Rappel à la Vie / Mort

Sort de prêtre de AD&D2

Rappel à la Vie / Mort

Niveau 5

Source(s) : Manuel des joueurs
réversible

Sphère(s) : Nécromantique
Ecole(s) : Nécromancie
     
Portée : 30 mètres
Durée : permanente
Temps d'incantation : 1
 
Zone d'effet : 1 personne
Jet de sauvegarde : spécial
Composantes : V, S
 
 

 

Lorsque le prêtre lance un rappel à la vie, il lui est possible de rendre la vie à un nain, un gnome, un demi-elfe, un petit-homme ou un humain (le MD pourra autoriser d'autres types de créatures s'il le désire). Le temps écoulé depuis la mort de la créature est important, le prêtre ne pouvant rappeler à la vie que des personnes n'étant mortes que depuis un maximum de un jour par niveau qu'il possède (un prêtre de niveau 9 ne pourrait par exemple rendre la vie qu'à des personnes mortes depuis 9 jours ou moins). Il est à noter que le corps du sujet doit être complet, faute de quoi les portions manquantes continuent à manquer lorsque la vie est réinsufflée. Ire même, les autres afflictions dont peut souffrir le sujet, telles que du poison dans l'organisme, ne sont pas annulées. La personne rappelée à la vie doit réussir un tirage de survie à la résurrection (voir Tableau 3 : Constitution) pour résister à ce traumatisme. Elle perd de plus un point de Constitution. Quoi qu'il arrive, elle se retrouve faible et sans défense et doit passer une journée complète au lit par jour ou portion de jour pendant lesquels elle est demeurée morte. Lorsqu'elle est rappelée à la vie, la personne ne possède qu'un point de vie et doit retrouver le reste de sa vitalité par guérison naturelle ou magique.

Il est à noter que le score de Constitution de départ d'un personnage constitue le nombre maximum de fois où il peut être rendu à la vie de cette manière.

La composante somatique de ce sort consiste à pointer le doigt vers le sujet.

L'inverse, mort, accorde à sa victime un jet de protection contre la mort magique. En cas de succès, elle ne reçoit que des dégâts égaux à ceux d'un sort de blessures graves (2d8+1 points). L'échec signifie une mort instantanée.