La monnaie

Type(s) : Point de règle
Table AD&D2
Source(s) Générique : Manuel des joueurs


Bien qu'il existe une multitude de pièces et de devises différentes de par le monde, tous les prix et la valeur des trésors dans les règles de AD&D sont fournis en monnaie standard. Votre MD peut attribuer des noms de son cru à ces pièces, ou utiliser d'autres cours de change dans le cadre de sa campagne. Dans ce cas, il vous indiquera les différences avec les cours fournis ici. Le cours de change standard de chaque pièce est indiqué dans la table 42 ...

 

Table 42 - Cours de change standards

Pièce

Cours de change standards

pc

pa

pe

po

Pp

Pièce de cuivre (pc) =

1

1/10

1/50

1/100

1/500

Pièce d'argent (pa) =

10

1

1/5

1/10

1/50

Pièce d'électrum (pe) =

50

5

1

1/2

1/10

Pièce d'or (po) =

100

10

2

1

1/5

Pièce de platine (pp) =

500

50

10

5

1

 

Les pièces les plus communément utilisées sont la pièce de cuivre (pc) et la pièce d'argent (pa). Elles constituent l'épine dorsale du système monétaire. Au-dessus d'elles se trouve la pièce d'or (po), déjà beaucoup plus rarement utilisée dans les faits, et qui existe surtout sur le papier en tant que monnaie de référence. On s'en sert pour mesurer la valeur des propriétés et des biens de grande valeur (terres, cargaisons maritimes, gemmes, etc.), même si le paiement de telles sommes se fait généralement par le biais d'autres moyens.

 

Il existe d'autres pièces faites de métaux inhabituels, la plupart étant tout ce qui subsiste de systèmes monétaires tombés en désuétude. En tant que telles, elles sont considérées avec un certain scepticisme par la majorité des honnêtes gens. On peut notamment citer la pièce d'électrum (pe) et celle de platine (pp). Ces pièces ne circulent que rarement, et la plupart de celles qui restent gisent au fond de coffres au trésor enfouis.

 

Mais rappelez-vous que l’on ne peut pas mesurer toutes les richesses au moyen de pièces. La richesse peut revêtir bien des formes - terres, bétail, droit de collecter des impôts, bijoux, etc. Les pièces n'ont pas de valeur garantie ; une pièce d'or peut permettre d'acheter beaucoup de choses dans un village mais ne dure guère longtemps en ville ; ce qui confère d'autant plus de valeur à d'autres formes de richesse - comme les terres, par exemple. Et de fait, beaucoup de joyaux ne sont pour leur propriétaire qu'une manière d'afficher sa richesse. Des brassards en argent peuvent être échangés, une broche d'or peut permettre d'acheter une vache, etc. Dans vos aventures, la richesse peut revêtir bien des formes différentes.

 

De plus, dans la campagne de votre MD, vous devrez sans doute prendre en compte certaines situations spéciales. Supposons que le royaume de Gonfli soit en guerre avec la principauté voisine de Bousque. Les patriotes gonfliens peuvent refuser les pièces bousques (probablement parce qu'ils pensent qu'elles n'ont aucune valeur). Des bousquiens pragmatiques peuvent accepter les pièces gonfliennes pour la moitié de leur valeur normale (afin de pouvoir les fondre et en faire des drachmes bousques). Bien entendu, les habitants des deux royaumes renverront votre personnage au changeur de monnaie local (si tant est qu'il y en ait un) afin de convertir ses pièces étrangères en monnaie du cru — contre une modeste commission de 10 à 30%.

 

Des situations telles que celle-ci peuvent affecter la valeur de n'importe quelle pièce de monnaie. Si votre personnage commence à dépenser des tas de pièces d'or et à les injecter dans l'économie locale, les prix vont rapidement flamber. Si le seigneur local réquisitionne presque tous les chevaux de la région pour ses chevaliers, ceux qui resteront à vendre n'en deviendront que plus chers.