Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée

Cheval marin



CLIMAT/TERRAIN : Eau {douce ou salée) profonde add2-cheval-marin
FRÉQUENCE : Rare
ORGANISATION : Troupeau
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Herbivore
INTELLIGENCE : Moyenne (8-10)
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Chaotique Bon

NOMBRE APPARAISSANT : 2-8
CLASSE D'ARMURE : 5
DÉPLACEMENT : Ng 24
DÉS DE VIE : 4
TAC0 : 17
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : 1-4
ATTAQUES SPÉCIALES : Aucune
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : E (5m40 de long)
MORAL : Stable (11-12)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 120


Le Cheval marin du Bestiaire monstrueux deuxième édition

Le cheval marin est la plus prisée de toutes les montures océaniques. C'est une créature mi-équidé, mi-poisson.

Le cheval marin a la tête, les jambes avant et le torse d'un cheval. Toute cette partie de son corps est recouverte d'un poil ras. Sa crinière est, en fait, une série de longues nageoires flexibles. Ses sabots avant sont remplacés par deux nageoires palmées qui se replient lorsque la créature avance la jambe et se déploient lorsqu'elle la repousse vers l'arrière. Au-delà de la cage thoracique, son corps devient celui d'un poisson. I.a queue, longue de 4,20 m, s'achève par une grosse nageoire horizontale, tandis qu'une nageoire dorsale se dresse là où se trouverait normalement la croupe d'un cheval. Cette créature est toujours colorée dans les tons d'eau. Elle peut être ivoirine, vert pâle, bleu pâle, bleu translucide, bleu foncé ou vert foncé.

Combat :

Les chevaux marins sont en général des êtres pacifiques. Ils n'attaquent jamais personne, à moins de se retrouver aux abois ou lorsqu'un de leurs alliés ou de leurs congénères est menacé. Ils nagent suffisamment vite pour distancer quiconque voudrait leur faire du mal.
Le cheval marin attaque en mordant. Il détend le cou brusquement, referme les mâchoires puis se retire. Il ne reste jamais accroché à son ennemi. Il peut également délivrer des coups de tète capables d'étourdir son adversaire, voire de lui casser quelques os. Sa puissante musculature lui confère une bonne protection naturelle. Son sang coagule très rapidement dès qu'il entre en contact avec l'eau, ce qui limite les saignements au strict minimum. Cette propriété lui confère deux avantages distincts : non seulement il s'affaiblit moins rapidement mais il risque aussi moins d'attirer les requins (ces derniers n'ont que 20 % de chances d'entrer en frénésie lorsqu'un cheval marin est l'unique créature perdant «on sang à proximité).


Habitat/Société :

Ces créatures sont les montures aquatiques les plus recherchées qui soient. On les trouve exclusivement dans les profondeurs, mais elles vivent aussi bien dans les lacs d'eau douce qu'en pleine mer. Elles sont également capables de respirer à l'air libre mais doivent avaler de fréquentes gorgées d'eau pour ne pas s'assécher de l'intérieur. Elles ne peuvent sortir de leur élément naturel. Bien qu'ils vivent dans des environnements radicalement opposés, chevaux et chevaux marias sont très similaires. Ils ont énormément de points communs leur taille, leur espérance de vie et leur personnalité. Les chevaux marins sont toutefois plus intelligents. Ces créatures sont herbivores. Elles se nourrissent principalement d'algues et autre végétation marine, mais peuvent se résoudre à manger coraux et mollusques en temps de disette. Les chevaux marins sauvages se déplacent par troupeaux de 2-8. Cette bande est le plus souvent constituée d'un étalon, de 1-4 juments et de jeunes poulains. Lorsqu'elle met bas, la jument pond un œuf unique et énorme. Il éclot au bout de 6 mois pour donner naissance à un poulain, lequel atteindra l'âge adulte en 2 ans. Les jumeaux sont extrêmement rares (1 % des naissances). Dès l'âge de l an, les caractéristiques des jeunes sont identiques à celles des adultes. Les récits des chevaux marins font état d'un "Grand troupeau" réunissant des centaines de milliers des leurs et parcourant les profondeurs inconnues de la haute mer. Aucune créature d'une autre espèce n'a jamais été le témoin d'un tel spectacle.

Ces créatures peuvent être "domestiquées" par les humanoïdes aquatiques, et plus particulièrement par les tritons. En fait, les chevaux marins coopèrent avec les humanoïdes, à qui Us servent de montures et d'alliés en échange de leur protection. De nature généreuse, cet animal vient parfois en aide aux êtres de la surface qui se retrouvent (volontairement ou non) de passage dans le monde sous-marin. Nombre de marins naufragés ont ainsi été sauvés d'une noyade certaine par un cheval marin de passage. Ces créatures sont particulièrement aptes à juger du caractère des individus qu'elles rencontrent, et elles n'aideront jamais un personnage d'alignement mauvais ou quelqu'un qui leur est hostile. Il arrive parfois qu'ils ne rendent pas service aux humains et demi- humains lorsqu'ils leur proposent de les amener quelque part (les plus jeunes d'entre eux, surtout, ont tendance à oublier que les habitants de la surface sont incapables de respirer sous l'eau).
Les chevaux marins n'ont que faire des trésors, et la plupart refusent même les bijoux décoratifs tels que colliers ou bracelets. Par contre, ils apprécient les gourmandises introuvables dans leur monde sous-marin.


Écologie :

 Les chevaux marins sont sans doute les monstres intelligents d'alignement bon qui survivent le mieux dans leur environnement. Ils entretiennent des contacts avec les hommes-poissons et les elfes aquatiques, ainsi qu'avec les humains de la surface qui vivent en mer. Ils peu¬vent faire office de montures, de guides ou encore d'alliés. Leurs œufs se vendent 1.500 po pièce, tandis qu'un jeune cheval marin vaut 2.500 po. Mais les habitants du monde de la surface qui ont autrefois été sauvés par l'une de ces créatures leur sont si reconnaissants qu'ils pourraient bien agresser un commerçant vendant un cheval marin sur un marché pour renvoyer l'animal à son élément.