Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Crustacé géant



 

Crabe géant

Ecrevisse géante Le crustacé géant du Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

CLIMAT/TERRAIN :

Côte maritime

Tempéré / Cours d'eau douce

FRÉQUENCE :

Rare

Peu commun

ORGANISATION :

Aucune

Aucune

CYCLE D'ACTIVITÉ :

Tous

Tous

RÉGIME ALIMENTAIRE :

Omniivore

Omnivore

INTELLIGENCE :

Aucune (0)

Aucune (0)

TRÉSOR:

Aucun

Aucun

ALIGNEMENT:

Neutre

Neutre

NOMBRE APPARAISSANT :

2-12

1-4

CLASSE D'ARMURE :

3

4

DÉPLACEMENT :

9

6, Ng 12

DÉS DE VIE :

3

4+4

TACO :

17

15

NOMBRE D'ATTAQUES :

2

2

DÉGÂTS PAR ATTAQUE :

2-8/2-8

2-12/2-12

ATTAQUES SPÉCIALES :

Surprise

Surprise

DÉFENSES SPÉCIALES :

Aucune

Aucune

RÉSISTANCE À LA MAGIE:

Aucune

Aucune

TAILLE :

G (2m40 à 4m50 de long)

G (2m40 et + de long)

MORAL :

Elite (13)

Elite (13)

POINTS D'EXPÉRIENCE :

65

175


Ces monstres ressemblent tout à fait à des crabes normaux, mais démesurément développés. On en trouve des rouges, des orange ou encore des gris. Leurs yeux pédonculés leur permettent de voir par-dessus les obstacles sans se découvrir complètement Leur corps est recouvert d'une épaisse carapace de chitine. Ils sont immédiatement reconnaissables par leur mode de locomotion , ils se déplacent en effet de côté.

Combat :

Perpétuellement affamé, le crabe géant aime se faufiler silencieuse-rr ent derrière sa proie (-3 au jet de surprise de cette demiène) et la saisir dans ses ptnces pour la démembrer à sa guise avant de la manger. Chacune de ses pinces délivre 2d4 points de dégâts. Dès qu'un crabe a attrapé quelque chose de mangeable, il le dévore aussitôt, à moins de se faire agresser S'il pense que son repas est menacé, il tente de s'enfuir avec, par exemple en direction de son repaire.


Habitat / Société :

Le crabe géant vit sur la côte. Il fouille la plage en quête de nourriture et s'aventure parfois en mer pour y attraper poissons et autres créatures aquatiques. Étant capable de respirer à la fois sous l'eau et hors de l'eau, il est parfaitement adapté à ce type d'existence, 11 se nourrit fréquemment de poissons géants et autres créatures mortes charriées sur la plage par le ressac. 11 est aussi à l'aise dans l'eau qu'à l'air libre. Il arrive parfois qu'il passe la journée enterré sous le sable et qu'il n'en sorte qu'au crépuscule pour partir en quête de nourriture À ce moment de la journée, mais aussi à l'aube, la plage est pleine de crabes de toutes les tailles. Les modèles géants peuvent tout aussi bien chasser de jour que de nuit.

Le crabe a une existence uniquement instinctive et n'est intéressé que par sa survie. L'automne est la saison des amours et les mâles essayent de s'accoupler avec autant de femelles qu'ils peuvent en trouver. Ces dernières ensevelissent leurs oeufs dans le sable. Ils écloront au printemps suivant, mais rares sont les petits qui atteindront l'âge adulte. Le crabe est extrêmement adaptable pour ce qui est de sa nourriture ; il est toujours prêt à tester de nouveaux aliments.


Ecologie :

 Le crabe géant joue un rôle important dans l'écologie du bord de mer, car il fait disparaître les carcasses échouées qui, sans lui, pourriraient sur les plages. Il est chassé par les plus terribles des prédateurs (les humains et les demi-humains) qui apprécient sa chair et sa carapace, dont certains fabriquent des armures et des boucliers.

Le Crustacé Géant  du Bestiaire monstrueux deuxième éditionÉcrevisse géante

L'écrevisse est ce que l'on pourrait appeler un homard d'eau douce. Elle possède, elle aussi, une carapace constituée de plaques multiples, un grand nombre de pattes, des yeux pédonculés et deux pinces coupantes. l'Ile est de couleur sable ou brun sale, selon le fond de la rivière dans laquelle elle réside. D'aucuns prétendent que, également comme le homard, elle ne cesse de grandir jusqu'à sa mort, et certains sages vont même jusqu'à affirmer que les écrevisses géantes ne sont en fait que des écrevisses normales, mais extrêmement vieilles.

Combat :

Tout comme le crabe, l'écrevisse préfère prendre ses proies par surprise (ces dernières subissent alors un malus de -2 à leur jet de surprise). Elle reste bien immobile au fond du cours d'eau puis jaillit soudainement pour se saisir de sa cible à l'aide de ses pinces. En temps normal, l'écrevisse géante ne constitue pas un danger pour les aventuriers, vu qu'elle réside dans les rivières particulièrement profondes et passe tout son temps au fond de ces cours d'eau. Elle ne risque donc d'attaquer les personnages que s'ils passent à sa portée. Chacune de ses pinces inflige 2d6 points de dégâts. Elle préfère ramener ses proies dans son repaire pour les dévorer sans être dérangée. Sa carapace extrêmement rigide lui confère une CA 4

Habitat/Société :

Cette créature ne réside que dans des cours d'eau larges et profonds et ne se nourrit que d'animaux qui, tout comme elle, restent au fond. Sa grande taille fait qu'elle peut aisément s'attaquer aux esturgeons, carpes et autres anguilles. Vorace, elle passe le plus clair de son temps à chasser. 11 est rare qu'elle croise la route d'aventuriers, mais elle est par contre en compétition directe avec les pécheurs.

Écologie :

La chair d'écrevisse géante est très appréciée des autres créatures, ce qui explique peut-être la rareté de ce monstre. Les nixies en sont particulièrement friands. Dragons-tortues, tortues géantes, merrows, loutres géantes, orphies géantes, brochets géants, et géants des tempêtes ne sont que quelques-unes des créatures qui chassent l'écrevisse géante. Elle est bien loin d'être le prédateur dominant de la région qu'elle occupe et doit en permanence lutter pour survivre.