Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Crapaud de feu



CLIMAT/TERRAIN : Non-arctique ou souterrain Le crapaud géant du Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée
FRÉQUENCE : Rare
ORGANISATION : Colonie
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Faible (5-7)
TRÉSOR : C
ALIGNEMENT : Chaotique neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 1-6
CLASSE D'ARMURE : 10
DÉPLACEMENT : 6, Bond 6
DÉS DE VIE : 4+1
TAC0 : 17
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : Variable
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : P (1m20 de long)
MORAL : Moyen (8-10)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 270


Les crapauds géants vivent sous presque toutes les latitudes. Si leurs parents communs se montrent très utiles, car ils empêchent la prolifération des insectes, les variétés géantes dévorent, quant à elles, toutes les créatures ayant l'air mangeable (ou du moins tentent-elles de le faire).

Leur aspect spécifique varie d'une espèce à l'autre, mais tous ne sont rien d'autre que d'énormes crapauds, comme leur nom l'indique. Leur couleur peut aller du brun pâle au roux et leur épiderme est toujours sec, rugueux et couvert de pustules.

Combat :

Chaque round, tous les crapauds géants peuvent effectuer des bonds, ce qui leur permet de passer par-dessus les obstacles dont la hauteur ne dépasse pas un tiers de la distance maximale qu'ils peuvent couvrir de cette manière. Ils sont capables d'attaquer en plein saut ou en retombant. Lorsqu'ils chassent, ils restent totalement immobiles jusqu'à ce qu'une proie passe à proximité, ce qui leur permet de lui bondir dessus et de lui imposer un malus de -4 au jet de surprise.


Habitat/Société :

Les crapauds géants vivent souvent sous terre, car l'atmosphère y est humide et la nourriture ne manque pas. Ils préfèrent les zones tempérées et apprécient tout particulièrement la proximité de l'eau (où ils peuvent pondre), mais ils parviennent souvent à survivre dans des régions étonnamment sèches ou froides.

Ils sont bien souvent attirés par la civilisation et s'en prennent aux têtes de bétail (chèvres, poulets et même moutons). Il n'est pas rare que les villes aient des problèmes avec les crapauds d'égout, des horreurs qui se sont dévelop¬pées en se nourrissant de rats, d'animaux de compagnie et, parfois, d'agents de la voirie.


Écologie :

Les crapauds géants ne sont nullement intéressés par les trésors, mais quelques objets de valeur indigestes peuvent quelquefois être retrouvés dans leurs déjections. Leur peau peut donner une armure de cuir de bonne qualité, mais son odeur sera au moins aussi remarquable que son aspect bien Spécifique.

Crapaud de feu

Ces gros crapauds rouges font 1,20 m de long et leurs pustules violettes sont particulièrement rugueuses. Ils détestent l'eau et vivent de préférence dans les endroits secs. Ils doivent leur nom au fait qu'ils sont capables de cracher de petites boules de feu. Ces projectiles constituent d'ailleurs la seule et unique attaque dont ils disposent. Ils ont une portée de 10 m et génèrent une explosion de 3 m de diamètre Les dégâts infligés se montent à 2d8, un jet de sauvegarde contre les sorts permettant de les réduire de moitié. Ces créatures n'attaquent que lorsqu'elles se sentent menacées ou agressées, ou encore lorsque leur antre est en danger. Les attaques à base de feu les affectent assez faiblement (moins 1 point de dégâts par dé), ce qui n'est pas le cas de celles qui sont à base d'eau ou de froid (plus 1 point par dé). Un crapaud de feu se replie aussitôt si on lui jette de l'eau (ou n'importe quel autre liquide), mais il couvre sa retraite en crachant 2 boules de feu (dans le même round) contre celui qui l'a menacé de la sorte.

Les crapauds géants ne sont nullement intéressés par les trésors, mais quelques objets de valeur indigestes peuvent quelquefois être retrouvés dans leurs déjections. Leur peau peut donner une armure de cuir de bonne qualité, mais son odeur sera au moins aussi remarquable que son aspect bien Spécifique.