Source : Bestiaire monstrueux de AD&D2, édition révisée page 30

Orque épaulard



CLIMAT/TERRAIN : Océan Orque èpaulard
FRÉQUENCE : Commun
ORGANISATION : Banc
CYCLE D'ACTIVITÉ : Tous
RÉGIME ALIMENTAIRE : Carnivore
INTELLIGENCE : Moyenne (8 - 10)
TRÉSOR : Aucun
ALIGNEMENT : Neutre

NOMBRE APPARAISSANT : 5-40
CLASSE D'ARMURE : 4
DÉPLACEMENT : Ng 30
DÉS DE VIE : 9 à 12
TAC0 : 9-10 DV : 11
11 - 12 DV : 9
NOMBRE D'ATTAQUES : 1
DÉGATS PAR ATTAQUE : Voir ci-dessous
ATTAQUES SPÉCIALES : Voir ci-dessous
DÉFENSES SPÉCIALES : Aucune
RÉSISTANCE Á LA MAGIE : Aucune
TAILLE : De E à T
MORAL : Elite (14)
POINTS D'EXPÉRIENCE : 9 DV : 975
10 DV : 1 4000
11 DV : 2 000


L'orque épaulard est l'un des plus gros mammifères marins qui soient, et c'est également une tueuse-née capable de tenir la dragée haute à la plupart des monstres marins. Elle a de bonnes chances de s'attaquer aux humanoïdes et peut éventuellement les avaler d'une seule bouchée.

Ce monstre mesure entre 4,50 m et 9 m de long. Son corps noir et luisant se pare d'un ventre blanc ainsi que de taches de même couleur variant d'un individu à l'autre.

L'orque épaulard n'est pas systématiquement hostile et n'attaque pas à moins d'être affamée ou de se sentir menacée. Il y a 20 % de chances qu'une orque ait le ventre vide. Mais si l'on tente de communiquer avec elle, il est fréquent qu'elle préfère répondre plutôt que de se battre.

Elle se nourrit de poissons et d'animaux à sang chaud. Chasseresse particulièrement rusée, elle sait analyser les ombres et les sons produits par les créatures se trouvant sur la banquise Elle brise la glace pour confirmer la présence de gibier, et quand elle se trouve sous la banquise flottante, elle n'hésite pas à éperonner les blocs de glace à la dérive pour faire tomber sa proie dans l'eau gelée. Quand elle attaque de la sorte, quiconque se trouve sur l'îlot de glace pris pour cible doit réussir un jet de sauvegarde contre la paralysie. En cas d'édiec, l'individu tombe à l'eau et peut être attaqué dès le round suivant.

Lorsque la baleine tueuse touche sa victime, elle la saisit entre ses mâchoires et peut, par la suite, la mordre automatiquement à chaque round. Le personnage ainsi retenu captif se noie en 2 à 4 rounds et l'eau glacée lui fait perdre 1 point de Force ou de Constitution à chaque round. Si l'un de ces deux scores tombe à 0, il meurt de froid.

La morsure de l'orque épaulard dépend de sa taille. Elle délivre 5d4 points de dégâts si l'animal à 9 ou 10 DV, et 6d4 s'il en a 11 ou 11

Quand ce monstre s'en prend à une créature plus grande que lui (et pou vant parfois aller jusqu'à 30 m de long), tout le banc œuvre de concert pour mener une attaque conjuguée.

La plupart des bancs sont uniquement constitués d adultes, mais il y a tout de même 25 % de chances qu'ils comprennent également 1-8 petits (2-5 DV, ng 15, dégâts morsure 2d4). Les adultes défendent leur progéniture jusqu'à la mort et n'hésitent pas à se venir en aide entre eux.

Bien que les orques épaulards s'en prennent parfois aux autres cétacés, elles les protègent également en s'attaquant aux monstres des grands fonds qui pourraient détimer tous les mammifères marins. Elles s'allient parfois avec les elfes aquatiques.

La carcasse d'une orque épaulard vaut 100 po par dé de vie et son ambre gris Id 10x500 po.

 

 

Orque épaulard (2)