Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Dragon-tortue



CLIMAT/TERRAIN : Tropical ou subtropical/Eau douce Le Dragon-tortue du Bestiaire monstrueux édition révisée
FRÉQUENCE : Très rare
ORGANISATION : Solitaire
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Haute (11-12)
TRÉSOR : B, R, S, T, V
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1
CLASSE D'ARMURE :
DÉPLACEMENT : 3, ng 9
DÉS DE VIE : 12-14
TAC0 :

12 dés de vie : 9

13-14 dés de vie : 7

NOMBRE D'ATTAQUES : 3
DÉGATS PAR ATTAQUE : 2-12/2-12/4-32
ATTAQUES SPÉCIALES : Souffle, retourne les embarcations
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : T (carapace de 9 m de diamètre)
MORAL : Fanatique (17)
POINTS D'EXPÉRIENCE :

12 dés de vie : 10.000

13 dés de vie : 11.000

14 dés de vie : 12.000



Les dragons-tortues sont parmi les créatures aquatiques les plus belles qui soient, mais aussi les plus impressionnantes et les plus dangereuses. Si l'on additionne leur terrible morsure, leur souffle et leur penchant à retourner les bateaux, il ne faut pas s'étonner que les marins d'eau douce et d'eau salée les craignent au plus haut point.

Lorsqu'un dragon-tortue fait surface, il est aisé de croire que l'on a juste affaire au reflet du soleil ou de la lune sur les flots. Sa carapace rugueuse est du même vert sombre que l'eau profonde qu'il affectionne tout particulièrement, et les taches argentées qui l'ornent produisent le même effet que la lumière scintillant à la surface des flots. Ses pattes et sa queue sont d'un vert plus clair, et elles sont parsemées de taches dorées. Sa tête est de ce même vert, mais sa crête est constituée de pointes dorées reliées entre elles par une membrane vert foncé. Sa carapace peut faire jusqu'à 9 m de diamètre, et il n'est pas rare qu'un adulte fasse plus de 12 m de long de sa gueule à l'extrémité de sa queue. Les dragons-tortues parlent une langue extrêmement élaborée qu'ils sont les seuls à pratiquer.

Combat :

Bien qu'il soit possible de prendre un dragon-tortue pour un scintillement lumineux à la surface de l'eau, cette illusion ne dure jamais bien longtemps. Ces monstres sont de farouches combattants qui s'attaquent généralement à toute créature menaçant leur territoire ou ressemblant à un repas potentiel. Ils le font le plus souvent (dans 90% des cas) à l'aide de leurs pattes et de leur gueule. Leur carapace leur prodigue une excellente protection, encore qu'ils en aient rarement besoin à partir du moment où ils ont réussi à toucher leur proie.

C'est cette même carapace qui confère au dragon-tortue l'arme rêvée pour attaquer les navires qui font l'erreur de traverser son territoire sans y avoir été invités. Le monstre plonge aussi profondément que nécessaire puis attend que le bateau passe juste au-dessus de lui. À cet instant, il remonte et utilise sa masse considérable pour retourner l'infortunée embarcation. Les bateaux faisant moins de 6 m de long ont 95 % de chances d'être retournés par une telle attaque, ceux qui font entre 6 et 20 m 50 % et ceux qui dépassent 20 m 20% seulement. Même ceux qui ne se retournent pas sont forcément endommagés par l'assaut.

Lorsque sa morsure et son attaque surprise ne suffisent pas pour venir à bout de l'adversaire, le dragon-tortue fait appel à son souffle. Il peut cracher un nuage de vapeur brûlante faisant 20 m de long sur 12 m de large et autant de haut. Cette attaque inflige 20d6 points de dégâts, mais ce total est réduit de moitié pour les créatures réussissant leur jet de sauvegarde. Les dragons-tor- tues ne peuvent utiliser leur souffle que 3 fois par jour.


Habitat/Société :

Les dragons-tortues sont des créatures extrêmement solitaires. Leur antre est le plus souvent une vaste caverne sous-marine ou souterraine, à laquelle il n'est possible d'accéder que par voie d'eau. Ces repaires sont très difficiles à trouver, mais les aventuriers qui en découvriront un s'apercevront qu'il est rempli de trésors en tous genres. Le monstre amasse ces richesses, qu'il défend jusqu'à la mort, en pillant les navires qu'il a coulés.

Le territoire d'un dragon-tortue est bien délimité et peut parfois s'étendre sur plus de 120 km2. Il n'autorise ses congénères à approcher que durant la saison des amours, mais deux dragons-tortues du même sexe se battent toujours jusqu'à la mort lorsqu'ils se rencontrent. C'est cette farouche hostilité qu'ils se vouent qui fait que leur nombre reste relativement peu élevé.

Les marins expérimentés savent reconnaître les signes annonçant le territoire d'un dragon-tortue, et il n'est pas rare qu’ils proposent un tribut de valeur démesurée pour que la créature les laisse passer sans encombre.


Écologie :

Les dragons-tortues sont carnivores et capables de manger presque toutes les créatures qui existent pour satisfaire leur appétit vorace (humains et autres dragons-tortues ne sont pas épargnés). Ils semblent toutefois préférer les gros poissons, et il n'est pas rare qu'ils s'aplatissent dans la vase au fond du lac (ou de l'océan) dans lequel ils vivent, en attendant que leur repas passe à proximité. Dans les périodes où le poisson se fait rare, il arrive que le dragon-tortue utilise son souffle pour tuer un grand nombre de volatiles marins ayant fait l'erreur de s'approcher un peu trop près de la surface de l'eau.

Les dragons-tortues se retrouvent souvent en conflit avec les créatures aquatiques intelligentes, comme les locathahs ou les hommes-poissons, parce que tous recherchent le même type d'antre. Comme la plupart des dragons terrestres, les dragons-tortues ont une réputation de créatures égoïstes auxquelles il est impossible de faire confiance.

Leur carapace peut produire des armures et boucliers d'excellente qualité. Compte tenu de sa rigidité et de la résistance naturelle qu'elle possède au souffle du dragon-tortue, elle donne une armure ou un bouclier +1 bénéficiant d'un bonus de +4 aux jets de sauvegarde contre le feu ou la vapeur.

 

Le Dragon-tortue du Bestiaire monstrueux deuxième édition