune adulte, il est chassé du territoire de ses parents, pour qui il devient un concurrent.

Les dragons rouges attaquent aussitôt toute créature pénétrant dans leur domaine, et plus particulièrement les dragons d'argent ou de cuivre, qui partagent souvent le même environnement qu'eux. Ils haïssent les dragons d'or plus que toute autre créature car ils sont conscients du fait que ceux-ci sont "presque" aussi puissants qu’eux.


Écologie :

Les dragons rouges sont des mangeurs de viande, bien qu'ils soient capables de digérer à peu près n'importe quoi. Ils aiment tout particulièrement croquer une jeune vierge humaine ou demi-humaine, et ils arrivent parfois à charmer des villageois importants pour que ceux-ci lkeur sacrifient régulièrement les jeunes filles de la communauté.

 

Un dragon rouge du Bestiaire monstrueux de AD&D2 (deuxième édition)