Objectifs (GdM)

Type(s) : Point de règle AD&D2
Source(s) Générique : Guide du Maître


Il en existe trois : le plaisir du jeu, la survie des personnages et l'amélioration des joueurs, qui doivent tous pouvoir être atteints au cours de chaque séance de jeu. Si l'un des trois manque à l'appel, l'intérêt des joueurs décroît...

Objectifs permanents

Le plaisir du jeu

Tous les joueurs sont là pour participer à un jeu, une activité de loisir supposée être amusante. Et s'ils ne s'amusent pas, cela se verra.

C'est pourquoi l'un des premiers objectifs de AD&D est que les joueurs prennent du plaisir à interpréter leur personnage. La responsabilité en incombe en grande partie au MD, mais les joueurs eux-mêmes peuvent apporter leur contribution. Lorsqu'ils le font, ils doivent être récompensés avec des points d'expérience, dans la mesure où ils augmentent le plaisir de tous les participants. De plus, savoir que leurs efforts ne sont pas vains les poussera à poursuivre ces derniers.

Pour attribuer des points d'expérience d'amusement, le MD doit prendre en compte les paramètres suivants :

  1. Le joueur s'est-il impliqué activement dans la partie ? Un joueur qui ne fait rien d'autre que raconter une blague en quatre heures ne participe pas réellement Toutefois, prenez garde à ne pas pénaliser les joueurs naturellement timides. Mesurez leur investissement personnel par rapport à leur personnalité.
  2. Le joueur a-t-il amusé les autres ou s'est-il amusé à leurs dépens ? Dans le second cas, il ne mérite pas vraiment de récompense.
  3. Le joueur a-t-il perturbé le déroulement de la partie ? Ceci n'est guère plaisant et tend à énerver rapidement tous les participants.
  4. Le joueur a-t-il passé son temps à contester les règles ou à tenter de les détourner à son avantage ? Certains joueurs connaissent toutes les règles par cœur et tentent d'utiliser même les points les plus obscurs à leur avantage (et souvent au détriment du jeu). Cela n'a rien d'amusant pour vous. Toutefois, ne vous offusquez pas systématiquement lorsque les joueurs expriment leur désaccord ; ils ont le droit de défendre leur point de vue. Mais les discussions portant sur les règles à proprement parler n'ont rien à voir avec le déroulement d'une partie. Vous devez trancher à propos de la situation qui pose problème, puis écouter les arguments des joueurs une fois la partie terminée, et éventuellement réviser votre jugement préalable si vous les trouvez justifiés. De cette façon, la partie en cours n'est pas interrompue.

La survie des personnages

Bien que la survie d'un personnage soit une récompense en elle-même, le MD doit accorder des points d'expérience aux joueurs qui atteignent cet objectif. Dans la mesure où il existe de nombreux moyens de ramener un personnage à la vie, la menace de la mort, bien que toujours présente, perd un peu de son acuité. Encouragez les joueurs à faire attention à leur personnage plutôt qu'à se reposer sur des sorts de résurrection ou de souhait, en leur accordant une petite récompense à la fin de chaque séance à laquelle ils ont survécu. C'est une façon directe de leur exprimer qu'ils ont bien joué.

Le nombre de points accordés doit être fonction des risques encourus. Des personnages qui ont survécu parce qu'ils n'ont rien fait de dangereux, ou qu'ils possèdent tellement de pouvoirs et de points de vie qu'ils sont presque invulnérables, ne méritent pas autant de points d'expérience que ceux qui ont échappé à une mort certaine en faisant usage de leur cervelle. De la même façon, les personnages qui ne doivent leur survie qu'à la chance méritent moins de points que ceux qui la doivent à une bonne stratégie.

L'amélioration des joueurs

Les points d'expérience constituent une mesure de l'amélioration d'un personnage, et ont des répercussions directes sur les mécanismes de jeu. Toutefois, les joueurs doivent eux aussi s'améliorer en tentant de jouer plus intelligemment à chaque séance. Tout ce qu'ils apprennent sur le jeu, la campagne et l'interprétation de leur personnage doit se refléter dans leurs points d'expériences. Lorsqu'un joueur émet une idée brillante - lorsqu'il résout une énigme difficile, lorsqu'il réussit en baratinant à tirer son groupe d'une situation dangereuse, ou lorsqu'il trouve une solution originale à un problème —, il a droit à des points d'expérience. Vous devez encourager vos joueurs à faire fonctionner leur cervelle et à s'impliquer dans le jeu.

Objectifs variables

En plus des objectifs permanents cités
ci-dessus, chaque séance de jeu  comporte des objectifs variables, dont  la plupart découlent de l'aventure en cours. D'autres peuvent être fonction des désirs des joueurs. Mais quelle que soit leur origine, utilisez- les pour motiver vos joueurs.

Objectifs inhérents à l'aventure

Sauver un prince, mettre en fuite une bande d'orques pillards, débarrasser le château hanté de son hôte indésirable, démasquer l'assassin de la reine, retrouver le bâton Super-Méga pour sauver le monde - tous ces objectifs sont inhérents à une aventure.

Lorsque le MD élabore un scénario, il doit décider du nombre de points d'expérience qu'il accordera aux joueurs si ceux-ci en atteignent l'objectif général (ce qui est loin d'être garanti). Ce nombre doit être basé sur la difficulté de l'aventure.

Il se peut que vous ne sachiez pas exactement quel est l'objectif général d'une aventure. Les joueurs peuvent vous le fournir. Écoutez-les discuter de ce qu'ils pensent être censés faire ou de ce qu'ils veulent faire. Puis déterminez un nombre de points d'expérience à leur donner s'ils y réussissent.